Méditerranée : « Protéger les migrants et lutter pour leur accès aux droits fondamentaux »

Publié le 12/06/2015
Méditerranée : « Protéger les migrants et lutter pour leur accès aux droits fondamentaux »
 

La rencontre « Migrations en Méditerranée » (Migramed) se tient du 15 au 18 juin à Tunis. Les Caritas Tunisie, Liban, Italie et le Secours Catholique-Caritas France, entre autres, y participent. Marjorie Rosa, du pôle Moyen-Orient/Afrique du Nord de notre association, insiste sur la protection juridique des migrants.

Quels sont les objectifs des Caritas participantes à Migramed sur cette question migratoire ?

Elles se réunissent pour confronter leurs expériences, échanger des informations, mieux comprendre le phénomène, cerner ce que fait l’Église catholique, ou pas. C’est d’ailleurs l’occasion pour celle-ci, dans les régions concernées, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Europe, de faire entendre sa voix. Autre objectif : réfléchir aux pistes de plaidoyer qui pourraient être lancées.

Quel sera le contenu de cette cinquième rencontre ?

Les ateliers organisés traiteront de « L’effet du printemps arabe sur les sociétés européenne et arabe », « Islam et démocratie » à partir de l’expérience tunisienne, « Les défis du réseau Caritas face à la problématique » (avec les Caritas Liban, Jordanie, Maroc et Algérie), l’« Agenda européen sur les migrations – Vers une position commune de Caritas » (France, Espagne, Italie, Chypre, Grèce, Allemagne, Suède).

Cet atelier portant sur l’« Agenda européen sur les migrations » se déroule au moment où le Conseil européen - les 25 et 26 juin - aborde la politique migratoire européenne.

C’est un enjeu crucial pour nous tous ! Nous nous attendons, peut-être à l’occasion de ce Conseil, à ce que nos partenaires du sud réunis à Tunis expriment leurs attentes, demandes…aux autorités européennes. A cet égard, nous pressons ces Caritas du sud à davantage coopérer entre elles et avec celles du nord, membres de Migramed, pour pouvoir peser, dans les mois qui viennent, sur la Commission européenne et les États européens.

Le Secours Catholique et ses partenaires tentent de s’attaquer aux causes du phénomène migratoire. Sous quel(s) angle(s) ?

En tant qu’acteurs de paix, ils travaillent autour de valeurs communes, au nord comme au sud de la Méditerranée : accueil inconditionnel des migrants, accompagnement à visage humain respectant leur dignité, et, surtout, "attaque" de la misère, sous toutes ses formes, dont ces hommes et ces femmes sont les victimes.

Puis, il y a la question si importante de la protection juridique et sociale des migrants, leur accès aux droits fondamentaux (santé, logement, travail, vivre avec sa famille…) et la garantie que ces droits sont effectivement appliqués. Nous demandons aussi l’avènement d’un véritable droit de migrer. Les Caritas du nord et du sud creusent ce point : la liberté laissée à chacun de choisir de partir et de s’installer ailleurs.

 

Yves Casalis
Crédits photos: ©Lionel Charrier/MYOP/Secours Catholique
Deux femmes discutent
Plus d'informations
Migrants
# sur le même thème