Homme levant les bras

Droits humains et citoyenneté

 

Migrants, réfugiés, enfants et jeunes en errance, femmes victimes d’exploitation, minorités opprimées… À chaque fois que les droits fondamentaux de la personne humaine ne sont pas garantis ou sont bafoués, le Secours Catholique-Caritas France se mobilise.

L’association agit aux côtés et avec ces populations vulnérables, sensibilise l’opinion publique à la violation de leurs droits et fait pression auprès des gouvernements et autorités locales pour améliorer leur situation.

Partout où c’est nécessaire, elle s’engage également en faveur de la transition démocratique et la prise en main, par les citoyens, de leur destin collectif.

 

Droits des migrants

En partenariat avec le réseau mondial des Caritas, le Secours Catholique-Caritas France agit pour la protection des migrants. Les exilés, chassés par les conflits et/ou la pauvreté, doivent être accueillis de façon inconditionnelle et accompagnés dans le respect de leur dignité.

Le Secours Catholique lutte également pour que leurs droits fondamentaux (à la santé, un logement, une vie familiale, un travail…) soient réellement appliqués.

Caritas Algérie, comme ses homologues marocaine et mauritanienne, toutes trois soutenues par le Secours Catholique, accompagnent les migrants originaires d'Afrique subsaharienne pour améliorer leurs conditions de vie, faciliter leur insertion professionnelle et sociale et protéger leurs droits. Elles sensibilisent les sociétés algérienne, marocaine et mauritanienne au sort des personnes migrantes et les encouragent à favoriser leur intégration.

Au Mexique, le Service jésuite aux migrants, aux côtés duquel s’engage le Secours Catholique, aide les populations en transit dans les zones frontalières en les accueillant dans des centres et en leur offrant un accompagnement juridique. Il fait aussi un travail de sensibilisation des pouvoirs publics pour faire évoluer les politiques migratoires.

En Indonésie, dans la région de Bogor près de Jakarta, le Jesuit Refugee Services (JRS), partenaire du Secours Catholique, accompagne des demandeurs d’asile afin que leurs droits soient respectés et que leurs besoins essentiels soient satisfaits au cours de la procédure d’obtention du statut de réfugié.

Au-delà, l’association plaide pour la reconnaissance d’un droit à migrer, socle du respect de la dignité et de l’intégrité des personnes migrantes.

 

Droits des femmes

Partout dans le monde, des femmes subissent des discriminations et des violences. Elles sont aussi souvent les plus touchées par la pauvreté. Face à ces violations et ces inégalités, le Secours Catholique-Caritas France milite pour que leurs droits soient respectés.

En République Démocratique du Congo (au Nord Kivu), la Caritas Goma, avec le soutien du Secours Catholique, épaule les femmes victimes de violences sexuelles au cours des conflits armés récurrents. L’association les écoute, les aide à démarrer une activité économique grâce au soutien d’un microcrédit et, pour les mères de famille, leur fournit une aide nutritionnelle.

En Palestine, l'association palestinienne Femmes, médias et développement (TAM en arabe), partenaire du Secours Catholique, mène avec des ex-détenues de Cisjordanie, âgées entre 17 et 40 ans, un projet de thérapie par la vidéo pour leur permettre de surmonter le traumatisme et les conséquences psychologiques de leur arrestation et détention. Le but est aussi d'affirmer leurs droits, d'améliorer leur confiance en elles et de favoriser leur réinsertion. TAM œuvre en parallèle à des actions de sensibilisation communautaire grand public et à travers les médias locaux.

Caritas Algérie agit pour la promotion féminine en animant la revue socio-éducative Hayat, destinée aux femmes originaires de milieux modestes ou analphabètes, et elle a créé pour ces dernières des centres de formation aux métiers de l’artisanat.

Ailleurs en Afrique, les Caritas nationales, soutenues par le Secours Catholique, accompagnent les femmes dans leur émancipation économique, sociale et citoyenne, à travers, notamment, des actions d’alphabétisation et de formation professionnelle.

 

Droits des minorités et des populations vulnérables

Victimes de discriminations et de violences, et durement frappées par la pauvreté dans nombre de pays, les minorités (ethniques, religieuses…) et les populations vulnérables (handicap, maladie mentale…) sont épaulées par les Caritas présentes sur place. Le Secours Catholique-Caritas France intervient souvent en appui de ces dernières.

