Handicap : voir Compostelle avec le cœur

Publié le 19/09/2013
Espagne, France
 

Non-voyante de naissance, Nicole a fait les 165 premiers kilomètres du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, épaulée par sa chienne Easy et une équipe du Secours Catholique.

Non-voyante, et alors ? Après quelques hésitations, Nicole ne regrette pas de s’être lancée à l’assaut des 165 premiers kilomètres du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, malgré son handicap, grâce à une équipe de marcheurs de la délégation des Pays de l’Adour.

« C’est très physique. Mais s’il y a de la place l’an prochain, je recommencerai. » Nicole, 44 ans, aveugle de naissance, avait certes hésité quand on lui avait proposé de se joindre au groupe de marcheurs qui, durant huit jours, allaient entreprendre le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

N’allait-elle pas ralentir les autres ? Certaines étapes font 30 kilomètres, le gîte change tous les soirs et Easy, sa chienne, un labrador couleur chocolat de 4 ans, a du mal à se concentrer plus d’une heure ou deux. « C’était très fatigant pour ma chienne et difficile pour moi à cause des nombreuses pierres qui jonchent le chemin, dit-elle. À chaque fois, Easy s’arrêtait pour que je comprenne à quel obstacle j’avais affaire. »

Easy guide, ses compagnons décrivent

Entourée de 18 autres marcheurs, Nicole s’est naturellement fondue dans le groupe. Elle en est même devenue le cœur. Tour à tour, ses compagnons l’ont prise par le bras, la guidant, lui décrivant l’état du terrain et le paysage alentour. « Ils ont pris la mesure de mon handicap, dit-elle. Et ce rapprochement a provoqué des confidences, car on écoute attentivement la personne avec qui on marche main dans la main. Cela a créé des liens très forts. »

Mère de trois filles qui vivent avec elle, cette native de Normandie s’est installée à Pau quand elle s’est mariée. Il y a huit ans, la délégation du Secours Catholique de Pau lui avait permis de partir en vacances avec sa famille. Depuis, Nicole est bénévole de l’association où elle assure l’accueil deux fois par semaine et où elle a également pris en charge le service Familles en vacances.

Jacques Duffaut
© Secours Catholique Pays de l’Adour
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème