En images : comment les Philippins survivent au passage du typhon

Publié le 19/11/2013
Philippines
 

Alors que quelque 600 000 survivants, dans les provinces les plus reculées, n’ont toujours pas reçu d’aide du Programme alimentaire mondial de l’ONU, le réseau de l’Église catholique et les Caritas sont en première ligne pour apporter les premiers secours aux victimes.

L’urgence est toujours, aujourd’hui, d’apporter de l’eau et de la nourriture aux survivants du typhon, ainsi que des kits d’hygiène. Environ 345 000 personnes ont bénéficié de l’aide du réseau Caritas.

Des bâches ont été distribuées à Ormoc et Palo, sur l’île de Leyte. Certains commencent à construire des abris, en utilisant également du bois récupéré dans les décombres. D’autres, dont les murs des maisons sont intacts, s’en servent pour remplacer les toits emportés par les vents violents. « Les gens sont vraiment reconnaissants pour l’aide qu’on leur apporte », témoigne Jennifer Hardy de CRS (Caritas Etats-Unis).

À Ormoc, la situation s’améliore peu à peu et le réseau d’eau municipal est en train d’être réparé. En revanche, à Palo, il est prévu de mettre en place des latrines publiques et de fournir un approvisionnement en eau dès que possible. « La désolation est visible partout et les besoins des victimes sont très importants, a expliqué le père Edwin Gariguez, secrétaire général de Caritas Philippines. Caritas doit encore augmenter ses distributions de bâches et de nourriture. Mais la mobilisation de l’Église, des diocèses et des Caritas du monde nous rend confiants quant à notre capacité à relever le défi. »

Concepcion Alvarez
Caritas Jerusalem en soutien à Gaza
Plus d'informations
Situations d'urgence en France
# sur le même thème