© Ferrante Pietro Fotolia.com

LEGS, assurance vie, DONATION

 

FAITES VIVRE VOS VALEURS DANS LE TEMPS ET CONTRIBUEZ À UN AVENIR JUSTE ET FRATERNEL

Vous réfléchissez peut-être à l’avenir que vous souhaitez donner à vos biens matériels. 

Parce que vous partagez des convictions, parce que vous avez envie que vos biens soient utiles, vous pouvez choisir de les mettre au service d’une cause universelle : la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

 

Chaque année, 25 % des actions du Secours Catholique pour soutenir les personnes démunies sont menées grâce aux legs, donations et assurances vie qu’il reçoit.

 
LEGS, assurance vie, DONATION
 
 
 
Faire un legs :

agir pour l'avenir

 

 

LE LEGS : TRANSMETTEZ L'ESPOIR PAR TESTAMENT

En transmettant tout ou partie de votre héritage au Secours Catholique, vous destinez votre patrimoine à une cause qui vous tient à cœur. Vous en conservez la propriété jusqu’à la fin de votre vie, ce qui veut dire que vous continuez d’en disposer comme vous le souhaitez, mais vous avez l’assurance qu’ensuite, il permettra à l’association d’agir concrètement aux côtés des personnes démunies.

Donnez du sens à votre patrimoine, quel qu’il soit.

Votre legs peut porter sur tout type de bien : une somme d’argent, des bijoux, un appartement, des objets d’art, etc. Il vous suffit de l’indiquer dans votre testament.

Même s’il est modeste, votre soutien est utile et efficace, car, en tant qu’association reconnue d’utilité publique, le Secours Catholique est totalement exonéré de droits de succession. L’intégralité des biens qui lui sont transmis sert donc sa mission.

 

C’est le choix que j’ai fait dans mon testament : soutenir les actions du Secours Catholique pour les familles.

Jeanne

« Ma mère est devenue veuve à 33 ans, quelques années seulement avant la grande guerre. Ça n’a pas été facile, mais elle n’a jamais baissé les bras, pour mes frères et pour moi. Je n’ai pas eu la chance d’avoir des enfants à mon tour. Alors il m’a semblé naturel d’aider les enfants des autres. Et pour aider les enfants, je suis convaincue qu’il faut aussi aider les parents. C’est le choix que j’ai fait dans mon testament : soutenir les actions du Secours Catholique pour les familles. Pendant longtemps, nous en parlions avec mon mari, sans jamais faire les démarches. Aujourd’hui, je me sens heureuse d’avoir été au bout de notre souhait, je vais pouvoir finir ma vie tranquillement ».

Pour en savoir plus sur les legs, contactez-nous

 

L’ASSURANCE VIE : QUAND L’éPARGNE DEVIENT SOLIDAIRE

Le contrat d’assurance vie est un placement financier, qui vous permet de faire fructifier votre argent, tout en restant libre d’utiliser votre épargne à tout moment, selon vos besoins. Il est possible d’en faire également un moyen de lutte contre la pauvreté, utile et efficace. Il suffit d’indiquer le Secours Catholique comme bénéficiaire de votre contrat, en cas de décès. Il peut être bénéficiaire de la totalité du contrat, ou seulement d’une partie.

Ainsi, vous pourrez continuer à profiter de votre épargne votre vie durant, et le moment venu, ce qui en restera servira à apporter un soutien concret à des personnes en difficulté. Le Secours Catholique étant une association reconnue d’utilité publique, le capital transmis le sera intégralement, en toute exonération de droits de succession.

À savoir : Le Secours Catholique peut aussi être nommé bénéficiaire « à défaut » de votre assurance vie, c’est-à-dire dans le cas où le premier inscrit ne pourrait pas en recevoir le bénéfice.

 

Je voulais tout organiser pour ma succession, pour être tranquille.

Monique, qui a choisi de répartir ses biens et son assurance vie entre ses neveux et nièces, et le Secours Catholique.

 

« J’ai connu quelques problèmes de santé qui m’ont obligée à entrer en résidence. A ce moment-là, j’ai dû réfléchir à ce qui allait se passer à mon départ. Je voulais tout organiser pour ma succession, pour être tranquille. Et quand j’ai vu une annonce du Secours Catholique dans un journal, j’ai pris contact. Je n’ai pas d’enfant mais des neveux et nièces avec qui je m’entends bien. Je ne veux oublier personne mais je veux aussi aider les personnes en difficulté. Je viens d’un milieu modeste, j’ai travaillé dur pour obtenir ce que je possède. Mes biens je les ai gagnés à la sueur de mon front et je les ai fait pour moi bien sûr… mais aussi pour offrir ce que je n’emporterai pas. Un linceul n’a pas de poche, vous savez ! ».

