Un clip pour la démocratie en Afrique

Publié le 16/03/2016
France
un citoyen africain montre sa carte électorale avec fierté
 

À l'approche des élections au Congo Brazzaville le 20 mars 2016, le collectif associatif "Tournons la Page" - qui réunit plusieurs intellectuels et organisations africaines et européennes, parmi lesquelles le Secours Catholique-Caritas France -, lance un clip destiné à impliquer la jeunesse africaine dans une démarche citoyenne.

De fait, 2016 est encore une année à élections en Afrique. plus d’un tiers de ces élections ont été programmées pour maintenir des autocrates au pouvoir au détriment des aspirations démocratiques de leur peuple et de leur volonté de changement. Dans 9 pays où un président sera élu, parmi lesquels la République du Congo, les chefs d’État sortants ont en effet enlevé aux processus électoraux leur valeur démocratique. En amont du scrutin, ces présidents et leurs partis, au pouvoir depuis des décennies parfois de manière familiale, ont pour beaucoup, imposé la suppression des limitations du nombre de mandats présidentiels et rendu impossible toute alternance. Ils empêchent par la violence et la répression de la société civile et des partis démocratiques de s’y opposer.

Aujourd'hui, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour mettre fin au cercle vicieux de l'impunité.

 

Pour en savoir plus, notre dossier Tournons la page

 

 
Un clip pour la démocratie en Afrique
Notre clip

pour "Tourner la page"

 

Le rap au service de la démocratie

Rey Neïman et Patrick Traoré, sont les auteurs compositeurs de la chanson qui va "rythmer" la campagne Tournons la page en 2016.  Engagés dans la lutte pour l'alternance démocratique en Afrique, ils reviennent sur le message qu'ils souhaitent porter auprès de la jeunesse. 

 

Patrice Traore est le rappeur burkinabé Humanist. Il est le représentant du mouvement "Le balai citoyen" en France.

« L'idée avec ce clip est de dénoncer toutes les oppressions, et notamment les dictateurs qui enferment leur peuple et s'accaparent le pouvoir en modifiant la Constitution de leur pays. C'est un appel à une mobilisation des deux côtés de la rive : nous sommes tous concernés par l'injustice, d'abord simplement en tant qu'être humain. 

La culture, l'art, peuvent faire bouger les choses. C'est une arme au service du public, pour réveiller les consciences et donner envie de s'engager. Une musique, ça touche, ça fait pleurer, ça fait réfléchir. En trois minutes, on est capables de provoquer des réactions fortes, plus parfois qu'avec un discours politique...

Au Congo Brazza (où l'élection présidentielle a lieu le 20 mars prochain, ndlr), la dictature en place paraît indéboulonnable, mais on l'a montré dans différents pays : quand le peuple se mobilise, le pouvoir tremble. »

 

Ray Neïman est un rappeur guyanais engagé.  

« Je suis engagé depuis plusieurs années dans des actions humanitaires, à Madagascar, en Guyane... L'objectif avec ce clip est le même : défendre la cause de ceux qui le méritent. Les artistes ont souvent plus de poids que les hommes politiques.

On peut prendre l'exemple d'Akon (qui en 2014 a monté une société engagée dans le développement de l’électrification de l'Afrique grâce à l'énergie solaire, ndlr) mais il y en a beaucoup d'autres. 

Liberté : c'est le message de la chanson, et le combat à mener dépasse le seul continent africain. Partout, les jeunes doivent se battre pour eux et leur avenir, faire attention aux pièges de ce nouveau monde, que ce soit les technologies, les produits nocifs dans l'alimentation etc. Il ne faut pas se fier au système en attendant que les choses changent toutes seules. »

 

Les essentiels du rapport Tournons la page

88% des Togolais et 87 % des Gabonais n’ont jamais connu qu’une seule famille au pouvoir… Pourtant ils ne vivent pas dans une monarchie! Si de nombreux pays d’Afrique souffrent de l’absence d’alternance, ce n’est pas une question de culture. Ce sont des systèmes organisés autour de l’accaparement du pouvoir et des richesses, au profit des dirigeants et de leur clientèle, mais aussi au profit d’États et d’investisseurs étrangers.
Télécharger la plaquette
Marina Bellot
Crédits photos : © Elodie Perriot/Secours Catholique / DR
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème