Revenir à l’accueil de la rubrique

Deux cents enfants, un Petit Prince et Chantal

05/03/2013

Depuis trente-cinq ans, Chantal Thomas, responsable bénévole du service « enfance-famille » de la délégation du Secours Catholique en Essonne, essaie d’offrir des vacances aux enfants qui ne peuvent partir. Bénévoles, salariés, personnes accueillies… Régulièrement, des acteurs du Secours Catholique prennent la plume et témoignent de leurs histoires, passées ou présentes.

© Secours Catholique de l’Essonne  JPEG - 31.3 ko
© Secours Catholique de l’Essonne

« Le Secours Catholique, c’est un engagement de vie, mais je suis bien incapable de vous dire pourquoi ! » Chantal est une toute jeune retraitée. Pourtant, elle a rejoint le Secours Catholique de l’Essonne en 1967. « Je crois qu’être professeur de mathématiques ne me permettait pas de donner assez de temps aux enfants, surtout ceux qui avaient des difficultés personnelles et familiales. »

En 1967, en relation avec le siège du Secours Catholique, elle monte avec d’autres un projet pour que des enfants partent en vacances. « Nous avons été mis en relation avec Nantes où des familles recevaient des enfants. La première année, huit enfants ont pu en bénéficier. Au fur et à mesure nous sommes arrivés à 500 enfants. Cette année nous en ferons partir plus de 200. Nous pourrions faire mieux, mais avec les nouveaux modes de vie, nous manquons de familles d’accueil… »

Souvent l’image du Petit Prince illumine le regard de Chantal : « Quand le renard demande au Petit Prince de l’apprivoiser. C’est pareil pour nos enfants. Ils ont un jardin secret qui est souvent très lourd : maltraitance, conflits familiaux, solitude voire abandon… Ils ne souhaitent pas toujours nous le confier mais simplement nous dire que ce qu’ils vivent n’est pas facile. Et nous sommes là pour construire un lien de confiance, cette confiance qui permet d’avancer, de construire, de grandir. »

Chantal n’est pas une organisatrice de colonie de vacances. « Ma priorité c’est l’accompagnement dans la durée, des enfants mais aussi des mamans et des papas. Ensemble nous construisons de véritables liens de confiance. Cet accompagnement, ces liens de confiance passent bien entendu aussi par la famille d’accueil. »

Elle nous confie que « c’est parfois un peu difficile de partager des situations qui ne sont pas forcément faciles. Mais ce qui me fait tenir c’est tous les bénévoles du service qui œuvrent pour donner, on pourrait dire redonner, un sourire à ces enfants. »

Vous savez, je ne suis qu’un outil de mise en lien », affirme Chantal en poursuivant : « Tout ce que je fais, c’est au nom d’un Autre pour donner un peu de joie et de bonheur à des enfants qui n’en ont pas eu assez ! »

Retrouvez toutes les actions du Secours Catholique de l’Essonne sur son site web et devenez, à votre tour, bénévole aux côtés de Chantal.

Commentaires

Masquer les commentaires
  • IT specialiste 18 mars 2013 18:37, par martis

    Bonjour,

    C’est avec un énorme plaisir que je vous écris ce mail. je suis un informaticien de formation, mais mon objectif majeur "DEVENIR UN HUMANITAIRE" nous sommes actuellement en train de travailler sur un projet de création d’une ONG en R.D.Congo qui va s’occuper des enfants abandonnés, mal nourris, non scolarisés, etc. mon problème est que je n’ai jamais travaillé dans une ONG ou un organisme humanitaire quelconque, je vous la demande cette faveur, je veux me joindre à vous, afin de travailler de manière bénévole pendant quelques temps, cette connaissance ou expérience me sera très utile dans ma prochaine tâche d’humanitaire, je vous en pris.

    Merci

    Répondre à ce message

    • IT specialiste 19 mars 2013 14:48, par Sophie Lebrun

      Bonjour et merci de votre demande. Une réponse personnalisée vous sera envoyée rapidement. Cordialement.

      Répondre à ce message

Laisser un commentaire


Un modérateur est susceptible de ne pas publier toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de l’article, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Vous ne pouvez pas indiquer de lien vers des sites Web ni dépasser 800 caractères. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression de vos contributions.
Une question ? Utilisez le formulaire de contact pour recevoir une réponse.

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • * Champs obligatoires

haut

Communiqués de presse icone

1ère Université d’été des jeunes du Secours Catholique-Caritas France

En cette année 2014, qui met à l’honneur l’engagement associatif comme Grande Cause nationale, le Secours Catholique-Caritas France organise sa (...)

Exposition photographique « Oubliés de nos campagnes »

Le Secours Catholique-Caritas France et l’agence Myop présentent Oubliés de nos campagnes, une exposition photographique sur la précarité en milieu (...)

Réformer la politique familiale : oui mais en aidant davantage les familles les plus fragiles

Face au nombre alarmant de familles et d’enfants touchés par la précarité, le Secours Catholique-Caritas France souhaite que la réflexion (...)
Tous les communiqués de presse
haut

Zoom sur icone

© S. Godefroy/Secours Catholique

Devenez famille d’accueil pour les vacances !

L’AFV, qu’est-ce que c’est ? L’Accueil familial de vacances (AFV) du Secours (...)

Rapport statistique 2012 : l’emploi

Comme chaque année, le Secours Catholique publie son rapport statistique, (...)
© Élodie Perriot/Secours Catholique

Rapport statistiques 2011 : 10 ans de pauvreté

En dix ans, non seulement la pauvreté n’a pas diminué mais elle s’est ancrée (...)

Le baromètre crise-pauvreté (mise à jour février 2012)

Le baromètre crise-pauvreté est une enquête réalisée tous les deux mois par (...)
0 | 4 | 8
haut

Nos reportages icone

Le festival des talents et des cultures

Une action de la délégation de Marseille développée sur (...)
© Secours Catholique

Webdocumentaire : découvrez « La Valse des Roms »

Daniela, Dragomir, Adela et Georges, originaires de (...)

Pause-Café

Reportage à Amiens