Pour nous le FN c'est NON !

Publié le 27/03/2017
France
Pour nous le FN c'est NON !
 

En cohérence avec ses valeurs de confiance en l'autre, d'engagement et de fraternité qui prennent leur source dans l'Évangile, le Secours Catholique - Caritas France se joint aux 39 mouvements et services de l'Église de France pour inviter à "transformer la clameur du monde en espérance".

Notre projet associatif l’affirme et nous le vérifions chaque jour sur le terrain par les actions que nous menons avec tous : « nous croyons que le développement de nos sociétés en France et dans le monde se mesure à la place qu’elle donne en toute justice aux personnes les plus faibles ; nous voulons contribuer à bâtir un monde juste et fraternel s’enrichissant des différences de culture et des cheminements spirituels de chacun. » Un tel monde ne pourra pas advenir dans une France et une Europe fermées où le mépris, voire le rejet des différences et des personnes étrangères, seraient le terreau d’affrontements et de toutes sortes de violences et de défiance.

 

La vision que nous avons du monde à construire  nous paraît incompatible avec ce que propose le Front National



Notre continent, l’Europe, ne peut être privé de la France et nous portons la responsabilité de continuer à construire patiemment - pour notre monde - ce témoignage "d'unité dans la diversité" par notre travail et par les exigences que la démocratie, quand elle est respectée, permet à la société civile d’exprimer. « Nous sommes tenus d’engager, chacun dans son domaine, des processus de paix, en ne nous soustrayant pas à l’édification de solides bases d’alliance entre les peuples et les États » (Pape François, 28 avril 2017 à Al-Azhar, Le Caire).

Le choix que nous avons à faire dimanche  doit être exprimé clairement pour que soient possibles et reconnues la dignité et l’attention fraternelle à toute personne, française ou étrangère, en France et dans le monde.

Chacun le fera en conscience, mais pour notre part, la vision que nous avons du monde à construire  nous paraît incompatible avec ce que propose le Front National.

Bureau national du Secours Catholique-Caritas France

 

Transformons la clameur du monde en espérance

Comme à la veille du premier tour, les organisations et mouvements catholiques, parmi lesquels le Secours Catholique-Caritas France, rappellent que  les solutions aux problèmes auxquels la société est confrontée se trouvent dans l’ouverture, le dialogue et la participation de chacun pour construire ensemble une France et une Europe plus ouvertes et plus justes dans un monde de droit et de dignité.

 

À la veille d’une échéance électorale cruciale, en tant qu’organisations et mouvements catholiques, nous souhaitons de nouveau participer au débat politique.

Nous entendons et nous partageons l’inquiétude légitime de certain-e-s de nos concitoyen-ne-s, compte tenu des situations souvent difficiles qu’ils vivent. Mais nous refusons de nous laisser instrumentaliser par ceux qui voudraient nous convaincre que nous ne pouvons pas construire ensemble l’avenir de notre pays.

Il est toujours possible, sans perdre son identité, de développer une politique plus respectueuse de la diversité et de la cohésion entre les territoires et de s’ouvrir à l’autre, à la richesse des différences, à ceux qui n’ont pas la même couleur de peau, la même origine sociale, le même sexe, la même langue, la même culture.

 

L'autre est un don

Pape François

« L’autre est un don », soulignait le Pape François lors de son dernier message de Carême (1). Comme nous l’avions rappelé avant le premier tour de l’élection (2), nous pensons que les solutions aux problèmes auxquels notre société est confrontée se trouvent dans l’ouverture, le dialogue et la participation de chacun de nous pour construire ensemble une France et une Europe plus ouvertes et plus justes dans un monde de droit et de dignité.

Les dizaines de milliers de bénévoles de nos organisations et mouvements sont témoins tous les jours que la réalité de la société française, ce sont des milliers d’actions concrètes qui construisent une planète plus solidaire et fraternelle.

