10 millions d’étoiles : une épicerie sociale et solidaire soutenue

Publié le 18/12/2013
Loir-et-Cher
 

Chaque année, au mois de décembre, les membres du Secours Catholique investissent les marchés pour recueillir les dons qui permettront de financer une de leurs nombreuses actions de lutte contre la précarité. Parmi ces actions, les épiceries sociales permettent d’offrir une aide alimentaire et un accueil réconfortant aux habitants les plus démunis.

En Loir-et-Cher près de 2 000 familles reçoivent une aide alimentaire chaque année. À l’épicerie sociale, les personnes en difficulté viennent s’approvisionner pour un coût modique et, autour d’un café, trouver du réconfort.

Yann a vingt ans, des vêtements élimés, pas de travail et peu d’espoir. La bénévole qui l’accueille lui explique qu’il peut choisir, pour des prix très réduits, les produits qu’il désire selon un budget qui lui est indiqué. À Yann qui ne sait pas composer un menu équilibré, il faut proposer des légumes, de la viande, des yaourts.

Les produits sont fournis par la Banque alimentaire, d’autres sont achetés en complément par le Secours Catholique. Grâce à leur coût bas, ils offrent la possibilité à ceux que le chômage, la précarité ou le handicap éloignent durablement de l’emploi stable, de se nourrir. On trouve de tout et les produits pour bébés sont particulièrement bienvenus pour les familles.

En sortant, Yann emporte aussi du pain et, discrètement, la bénévole glisse dans le panier un petit plat supplémentaire qu’il n’avait pas osé demander.

Les bénévoles assurent présence, écoute et conseils dans ces magasins peu ordinaires qui ouvrent leurs portes plusieurs fois par semaine aux plus démunis. Des mamans seules, des couples avec enfants mais aussi des hommes seuls, parfois âgés, des jeunes sans ressources : le revenu de solidarité active (RSA) est rarement versé avant 25 ans. Tous viennent s’approvisionner et trouver chaleur et café en échangeant des idées de menus.

Marie-Hélène Content
© Sébastien Le Clézio/Secours Catholique
Trois hommes admirent leur récolte de salade
Plus d'informations
Économie solidaire
# sur le même thème