Vatican : la charité est l’affaire de tous les catholiques

Publié le 23/01/2013
France
 

L’assemblée plénière du conseil pontifical Cor Unum, dont François Soulage, Président du Secours Catholique – Caritas France est membre, s’est réunie à Rome du 17 au 19 janvier. Quelques semaines après la publication du décret de Benoît XVI Sur le service de la charité, les participants ont débattu de la manière de faire vivre la charité chrétienne dans un monde séculier.

70 représentants des organisations caritatives catholiques du monde [1] se sont retrouvés, du jeudi 17 au samedi 19 janvier, à Rome, à l’invitation du cardinal Robert Sarah, président du conseil pontifical Cor Unum. Cette institution de la Curie romaine en charge de la charité dans l’Église catholique les a invités à se réunir autour du thème “Charité, nouvelle éthique et anthropologie chrétienne”.

Depuis plusieurs années, ces réseaux sont confrontés à des interrogations sur le sens même d’une aide d’Église dans un monde de plus en plus sécularisé. La façon d’exprimer la charité catholique en acte pose aussi question dans un contexte de crises économiques et sociétales.

Une mission de transformation des cœurs

À la veille de l’ouverture de l’assemblée plénière, le cardinal Robert Sarah avait posé les enjeux de la rencontre, déclarant dans L’Osservatore romano : « Dans le monde moderne, la technique qui ne connaît pas de limites et la liberté qui n’admet pas de limites, donnent à l’homme un sentiment de toute-puissance, jusqu’à se sentir en mesure non seulement de décider entre le bien et le mal, mais également de sa propre nature même. » Face à cela, a-t-il ajouté : « Nous pouvons rappeler notre vision de l’homme, un homme ouvert à Dieu et à l’autre, un homme qui n’est pas replié sur ses supposés droits propres mais ouvert au don de l’amour. C’est dans cette optique que doivent travailler les organismes et les organisations avec lesquels collaborent Cor Unum. »

À l’issue des débats, qui furent très animés, Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis, s’est félicité, dans La Croix, du fait que les échanges ont donné à voir « une Église au cœur du monde, avec une mission de transformation des cœurs pour une plus grande prise en compte de la personne et de la communauté humaine ».

Pour François Soulage, président du Secours Catholique et membre de Cor Unum, « dans sa conclusion, le cardinal Sarah s’est appuyé sur les discussions des groupes de travail de l’assemblée. Il a reconnu le besoin de s’ouvrir aux difficultés du monde et de dialoguer avec celui-ci, insistant sur la continuité avec le concile Vatican II. Trois mots essentiels ont été mis en avant : dignité de l’homme, témoignage et nouvelle évangélisation. Les membres de Cor Unum ont ainsi été appelés à défendre le lien entre ces trois notions en notre qualité "d’experts en humanité". »

Sur le service de la charité

Cette rencontre a aussi donné la possibilité aux acteurs de l’action caritative catholique d’échanger sur le décret publié par Benoît XVI le 1er décembre 2012, le motu proprio Sur le service de la charité. Ce texte, s’inscrivant dans la droite ligne de l’encyclique Deus Caritas Est, a traduit en droit canonique la volonté du Vatican d’appeler chaque catholique à vivre la charité chrétienne, non pas comme une option sur son chemin de foi, mais comme un exercice primordial de cette même foi.

Pour cela, le motu proprio insiste sur le rôle des évêques qui doivent promouvoir l’engagement de leurs fidèles, explique le texte : « L’Église, en tant qu’institution ne peut se considérer comme étrangère aux initiatives promues de façon organisée et relevant de la libre expression de la sollicitude des baptisés envers les personnes et les populations dans le besoin. C’est pourquoi les Pasteurs doivent toujours les accueillir comme la manifestation de la participation de tous à la mission de l’Église. »

Des chargés de projets du Secours Catholique, en contact régulier avec des Caritas d’Afrique, expliquent en effet que dans des situations nationales instables ou dans des pays en conflit, les évêques s’impliquent peu dans les organisations caritatives, poussant les Caritas à se développer à côté du tissu paroissial.

Loin d’être passif, « l’évêque doit encourager la création dans chaque paroisse de sa circonscription, d’un service de “Caritas” paroissiale ou analogue, qui promeuve également une activité pédagogique dans la communauté toute entière, pour éduquer à l’esprit de partage et de charité authentique », dit le motu proprio. Car « tous les fidèles ont le droit et le devoir de s’engager personnellement pour vivre du commandement nouveau que le Christ nous a laissé (cf Jn 15,12), en n’offrant pas à l’homme d’aujourd’hui uniquement une aide matérielle, mais également réconfort et soin de l’âme ».

Critères moraux

Si les propos du cardinal Sarah et certains passages du motu proprio laissent entendre que les organismes caritatifs catholiques, et les évêques qui les accompagnent, doivent être vigilants sur leurs choix de partenaires, Mgr Oscar Maradiaga, président de Caritas Internationalis, a déjà précisé dans La Croix que cette attention existe depuis toujours : « L’Église appelle, depuis longtemps, à choisir [ses investissements financiers] en fonction de critères moraux : par exemple ne pas investir dans des entreprises qui font le commerce des armes, qui sont corrompues, etc. Chacun sait que l’argent doit connaître des limites et ne pas mettre en péril la dignité de la personne. »

D’après François Soulage, cette assemblée plénière du conseil pontifical a permis d’engager une réflexion au long court sur « le témoignage de Dieu au monde » et « la défense de la vie de la personne dans son ensemble, ce dernier point étant essentiel pour discerner collectivement la vision de l’homme que nous voulons définir ».

 

 [2] Caritas locales, Catholic Relief Services, le Secours Catholique-Caritas France, CCFD-Terre Solidaire, la Commission Catholique Internationale pour les Migrations, ou encore des organismes de coopération et de développement comme la Fidesco.

 
Sophie Lebrun
© Elodie Perriot/Secours Catholique
Procession de Lourdes
Plus d'informations
Spiritualité
# sur le même thème