Ceci nous permet d’affirmer que l’acceptation de la diversité au sein de la République ne menace pas l’unité nationale. Elle ne remet pas en question l’existence d’une culture commune, de valeurs partagées, d’une même appartenance à l’Humanité.

À nos concitoyen-ne-s qui éprouvent déception ou désarroi devant les résultats du premier tour, nous voulons dire aujourd’hui que la clé réside dans notre capacité à dépasser nos peurs et à les transformer en une dynamique collective constructive. L’avenir de notre pays est ouvert, il ne tient qu’à nous de ne pas nous enfermer et d’agir librement, en conscience, pour le garder ouvert.

 

Aujourd’hui, le risque principal serait de renoncer à lutter pour l’avenir et de céder à la tentation du fatalisme.

Conférence des Évêques de France

Comme l’affirmait la Conférence des Évêques de France au lendemain du premier tour des élections, « aujourd’hui, le risque principal serait de renoncer à lutter pour l’avenir et de céder à la tentation du fatalisme » (3). Croyants et non croyants, nous devons tous nous mobiliser pour mettre la diversité de nos talents au service de la société.

Nous, organisations et mouvements d’Église, avons vocation à prendre parti quand la dignité de l’homme est en question. Nous sommes bien dans notre rôle, lorsque nous proclamons que le monde d’aujourd’hui a moins besoin d’affrontements, de divisions et de fermetures que de bienveillance, de justice et de fraternité, cette fraternité qu’avec la liberté et l’égalité, la République nous demande de vivre.

À l’heure de faire un choix entre deux visions de la société, ne cédons pas à la tentation du repli sur soi, refusons de laisser instrumentaliser l’Évangile, recentrons le débat sur les vrais sujets et transformons la clameur du monde qui nous entoure en espérance. Réaffirmons notre foi en l’autre, « tout homme et tout l’homme », et en nos capacités à construire notre destin commun.

(1) "La Parole est un don. L’autre est un don", message du Pape François pour le Carême 2017.
(2) "Pour une citoyenneté responsable et engagée", tribune signée par 28 organisations et mouvements catholiques – 13 avril 2017, La Croix.com.
(3) "Élections présidentielles : l’Église redit son rôle et rappelle ses fondamentaux", Conférence des Evêques de France– 23 avril 2017.

 

Signataires (AU 2 MAI 2017)

Action catholique des enfants (ACE) 
Action catholique des femmes (ACF) 
Action catholique des milieux indépendants (ACI) 
Action catholique ouvrière (ACO) 
Apprentis d’Auteuil 
Association des Cités du Secours Catholique 
Comité chrétien de solidarité avec les chômeurs et les précaires (CCSC) 
Centre de recherche et d’Action sociale (CERAS) 
CCFD-Terre solidaire 
Centre catholique des médecins français 
Chrétiens dans le monde rural (CMR) 
Chrétiens dans l’Enseignement public 
Chrétiens en forum 
Communauté Mission de France 
Communauté Vie chrétienne (CVX) 
Confrontations (association d’intellectuels chrétiens) 
Délégation catholique pour la coopération (DCC) 
Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) 
Éthique et Investissement 
Études 
Fédération française des Équipes Saint-Vincent 
Fondacio 
Instituts religieux et solidarité internationale (IRSI) 
Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) 
Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC)
JRS France 
Justice et Paix 
Mission de la Mer 
Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC) 
Mouvement chrétien des retraités (MCR) 
Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) 
Ordre de Malte France 
Pax Christi 
Scouts et Guides de France 
Secours Catholique – Caritas France 
Semaines sociales de France 
Vicariat pour la Solidarité de l’archidiocèse de Paris 
Vivre ensemble l’Évangile aujourd’hui 
Voir ensemble

Crédit Photo : ©Xavier Schwebel / Secours Catholique
La Délégation de Lille revendique les droits des plus fragiles
Plus d'informations
Prises de position et expertises
# sur le même thème