Crise syrienne : les Caritas de la région mobilisées

Publié le 07/05/2013
Syrie
 

Depuis deux ans, les Caritas mettent tout en œuvre pour juguler la crise qui secoue la Syrie et ses pays voisins. Zoom sur quatre des programmes soutenus par le Secours Catholique.

Tandis que la crise syrienne s’intensifie et que les besoins humanitaires ne cessent de croître, le Secours Catholique soutient autant qu’il le peut les Caritas de la région. Zoom sur quatre programmes soutenus en 2013.

En Syrie

Alors que la guerre fait rage, deux millions de Syriens ont fui les combats et laissé derrière eux leur logement et la plupart de leurs biens. Déplacés dans des camps, ils manquent de tout.

Pour leur permettre de vivre dans des conditions dignes, le Secours Catholique soutient un programme mis en œuvre par le Service jésuite pour les réfugiés (JRS). Cette organisation, qui œuvre dans plus de 50 pays à travers le monde, fournit une aide d’urgence aux Syriens qui se sont réfugiés dans des camps du nord-ouest de la Syrie.

Le programme privilégie trois secteurs d’intervention : l’aide alimentaire et non alimentaire, ainsi que la prise en charge psychosociale et éducative des enfants déplacés.

Ainsi, 5 500 personnes reçoivent un repas chaud chaque jour pendant toute la durée du programme, d’avril à décembre 2013. De la literie, des couvertures et des kits d’hygiène sont également fournis à 3 500 personnes. Enfin, 2 000 enfants participent à des activités éducatives et à des ateliers psychosociaux.

Au Liban

Le Liban est particulièrement affecté par l’afflux de réfugiés syriens dans la région. Petit pays de 4 millions d’habitants, il accueille aujourd’hui près d’un million de réfugiés – un nombre qui ne cesse de croître.

Depuis le début de la crise syrienne, Caritas Liban, soutenue par le Secours Catholique, est au premier plan de la réponse d’urgence apportée aux réfugiés.

Alors que depuis deux ans les Libanais font preuve d’une grande solidarité avec les réfugiés, des tensions apparaissent, notamment parce que les capacités de prise en charge des nouveaux arrivants par les familles libanaises ont atteint leurs limites.

Le programme soutenu par le Secours Catholique contribue à réduire le poids économique des réfugiés syriens pour les foyers libanais, en fournissant une aide humanitaire de base aux réfugiés.

Il répond aux besoins essentiels de près de 10 000 réfugiés de Syrie extrêmement vulnérables, nouvellement arrivés, à travers la distribution de produits alimentaires et non alimentaires, et l’assistance psychosociale. Les femmes victimes de violence sexuelle sont également prises en charge par un soutien psychologique.

Retrouvez notre dossier consacré à la crise des réfugiés au Liban en cliquant ici.

En Jordanie

Petit pays de 6,5 millions d’habitants, la Jordanie accueille aujourd’hui près de 550 000 réfugiés et ce chiffre pourrait dépasser le million d’ici à la fin de l’année, selon la dernière estimation des Nations unies.

Très expérimentée dans le soutien aux migrants, Caritas Jordanie a lancé un projet d’assistance aux réfugiés syriens pour une durée d’un an.

Assister les réfugiés syriens, et en particulier ceux qui ne sont pas encore aidés par la communauté internationale, est l’objectif principal de ce projet. La communauté hôte est également aidée, puisque 30 % des bénéficiaires du programme sont des Jordaniens vulnérables.

Pour répondre au mieux aux besoins humanitaires, les équipes de Caritas agissent sur plusieurs fronts : aide alimentaire et non alimentaire, assistance médicale et soutien psychologique.

Les besoins urgents en nourriture et en « non-vivres » (biens de première nécessité) des ménages syriens et jordaniens les plus vulnérables sont couverts. Un traitement médical adéquat est fourni aux Syriens et aux Jordaniens les plus vulnérables. Enfin, les réfugiés syriens traumatisés par la guerre dans leur pays sont pris en charge psychologiquement.

En Turquie

Ils sont 350 000 Syriens à s’être réfugiés en Turquie, répartis dans 14 camps, dans 7 villes du sud et du sud-est du pays.

Le Secours Catholique soutient Caritas Turquie, forte d’une longue expérience auprès de ces situations de crise puisqu’elle travaille avec des réfugiés depuis l’afflux d’Irakiens ayant fui la guerre en 1991.

Caritas Turquie a mis en place une assistance humanitaire de base pour les réfugiés qui vivent en dehors des camps de réfugiés officiels. Il s’agit de fournir une assistance matérielle humanitaire de base – nourriture, protection contre le froid, hygiène –, mais également de répondre aux besoins des populations les plus vulnérables telles que les personnes handicapées, les personnes souffrant de grave maladie ou de maladie chronique, les personnes âgées de plus de 60 ans, les mineurs isolés, les survivants de traumatismes graves ou encore les femmes seules.

Les réfugiés sont également conseillés et guidés pour bénéficier, autant que possible, d’un accès à des services médicaux gratuits. Un soutien pour l’accès aux médicaments et aux dispositifs médicaux payants est également assuré.

Enfin, Caritas conseille et soutient les réfugiés en leur apportant les informations et les contacts d’organisations nécessaires pour poursuivre leur vie en Turquie.

Marina Bellot
© Caritas Internationalis
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème