Roms : « Et maintenant, on fait quoi ? »

Publié le 22/10/2013
France
 

Dans un climat miné par les prises de parole de plusieurs membres du gouvernement sur les Roms et leur intégration, quatre bénévoles du Secours Catholique ont lancé un site internet pour interpeller sur la situation de cette communauté.

« Roms… Et maintenant, on fait quoi ? » La question, à l’heure où les déclarations stigmatisantes sont devenues tristement banales tant leur fréquence assomme, a quelque chose de provocateur. Sonnette d’alarme autant que cri de colère, elle sert de leitmotiv à un site internet, romsonfaitquoi.fr, créé à la fin de septembre par Julien, Marie, Solène et Sophie, quatre bénévoles du Secours Catholique engagés auprès des familles roms.

L’initiative est née d’un double constat. Tout d’abord, un ras-le-bol : « L’emballement médiatique et politique autour de cette communauté a été le premier déclic, précise Sophie Roux, cofondatrice du site. Tout le monde en parlait, en mélangeant tout : Roms et gens du voyage… On réitérait ce que nous avions déjà vécu avec le discours de Grenoble prononcé par Nicolas Sarkozy en 2010. »

Ensuite, une déception : celle de ne pas voir l’Église prendre de position ferme sur cette question, comme elle l’avait pourtant fait par le passé. « Alors qu’elle n’a pas hésité à prendre la parole médiatiquement ces derniers mois sur d’autres sujets, j’attendais qu’elle se prononce plus ouvertement sur la question des Roms », regrette la jeune femme.

Sans prise de conscience individuelle, les associations ne peuvent pas faire évoluer la situation

Le site www.romsonfaitquoi.fr se veut avant tout un appel et une source d’information. Son objectif premier : toucher les chrétiens et plus largement les citoyens, les faire réagir et les sensibiliser au sort des Roms. En évitant pour cela les discours manichéens, qu’ils diabolisent ces populations ou fassent preuve d’angélisme à leur égard.

« Certes des réseaux mafieux existent, précise l’édito du site, mais les familles, souvent nombreuses, qui habitent dans les bidonvilles de la périphérie de Paris et que nous connaissons pour certaines très bien, veulent s’intégrer et ne sont pas nées pour vivre dans la boue et avec les rats. » En restant, donc, simplement humains et concernés par la situation d’autres êtres humains.

Romsonfaitquoi.fr propose de nombreux liens vers des dossiers, articles de presse et sites d’organismes pour approfondir cette question et dépasser ainsi les idées reçues de certains discours politiques et médiatiques. Pour que chacun se réinforme ; car sans prise de conscience individuelle et de mobilisation citoyenne, il est impossible pour les associations de faire évoluer la situation.

S’engager avec ses propres moyens

Le simple citoyen peut pourtant se sentir bien démuni pour concrétiser sa bonne volonté. Au-delà de l’engagement au sein d’une association, quelques pistes sont données par le site.

Tout d’abord, prier pour ces familles, et créer du lien et de la convivialité avec elles en les saluant, en prenant le temps de discuter ou de partager un café, de la nourriture ou une cigarette. Ensuite, se former et s’informer à travers la lecture de sites internet spécialisés et l’organisation de groupes de discussion au sein, par exemple, des paroisses. Enfin, faire pression auprès des élus locaux ou des responsables administratifs pour favoriser l’intégration des Roms.

Si certains petits gestes peuvent être accomplis par chacun, proposer son aide à des associations déjà impliquées dans ces démarches permettra au simple citoyen de trouver un cadre facilitant grandement son action et augmentant son efficacité.

 

Julien Fournier
© La Valse des Roms
Homme levant les bras
Plus d'informations
Droits humains
# sur le même thème