Visuel principal
jeunes filles devant porte d'une cellule de prison

Personnes détenues

Chapô
Le Secours Catholique agit contre la désocialisation des personnes détenues et pour favoriser leur réinsertion dans la société, meilleure arme contre la récidive.
Présentation
Notre réponse
Notre action
Sections
Texte

Par-delà la privation de liberté, la prison telle qu’elle fonctionne actuellement en France exclut, infantilise et précarise. En effet, par idéologie et par manque de moyen, le système pénitentiaire français privilégie l’enfermement des personnes, et faute de budget, ne crée pas les conditions indispensables à leur responsabilisation et leur réinsertion. Le temps de la peine devient alors celui de l’isolement et de l’oisiveté, marginalisant davantage les personnes détenues du reste de la société. Et la sortie de prison s’apparente souvent à un saut dans l’inconnu, propice au basculement dans la pauvreté, et parfois au suicide ou à la récidive. 

Texte

Notre réponse

Le Secours Catholique s’implique pour que la peine fasse sens et contribue à la reconstruction de ceux qui l’exécutent, en lien avec leurs familles et avec le souci de la réparation due aux victimes. Pour lutter contre l’isolement et la désocialisation en détention, les bénévoles de l’association vont à la rencontre des personnes détenues, grâce à un large spectre d’actions, pour nouer un lien fraternel avec elles, les aider si besoin matériellement, et leur redonner de la confiance en elles et de l’autonomie. L’association soutient également le maintien des liens familiaux qui sont l’une des clés de la réinsertion. Enfin, toujours pour favoriser la réinsertion, elle accompagne les personnes en fin de peine dans leurs démarches pour accéder à leurs droits sociaux, et dans leur recherche de logement ou d’emploi. 

En parallèle, le Secours Catholique intervient auprès des élus et des institutions pour qu’ils s’engagent à lutter contre la surpopulation carcérale et ses effets nuisibles à la vie en détention et aux conditions de sortie de prison, et pour que soient développées les peines qui responsabilisent les personnes et favorisent leur réinsertion sociale.

En savoir plus sur nos actions

En action
Résumé mode liste
En cette semaine des Journées nationales prison, reportage au “30”, à Strasbourg. Dans ce lieu de vi fondé par Caritas Alsace, des hommes terminent leur peine de prison en dehors des murs.
Enquête
Grand format