« Regarder au-delà des murs de nos Églises »

Publié le 22/02/2013
 

François Soulage, président du Secours Catholique et président du comité de pilotage de Diaconia 2013, revient sur le défi que représente cette démarche.

Depuis plusieurs mois, les paroisses, mouvements et services des diocèses de France sont engagés dans la démarche Diaconia, qui vise à mettre le service du frère au cœur de notre vie chrétienne.

Pourquoi une telle démarche, et pourquoi maintenant ? Le Secours Catholique, à travers l’action de ses bénévoles et grâce à ses donateurs, s’est engagé depuis toujours dans ce service du plus pauvre, oublié de notre société. Ce service du frère est souvent dévolu à des “spécialistes”, parfois bien seuls face à ceux qui se tiennent à notre porte, ou au fond de l’Église pendant la messe.

Comment le service du frère peut-il être celui de tous, même si certains le portent plus que d’autres ? Cette présence de fraternité à l’égard des pauvres au sein de notre vie communautaire est le premier objectif de la démarche Diaconia.

Bien des pauvretés, souvent cachées, sont découvertes à l’occasion de l’accueil pour le baptême ou la catéchèse, pour les mariages ou les funérailles. Comment leur permettre de prendre leur place dans la vie de nos communautés ?

Plus généralement, nos communautés, nos mouvements et nos services sont d’abord tournés vers ceux qui fréquentent l’Église dans ses différentes formes. Mais faire le lien avec la communauté humaine au sein de laquelle se trouve la communauté chrétienne, et avec toutes les personnes engagées.

La démarche Diaconia nous pousse à regarder au-delà des murs de nos Églises, pour rejoindre tous ceux qui sont engagés au service du bien commun (élus, chefs d’entreprises, responsables associatifs, syndicalistes), pour partager avec eux les difficultés et les joies de nos contemporains.

Le “Livres des fragilités” et le “Livre des merveilles”, que chaque groupe, paroisse ou mouvement, a été invité à remplir, vont nous permettre cette découverte essentielle pour vivre pleinement notre responsabilité de chrétien dans notre société.

Le pape Benoît XVI a proclamé 2013, année de la Foi. C’est une chance extraordinaire pour tous ceux, nombreux, qui, à travers leurs engagements dans la société, dans des organismes chrétiens ou non, vivent leur foi chrétienne, ou même la redécouvrent, au contact des plus fragiles, de ceux que notre société ne veut pas connaître.

François Soulage

Film annonce Rassemblement Diaconia 2013 from diaconia2013 on Vimeo.

François Soulage
Crédits photos: © Elodie Perriot/Secours Catholique
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème