Revenir à l’accueil de la rubrique

Accueil des réfugiés syriens : à Calais, il faut agir !

03/10/2013

+ Cet article a été publié en octobre 2013

À Calais, une cinquantaine de réfugiés syriens vivent dans des conditions extrêmement précaires dans l’attente d’un hypothétique passage vers l’Angleterre. Le Secours Catholique est solidaire de leur appel aux autorités françaises et anglaises pour être traités dans la dignité et le respect de leurs droits.

© Secours Catholique Des réfugiés syriens ont dormi sur le port de Calais après y avoir manifesté mercredi 2 octobre. -  JPEG - 49 ko
© Secours Catholique
Des réfugiés syriens ont dormi sur le port de Calais après y avoir manifesté mercredi 2 octobre.

Le 11 septembre dernier, sept associations nationales de solidarité interpelaient le président de la République afin que la France “prenne sa part” dans l’accueil de réfugiés syriens. Le lendemain, le ministre des Affaires étrangères annonçait que la France préparait des mesures pour un tel accueil. Trois semaines plus tard, aucune décision concrète ne semble avoir été prise.

À Calais, depuis des semaines, des dizaines de réfugiés syriens sont maltraités, chassés de leurs abris de fortune et privés de toute protection de la part des pouvoirs publics. Certains ont même reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture.

Lassés, épuisés, ils ont décidé hier, le 2 octobre, de lancer un appel aux autorités françaises et anglaises. Le Secours Catholique, présent par ses équipes auprès de ces personnes au port de Calais, reprend cet appel et demande au gouvernement de leur répondre concrètement dans les plus brefs délais. La façon dont ces personnes sont traitées par les autorités est indigne. Après les annonces, il faut désormais des actes concrets !

L’appel des réfugiés syriens à Calais

Nous sommes ici depuis maintenant un ou deux mois. Le gouvernement français et la police nous ont très mal traités et n’ont montré aucun intérêt pour notre situation. Ils nous ont systématiquement expulsés de nos maisons pour nous mettre à la rue. À chaque fois que nous trouvons un endroit où rester, la police vient et nous arrête, détruisant nos effets personnels et fermant le lieu.

Il n’y a pas d’endroit sécurisé où nous pouvons trouver refuge à Calais, nous sommes juste ici pour une chose et c’est demander l’asile en Angleterre. Beaucoup d’entre nous ont de la famille et des amis là-bas que nous aimerions voir et avec qui nous désirerions vivre. Il y a aussi une forte communauté syrienne en Angleterre, plus forte qu’en France.

Nous sommes maintenant en train de manifester dans le port de Calais, et nous ne partirons pas avant qu’ils nous laissent passer en Angleterre. Nous exigeons qu’une personne de l’ "UK home office" vienne nous parler et étudie notre situation. Nous avons le droit de demander l’asile en Angleterre, mais comment arriver là-bas ? Il n’y a pas de moyen légal de traverser.

Nous sommes environ 65 syriens au port en ce moment, avec nos familles, des femmes âgées, des mères, des enfants, le plus jeune ayant trois ans, des amis, et plus de 50 agents de police.

Nous avons le droit de mener une vie paisible et nous avons malheureusement une guerre en Syrie. Nous avons besoin d’aide rapidement. Nous recherchons la sécurité et un refuge en Europe, mais nous ne l’avons pas encore trouvé et nous espérons le rencontrer en Angleterre.

Sur les mêmes thèmes

Commentaires

Masquer les commentaires

Laisser un commentaire


Un modérateur est susceptible de ne pas publier toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de l’article, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Vous ne pouvez pas indiquer de lien vers des sites Web ni dépasser 800 caractères. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression de vos contributions.
Une question ? Utilisez le formulaire de contact pour recevoir une réponse.

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • * Champs obligatoires

haut

Communiqués de presse icone

Industries extractives : une occasion manquée pour la transparence, une victoire pour les lobbies

L’Assemblée nationale a voté cet après-midi la loi qui introduit l’obligation pour les entreprises pétrolières, gazières, minières et forestières de (...)

Sommet Climat de New York : l’urgence climatique ne doit pas alimenter l’agrobusiness !

Le 23 septembre, Ban Ki Moon, Secrétaire Général des Nations Unies réunira à New-York un Sommet sur le climat, où de nombreux chefs d’État sont (...)

30 organisations de la société civile appellent les députés à garantir la transparence dans les industries extractives et forestières

Communiqué de presse de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez et de la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires.
Tous les communiqués de presse
haut

Nos reportages icone

Université d’été des jeunes du Secours Catholique à Saint-Malo

Plus de 100 jeunes étaient réunis du 28 au 31 août 2014 à (...)
© Ulrich Leboeuf/Secours Catholique

Diaporama sonore : sur les pas de saint Jacques de Compostelle

Marcher sur le chemin de saint Jacques de Compostelle, (...)