Pour en savoir plus sur l'assurance vie, contactez-nous

 

LA DONATION : AGISSEZ dès MAINTENANT ET POUR LONGTEMPS

Peut-être possédez-vous un bien dont vous n’avez plus l’usage, ou dont vous ne souhaitez plus assurer la conservation (une résidence secondaire, des bijoux de valeur, une œuvre d’art…) ?
Savez-vous que vous pouvez en faire donation au Secours Catholique et donner ainsi à nos équipes de bénévoles, des moyens concrets et immédiats pour faire face aux détresses des plus démunis ?

Vous bénéficierez alors d’une déduction fiscale de 66% de votre impôt sur le revenu, à hauteur de 20 % de votre revenu imposable.

Une donation est une décision importante qui nécessite un acte notarié. Il s’agit en effet d’un acte à effet immédiat, et irrévocable.

 

Je sais que l’association a besoin d’argent pour agir dès maintenant.

Brigitte, qui a fait donation de sa résidence secondaire au Secours Catholique.

 

« Je n’arrive plus à entretenir ma maison de campagne, et de toute façon, je ne peux plus y aller comme avant. Alors j’ai décidé de ne pas attendre qu’elle se dégrade en la donnant au Secours Catholique. La misère est grande et je sais que l’association a besoin d’argent pour agir dès maintenant. »

Pour en savoir plus sur la donation, contactez-nous

 

LA DONATION TEMPORAIRE D’USUFRUIT : FAIRE AGIR LES INTERêTS DE SON CAPITAL

Contrairement à la donation simple mentionnée ci-dessus, qui implique de se dessaisir irrévocablement du bien donné, la donation temporaire d’usufruit est une alternative pour ceux qui souhaitent conserver leur bien. Ce type de donation est en effet temporaire. Il nécessite que le bien concerné produise des « fruits », c’est-à-dire des intérêts, des dividendes, des loyers…

La donation temporaire d’usufruit consiste en effet à donner temporairement l’usufruit d’un bien, c’est-à-dire les intérêts d’un portefeuille d’action ou encore les loyers d’un bien immobilier loué, par exemple. Durant la période de donation, qui doit être de 3 ans minimum, le Secours Catholique reçoit les « fruits » de ce bien pour financer ses actions.

À la fin de la période de donation, le donateur retrouve la pleine propriété de son bien, sauf s’il souhaite renouveler la donation temporaire d’usufruit.

Pour en savoir plus sur la donation temporaire d'usufruit, contactez-nous

 

LE DON SUR SUCCESSION : SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETé PLUTôT QUE DE PAYER DES DROITS DE SUCCESSION

Lorsqu’une personne reçoit un héritage, il lui est possible, si elle le souhaite, de faire don d’une partie ou de la totalité de sa part d’héritage à une association reconnue d’utilité publique comme le Secours Catholique. Cela lui permet, sur les biens cédés, de ne pas payer de droits de succession, droits particulièrement élevés pour les héritiers indirects, et de soutenir ainsi une cause qui lui tient à cœur. L’association, elle, est en effet exonérée de droits et reçoit par conséquent l’intégralité du don.

Pour être recevable, le don ou la donation doit être réalisé dans les 6 mois suivant le décès et doit porter sur des sommes en pleine propriété (si l’héritage comprend des biens d’une autre nature, vous devez les vendre et en reverser le bénéfice à l’association).

Si cela vous intéresse, parlez-en au notaire en charge de la succession, ou contactez-nous.

 

CONTACT

Recevant des legs, donations et assurances vie depuis de nombreuses années, le Secours Catholique-Caritas France a développé une expertise philanthropique et juridique sur la transmission de patrimoine.

Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet.

Carine Smoliga, responsable de la relation avec les bienfaiteurs sur ces sujets, est à vos côtés pour vous écouter, répondre à vos questions, et construire votre projet avec vous, en fonction de votre situation personnelle.

Vous pouvez la contacter, sans engagement et en toute confidentialité :

  • par téléphone au 01 45 49 75 35,
  • par courrier au : Secours Catholique – Carine Smoliga,
    106 rue du Bac – 75341 Paris Cedex 07.
  • par mail : conseil.legsdonations@secours-catholique.org
 
Recevez notre brochure d’information sur les legs et assurances vie, gratuitement et en toute confidentialité.
 

 
Vous y trouverez des exemples de réalisation, des témoignages, ainsi que des informations juridiques et les conseils pratiques de nos juristes.
 

Merci de remplir le formulaire ci-dessous.
* : Les champs marqués d'un asterisque sont obligatoires.

Le Secours Catholique-Caritas France conservera ces informations, sauf sur demande de votre part. Conformément à la loi du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données en nous écrivant à l’adresse suivante : Secours Catholique, direction de la communication, 106, rue du Bac, 75341 Paris Cedex 07.

Crédits photos : © Jean-Luc Perreard / © Ferrante Pietro - Fotolia.com / © tbel - istock / www.photo-libre.fr / © Elodie Perriot