Les biens d’I. et H-G. Clouzot légués au Secours Catholique

Publié le 05/10/2012
France
 

Unique héritière du cinéaste Henri-Georges Clouzot, Inès Clouzot, disparue en 2011, a légué l’ensemble des biens du couple au Secours Catholique. Leur collection d’art sera mise en vente le 1er décembre prochain par Christie’s.

Mariée depuis 1964 au cinéaste Henri-Georges Clouzot, Inès Clouzot avait été désignée comme son unique héritière, le couple n’ayant pas eu d’enfant. Inès Clouzot, fidèle au Secours Catholique depuis de longues années, avait fait savoir, dès 2009, son intention de faire de l’association fondée par Mgr Rodhain le légataire universel de tous ses biens.

Chrétienne fidèle et engagée, elle avait fait part, à travers ce legs, de sa volonté de « toucher la précarité partout où elle se manifeste ». Inès Clouzot, née en Amérique latine, avait été amenée à parcourir le monde et à découvrir des situations dramatiques. Elle confia en 2009 à Mgr Izard, conseiller legs et donations, que son choix du Secours Catholique tenait à « l’action nationale et internationale de l’association ».

Le legs comprend les droits sur les films de Henri-Georges Clouzot et les biens immobiliers du couple, mais aussi une collection d’art présentée dans le cadre de la vente organisée par Christie’s le 1er décembre prochain. Car le cinéaste, auteur de plusieurs chefs-d’œuvre comme Les Diaboliques ou Le Salaire de la peur, était également un passionné de peinture. Femina dulce malum de Jean Dubuffet est une des œuvres majeures de cette vente.

« C’est pour le Secours Catholique un honneur et une réelle fierté de recevoir une si généreuse contribution à sa mission. C’est une reconnaissance de la particularité de notre action de proximité menée avec les plus pauvres, à la fois en France et dans le monde », a annoncé Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique. « Un apport de cette importance nous permet de construire sur la durée l’accompagnement nécessaire à ceux que la vie a éprouvés et qui ont besoin d’un soutien concret pour se relever. »

En léguant ses biens au Secours Catholique pour l’ensemble de ses missions et en lui laissant faire le choix des projets les plus urgents auxquels il convient d’affecter ce legs, Inès Clouzot fait une immense confiance à l’association.

 

Marina Bellot
crédit : Christie’s Images Ltd., 2012
Notre organisation
Plus d'informations
Notre organisation
# sur le même thème