Revenir à l’accueil de la rubrique

Mali : la défense d’une population en danger

05/03/2013

+ Cet article a été publié en mars 2013

La France a envoyé ses troupes défendre Bamako menacée de tomber aux mains de terroristes. Un geste fraternel que de nombreux chrétiens, malgré leur horreur de la guerre, approuvent.

© Simone Stefanelli/Caritas Internationalis Au 31 janvier, il y avait encore plus de 240 000 personnes déplacées au Mali. -  JPEG - 109.7 ko
© Simone Stefanelli/Caritas Internationalis
Au 31 janvier, il y avait encore plus de 240 000 personnes déplacées au Mali.

La mission des 4 000 soldats français dépêchés au Mali pour chasser les groupes terroristes – qui contrôlaient le nord du pays depuis près d’un an – doit s’achever au mois de mars.

Le président de la République l’a annoncé, ajoutant « si tout se passe bien ». Gao, Tombouctou et Kidal ont été libérées mais l’ennemi s’est replié dans l’immense désert montagneux où il lui est facile de se cacher. Les soldats africains prennent progressivement le relais de l’armée française et les Nations unies promettent d’envoyer des Casques bleus pour sécuriser la zone.

Pour les chrétiens, la guerre doit être évitée autant que possible. Interrogé sur RCF deux semaines après le début de l’intervention française sur le sol malien, François Soulage, président du Secours Catholique, a répondu qu’« on ne pouvait pas courir le risque de voir des extrémistes prendre le pouvoir à Bamako. Il fallait défendre un État et une population en danger ».

Parlant d’une « réelle fraternité » avec le peuple malien, le président Soulage a fait valoir la nécessité d’aller « au secours des victimes de tyrans s’abritant derrière une vision fanatique de la religion musulmane ». Financés par de l’argent sale, leur pouvoir aurait provoqué le retour de l’esclavage et de l’ignorance. « La France a pris un vrai risque, seule, mais je pense qu’il fallait le prendre. »

Jacques Duffaut

Sur les mêmes thèmes

Laisser un commentaire


Un modérateur est susceptible de ne pas publier toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de l’article, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Vous ne pouvez pas indiquer de lien vers des sites Web ni dépasser 800 caractères. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression de vos contributions.
Une question ? Utilisez le formulaire de contact pour recevoir une réponse.

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • * Champs obligatoires

haut

Communiqués de presse icone

Les associations de solidarité demandent aux parlementaires de rejeter les mesures d’economie qui frappent les plus démunis

Restées floues jusqu’à présent, les mesures d’économies du Gouvernement ont été dévoilées, mercredi 16 avril, à l’issue du Conseil des ministres. Malgré (...)

Le Secours Catholique-Caritas France, partenaire du Festival international du film des droits de l’Homme

Du 11 au 18 mars 2014 se tiendra au cinéma Le Nouveau Latina (4ème, Paris) la 12ème édition du Festival international du film des droits de l’Homme (...)

Réforme bancaire européenne : un pas en avant, plusieurs pas de côté !

Le Secours Catholique-Caritas France, membre fondateur de Finance Watch, se montre prudent sur la possibilité de cette réforme de prévenir la (...)
Tous les communiqués de presse

Agenda icone

Calendrier

« avril 2014 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
 
haut

Nos reportages icone

Teaser : la démocratie face à la finance

À quoi s’engagent les candidats aux Européennes pour faire (...)

Élections municipales : mobilisation à Chambéry

À l’occasion des élections municipales, la délégation du (...)