L’objectif est d’améliorer les conditions de vie de ces populations en les aidant à accéder à leurs droits. Il s’agit aussi de leur permettre de protéger et de promouvoir leur culture (ou leur différence) en luttant avec elles contres les discriminations dont elles sont victimes, et de favoriser leur intégration dans la société.

Au Kirghizstan, en Asie Centrale, le Secours Catholique soutient « Développement d’alternatives », un centre qui accompagne des personnes souffrant de troubles mentaux et sensibilise l’opinion publique à leur situation.

Au Bangladesh, il s’engage avec la Caritas nationale qui agit aux côtés des communautés Rakhaine et Rishi victimes de discriminations et de violation de leurs droits.

En Roumanie, le Secours Catholique-Caritas France a soutenu différents projets pour aider à l’intégration de la minorité rom. L'un, porté par plusieurs acteurs associatifs, visait à développer la dimension transnationale de l’accompagnement social, à capitaliser les expertises des travailleurs sociaux et à informer les professionnels en Roumanie. Un autre projet, porté par l’association Amare Rromenza, a permis de valoriser la culture rom dans l’éducation au sein d’une école pilote en Roumanie avec la création et la diffusion de matériel pédagogique vers les équipes enseignantes.

Au Guatemala, le Secours Catholique aide l’ONG Fundmaya qui soutient 25 communautés maya Ixil. Celles-ci ont été dépouillées de leurs terres et sont marginalisées. Fundmaya renforce les capacités de gouvernance de leurs autorités, les incite à faire pression sur l’administration judiciaire pour que la justice maya soit reconnue dans leur région et les aide à conquérir leur souveraineté alimentaire.

Au Vietnam, à travers son partenaire : l'Institut de recherche sociale, politique et écologique (SPERI), le Secours Catholique soutient des villages qui expérimentent un programme dédié à la souveraineté économique des minorités ethniques du bassin du Mékong, en valorisant leur modèle traditionnel de gestion de la forêt et de la terre. 
 

 

Société civile et démocratie

Dans des pays où bien souvent l’Etat est soit défaillant, soit autoritaire, renforcer la société civile est nécessaire pour lutter dans la durée contre la pauvreté, les inégalités et les conflits. C’est dans ce but que le Secours Catholique-Caritas France soutient les démarches collectives et favorise la capacité d’initiative des populations.

En Afrique, le Secours Catholique, via son soutien aux Caritas nationales, aide les associations locales à se structurer et promeut l’éducation à la citoyenneté des habitants. Au Congo-Brazzaville, où les revenus du pétrole sont détournés par les dirigeants, la commission Justice et paix de l’Eglise catholique, soutenue par le Secours Catholique, plaide auprès des autorités locales et appuie ainsi la société civile, afin qu’elle puisse faire pression sur l’Etat et obtienne une redistribution des richesses.

En Amérique Latine, notamment en Bolivie, les Caritas nationales, avec l’appui du Secours Catholique, forment les dirigeants des communautés indigènes pour qu’elles participent davantage à l’élaboration des politiques publiques.

Le renforcement de la société civile favorise la transition démocratique pour laquelle le Secours Catholique se bat, en particulier en Afrique avec l’appel « Tournons la page », lancé avec d’autres associations dont le CCFD-Terre Solidaire.

Alors qu’en Afrique, une quinzaine d’élections présidentielles se profilent dans les deux années à venir, la société civile réagit et refuse que les règles du jeu démocratique soient manipulées.

Extrait de l’appel : « En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance ! »

Cette campagne alerte l’opinion publique sur la nécessité d’en finir avec les régimes autoritaires. Elle relaie l’aspiration des citoyens africains à prendre leur destin en main, comme en témoigne la volonté de changement exprimée dans plusieurs pays : au Nigéria par les urnes, au Sénégal, avec la mobilisation citoyenne « Y’en a marre », ou encore au Burkina Faso, avec le mouvement « Du Balai citoyen ».

En Amérique Latine, le Secours Catholique œuvre également en faveur de la démocratie en soutenant les populations indigènes et paysannes qui se mobilisent pour être consultées sur les choix politiques et économiques qui les concernent, en particulier face à l’exploitation des ressources naturelles et les projets d’extraction minière, de gaz ou de pétrole.

