Diviser par deux le nombre de chômeurs de longue durée en 5 ans, et si on essayait ?

Diviser par deux le nombre de chômeurs de longue durée en 5 ans, et si on essayait ?

Publié le 23/03/2022
 

Les chômeurs de longue durée sont privés d’emploi de plus en plus longtemps. Avec des conséquences sociales, économiques et psychologiques très négatives. Le Secours Catholique propose un objectif ambitieux aux candidats à la présidentielle et aux législatives : diviser par deux le nombre de chômeurs de longue durée en cinq ans.

En France, près de 2,8 millions de personnes étaient au chômage depuis plus d’un an fin 2021 (source : Pôle emploi). Ceux que l’on appelle les chômeurs longue durée représentent près de la moitié du nombre total de demandeurs d’emploi tenus de chercher un travail (5,6 millions au 4e trimestre 2021, catégories A, B et C).

Ce qui inquiète les associations qui accompagnent ces demandeurs d’emploi, c’est notamment l’allongement de la durée dans le chômage. Ainsi, en dix ans, la durée d’ancienneté dans le chômage des personnes reçues par le Secours Catholique est passée de 1,6 ans à 2,6 ans. Et, malheureusement, plus la durée de chômage s’allonge, plus la précarité de la personne et celle de sa famille s’accroît.

 

* 2,8 millions de personnes étaient au chômage depuis plus d’une année fin 2021.

* En dix ans, la durée d’ancienneté dans le chômage des personnes reçues par le Secours Catholique est passée de 1,6 ans à 2,6 ans.

 
Notre témoin :
Myriam, au chômage depuis 4 ans
 

Perte de confiance en soi, sentiment d’inutilité, isolement, renoncement à des soins… Myriam, au chômage depuis quatre ans à la suite d'un accident, en témoigne ici : les effets du chômage peuvent être dévastateurs.

 
Diviser par deux le nombre de chômeurs de longue durée en 5 ans, et si on essayait ?
© Christophe Hargoues
 
 

Comme Myriam, nombre de personnes privées d’emploi souhaitent contribuer à la société et vivre de leur travail. Mais le nombre d’emplois vacants (286 100 fin 2021, source : Dares) est bien maigre face au nombre effectif de chômeurs. Et les emplois à pourvoir, pour certains très pénibles et usants, sont peu attractifs.

Quant au système de protection sociale, il a été affaibli par la récente réforme de l’Unédic et ne protège pas de la précarité. Ainsi, un salarié payé au Smic qui se retrouve au chômage touchera désormais 650 € par mois contre 950 € par mois auparavant.

 

La proposition du Secours Catholique

A l’approche de l’élection présidentielle, le Secours Catholique invite les politiques à s’attaquer réellement au chômage pour permettre à tous et toutes de vivre dignement et de valoriser leurs compétences. Sa proposition ? Diviser par deux le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée en cinq ans.

 

Un objectif ambitieux et réaliste serait de réduire au moins de moitié le nombre de chômeurs de longue durée (2,8 millions en 2021) entre 2022 et 2027.

Direction action plaidoyer France, Secours Catholique

Découvrez toutes les recommandations du Secours Catholique sur le travail et le revenu

 
L'expert :
Dominique Redor, économiste du monde du travail
 
Pour Dominique Redor, économiste, chercheur associé au Centre d’études de l’emploi et du travail du Conservatoire national des arts et métiers, réduire le nombre de chômeurs de longue durée passe, notamment, par une meilleure coordination des acteurs institutionnels de la lutte contre le chômage : Pôle emploi, les départements, la Caisse d’allocations familiales, les associations de terrain…
 
Cela implique aussi un meilleur aiguillage des personnes durablement privées d’emploi dans la formation professionnelle, une augmentation du nombre de postes dans l'insertion par l’activité économique, la création d’emplois là où se trouvent les chômeurs ou encore un soutien à la mobilité. 

 

 
Diviser par deux le nombre de chômeurs de longue durée en 5 ans, et si on essayait ?
« Mieux coordonner les acteurs de la lutte contre le chômage »
 

Pour aller plus loin

Aurore Chaillou
Crédits photographiques : © Christophe Hargoues / Secours Catholique
Trois hommes admirent leur récolte de salade
Plus d'informations
Économie solidaire
# sur le même thème