Sans-abri : 264 morts en six mois

Publié le 20/06/2012
Paris
Sans-abri : 264 morts en six mois
 

Le collectif « Les Morts de la rue » a rendu hommage, mardi soir à Paris, aux 264 personnes sans domicile qui, recensées depuis six mois en France, sont mortes de et à la rue.

Un crachin doux comme des pleurs s’était invité à la cérémonie du collectif des Morts de la rue, lors de l’hommage rendu mardi 19 juin sur les bords du canal Saint-Martin. Deux à trois cents personnes ont assisté à la cérémonie, sobre et digne, sur une petite place triangulaire.

Des amis, des parents, des voisins, des maraudeurs se sont succédé au micro pour égrener tous les noms. Un prénom, l’âge, le lieu et la date exacte du décès : « Stéphane, 37 ans, le 18 novembre 2011, dans la galerie commerciale de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ». Parfois, le défunt n’a pas pu être identifié : « Un homme, 48 ans, le 25 novembre 2011, rue de la Monnaie à Bayonne » ; « Un homme, 42 ans, le 30 novembre 2011, dans une voiture, rue Lecoq à Bordeaux » ; « Une femme, 56 ans… »

Intercalés dans la litanie, des témoignages dressaient une esquisse de portrait : « Jean-Luc est mort le jour de la saint Valentin… » Un autre témoin, les sanglots dans la voix, revit une scène récente : « Il était jeune et fatigué. Ce jour-là, il était ivre. Cela s’est passé là, tout près. Il est tombé dans le canal. »

L’espérance de vie des sans-abri est de 48 ans

Derrière, sur le haut mur aveugle d’un immeuble, des colleurs d’affiches ajoutent un à un le nom de chacun de ces êtres humains morts seuls, une feuille au format A3 pour dernière épitaphe.

L’espérance de vie des personnes qui vivent dehors est de 48 ans. Vivre à la rue réduit presque de moitié le nombre d’années qu’un homme ou une femme vit en moyenne en France. Cet hommage intervient à un moment où les associations comme le Secours Catholique espèrent du nouveau gouvernement des mesures favorables aux sans-abri, notamment en ce qui concerne l’ouverture de places d’hébergement toute l’année et des logements accessibles.

 

Jacques Duffaut
crédit : Jacques Duffaut/SC
Logement
Plus d'informations
Sans-abri et mal logés
# sur le même thème