Dans le cadre d’un programme régional euro-méditerranéen, le SC-CF soutient les Caritas d'Europe de l'est (Moldavie, Bosnie, Kosovo, Alabanie...) et les Caritas méditerranéennes dans leur combat contre la traite des êtres humains.

 

Rapport Tournons la Page 2015

Après les mobilisations victorieuses au Sénégal (2012) et au Burkina Faso (2014), le monde devra l’entendre : les citoyens d’Afrique veulent tourner la page des régimes autoritaires et prendre leur destin en main.
Téléchargez le rapport Tournons la Page
 

Paix et réconciliation

Dans les zones de tension, avant, pendant et après les conflits, le Secours Catholique-Caritas France contribue au processus de paix et de réconciliation entre les parties.

Sur le terrain, le renforcement de la société civile et l’accès à l’éducation des jeunes et des femmes participent, tout comme l’organisation des minorités pour le respect de leurs droits ou les projets de développement durable, à installer une culture de paix. Ces programmes ont un impact réel sur la prévention des conflits.

Le Secours Catholique est ainsi engagé depuis vingt ans au Rwanda pour remédier aux traumatismes du génocide. Parmi ses autres terrains d’engagement, Israël et la Palestine, le Kosovo, la Colombie ou encore la Côte d’Ivoire et la Centrafrique.

 

Rwanda : le grand pardon

Rwanda : le grand pardon
Rwanda :

le grand pardon

 

En France

Droits fondamentaux

Le Secours Catholique se mobilise en France pour le respect des droits fondamentaux de chacun (droit aux soins, au logement, à l’alimentation, au savoir et à la culture), en particulier des populations vulnérables, touchées par la précarité, l’exclusion ou l’injustice.

L’association alerte les pouvoirs publics et l’opinion sur la situation des migrants et des réfugiés, de la population Rom, des personnes à la rue, détenues en prison, exclues en raison de leur handicap etc.

Membre de la Plateforme française pour les droits économiques, sociaux et culturels, le Secours Catholique est coauteur, avec d’autres associations, d’un rapport sur la mise en œuvre de ces droits en France.

 

Voir nos prises de positions pour la défense des droits des populations vulnérables

 

Traite des êtres humains

Exploitation sexuelle, délinquance forcée, esclavage domestique, trafic d’organes… La lutte contre toutes les formes de traite des êtres humains – qu’elles touchent les adultes ou les enfants - mobilise également le Secours Catholique, d’abord en France et en Europe.

Outre une action de plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour un renforcement des moyens de lutte contre ce fléau, l’association accompagne sur le terrain les victimes ou fait de la prévention. Avec son soutien, le foyer parisien AFJ accueille des femmes victimes d’exploitation sexuelle afin de les faire échapper à l’emprise de leur réseau.

Le Secours Catholique soutient également l’association Hors la Rue qui accueille les mineurs étrangers isolés menacés par les réseaux de traite. Et aux côtés du Comité contre l’esclavage moderne, il accompagne des personnes victimes de travail forcé.

À l’occasion de la Journée mondiale de la paix 2015, le pape François appelle à se mobiliser contre l’esclavage moderne.

 

Mobilisation citoyenne

Le Secours Catholique favorise la mobilisation citoyenne et l’interpellation politique autour du sort réservé aux personnes en précarité.

Sur le terrain, il s'engage à travers des manifestations comme les flash mobs, les marches solidaires (la marche contre la pauvreté et pour la dignité en région parisienne), des collectifs (celui des Sans Voix à Toulon), la participation à des forums…

Au niveau institutionnel, ses bénévoles, présents dans les Conseils d’administration des Centres communaux d’action sociale (CCAS), relaient la parole des personnes démunies auprès des élus et vérifient que les engagements pris sont respectés.

Cette mobilisation citoyenne, cœur de notre société démocratique, le Secours Catholique souhaite la vivre avec les personnes qu’il accompagne. Ses bénévoles agissent avec les personnes en situation de précarité pour trouver des solutions à leur situation personnelle, et au-delà, pour porter avec elles leur parole et construire ensemble une société plus juste et solidaire, dans un esprit d’entraide et de fraternité.

 

Revivre en images la Marche contre la pauvreté et pour la dignité le 23 juin 2015 à Paris.

Des groupes d’Île-de-France qui agissent pour combattre la pauvreté.
Revivre en images

La marche contre la pauvreté et pour la dignité à Paris

Crédits photo : © Elodie Perriot / Secours Catholique-Caritas France
# actualités liées