Les voeux de Caritas Syrie

Publié le 14/12/2015
Syrie
des enfants réfugiés syriens devant une tente
 

Monseigneur Audo, évêque d'Alep et président de Caritas Syrie, exprime ses voeux les plus chers pour son pays meurtri par cinq ans de guerre. Il souhaite la paix et la fin de cette tragédie humaine et humanitaire.

 

Le message de Caritas Syrie

Caritas Syrie, comme lieu de solidarité, de formation et de services, secoués par cinq ans de guerre (2011 – 2015), un corps vivant, un corps solide, un visage d’humanité qui traverse la crise avec détermination, confiance et efficacité.

Nous avons commencé, il y a cinq ans, avec quatre ou cinq membres à travers la Syrie, et nous voilà à 200 personnes réparties sur les six régions en cherchant toujours à perfectionner nos programmes et nos services auprès des plus vulnérables.

Grâce aux exigences de Caritas Internationalis, et grâce aux compétences de Caritas Mona (Moyen-Orient, Nord Afrique), Caritas Syrie a été capable de se construire un corps vivant au milieu des violences qui secouent la Syrie, et au milieu des Eglises et de tant d’organismes qui travaillent pour plus de justice, de paix et de réconciliation.

Pour cette expérience de solidarité et de compétences mise au service de la dignité humaine, et pour tout ce chemin parcouru tout au long de 2015, nous voulons exprimer notre action de grâce pour notre Seigneur Jésus Christ qui continue à nous rassembler dans Caritas pour nous envoyer vers les gens les plus éprouvés de notre cher pays la Syrie. Nous remercions tous ceux qui nous accompagnent dans l’accomplissement de notre tâche, en nous aidant à préparer l’avenir dans notre pays, avec générosité et compétence.

L’un de nos cris de cette année fût, jusqu’à choquer certains de nos partenaires :

Nous ne voulons pas de pain,  
nous voulons la paix !

Oui à la paix, comme condition de vie, nous ne cessons de la demander au Prince de la Paix, l’Enfant de la crèche, aux chefs des Nations et à vous tous nos chers partenaires et bienfaiteurs, pour que nous puissions nous-même aussi reconquérir la paix, l’unité et la prospérité de la Syrie.

 

La prière de Monseigneur Audo

Seigneur Notre Dieu,

Les ténèbres peuvent nous abattre pour un moment, les violences cherchent à nous enfermer dans la peur, la mort infinie des innocents nous poussent à la colère et à la rébellion, mais tant qu’il y a une lumière d’étoile qui descend du ciel et éclaire la nuit de la crèche, nous pouvons répéter avec les anges : Gloire au Ciel et Paix sur la Terre!

En cette fête de Noël et en cette fin d’année 2015, malgré, la grande souffrance du peuple syrien, Seigneur, Enfant de la Crèche, nous venons nous prosterner devant Toi car tout au long de l’année, dans notre simple service quotidien de Caritas, nous avons fait l’expérience, que Tu es source de lumière, au cœur des ténèbres et des violences.

Combien de fois Tu nous fais signe de Ta présence au cœur des soucis et des pauvretés qui deviennent insupportables. Il suffit que nous Te rencontrions dans les yeux d’un enfant pur et innocent ; il suffit que nous nous émerveillions face au sourire d’une maman soulagée ; il suffit de Te reconnaitre dans un homme fier qui a retrouvé sa dignité.

Tu es le Fils de Dieu, qui a planté sa tente au milieu de nous, Tu es celui qui s’approche toujours, et qui est le premier à lancer des initiatives et n’a pas peur de faire le premier pas, pour soulager, comprendre, pardonner et surtout sauver !

Pour tout cela, Seigneur, nous Te disons merci, car dans la nuit de Noël et dans chaque nuit Tu nous indiques le chemin pour traverser les ténèbres en étant sûr que Ta lumière est toujours discrète et humble et nous conduit à la vraie Vie et à  Ta résurrection.

Beni sois-Tu, Fils de Dieu, Enfant de la Vierge Marie, viens nous donner ta paix,

Amen.

Retrouvez le Webdoc Lost generation (en anglais)

Crédits photos: © Caritas Turquie, © Matthieu Alexandre/Secours Catholique
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème