Face à une crise humanitaire dramatique, le soutien d'urgence aux Ukrainiens

Publié le 01/06/2022
Pologne, Ukraine
Face à une crise humanitaire dramatique, le soutien d'urgence aux Ukrainiens
Distribution de repas chauds par la Caritas à Odessa (Ukraine)
 

Alors que le conflit s’enlise en Ukraine, la crise humanitaire sur place est dramatique pour des millions de civils. À la suite de son appel aux dons, le Secours Catholique soutient ses partenaires locaux pour venir en aide aux Ukrainiens.

Entretien avec Marie Thomas, chargée de projets Urgences en Ukraine.

 

Quelle est la situation humanitaire sur place ?

 

La crise humanitaire qui frappe l’Ukraine est dramatique. La situation est catastrophique pour des millions d’Ukrainiens. D’après le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 7 millions ont fui leurs foyers et sont déplacés dans le pays. Il y a aussi les autres, restés sous le feu des bombardements.

Les magasins et les banques sont soit fermés, soit ont des difficultés d’approvisionnement, et les civils n’ont plus d’argent et ne peuvent plus acheter à manger. L'ensemble des besoins de base est concerné : hygiène, nourriture, soins médicaux, logements… Les personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, hypertension, etc.) ne peuvent plus se soigner et sont en danger. Le réseau d’eau potable a été touché par les bombardements et l’eau est devenue insalubre, à tel point que l’OMS (Organisation mondiale de la santé) redoute une épidémie de choléra.

 

Le réseau d’eau potable a été touché par les bombardements et l’eau est devenue insalubre, à tel point qu'une épidémie de choléra est redoutée.

Marie Thomas, chargée de projets Urgences en Ukraine

La crise est multiple et touche différentes franges de la population : les femmes seules, les enfants en bas âge, les personnes âgées et celles handicapées. Par ailleurs le conflit est imprévisible, difficile d’avoir une compréhension de la stratégie russe et ainsi d’anticiper les besoins des populations. Même si la situation semble plus calme à Kiev, il nous faut rester en vigilance en permanence.

 

Face à cette crise de grande ampleur, comment se mobilise le Secours Catholique ? Quelles réponses apporte-t-il ?

 

Sur place, en Ukraine, nous soutenons trois partenaires (Caritas Ukraine, Caritas Spes Ukraine et Triangle) et apportons ainsi de l’aide à 300 000 civils.

Comme je le disais, ce sont des femmes, des enfants et des personnes âgées qui ont besoin d’aide. Les hommes sont obligés de s’enrôler dans l’armée et sont donc à ce titre pris en charge. Notre réponse première concerne l’aide alimentaire. Nous distribuons des kits alimentaires aux populations ou nous leur fournissons des repas dans des centres. Il faut assurer la sécurité alimentaire !

 

Nous apportons un soutien psychologique et social, par exemple des lieux d’accueil pour que les enfants puissent jouer ou des temps d’écoute pour faire face aux traumatismes de guerre.

Marie Thomas, chargée de projets Urgences en Ukraine.

En second lieu, nous livrons aux civils des kits d’abri temporaires ou, au mieux, des places dans des centres d’hébergement. Ensuite, nous distribuons de l’eau potable et des kits d’hygiène. Enfin, nous apportons un soutien psychologique et social, par exemple des lieux d’accueil pour que les enfants puissent jouer ou des temps d’écoute pour faire face aux traumatismes de guerre.

Nous guidons aussi les civils pour qu’ils sachent où se rendre pour faire face à leurs besoins. Toute cette aide est une aide d’urgence ! Et il faut souligner l’engagement de nos partenaires qui sont très présents sur le terrain.

 
Face à une crise humanitaire dramatique, le soutien d'urgence aux Ukrainiens
Des volontaires de Caritas Odessa réceptionnent l'aide humanitaire.
 
Le Secours Catholique vient aussi en aide aux réfugiés…

 

D’après le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 6,5 millions d’Ukrainiens avaient traversé les frontières et s’étaient réfugiés dans les pays voisins. Nous soutenons ainsi Caritas Pologne qui apporte une aide alimentaire, un soutien psychosocial et des places dans des centres d’hébergements aux réfugiés. Ici, nous sommes non seulement dans un accompagnement d’urgence mais aussi dans un accompagnement sur la durée dans le moyen et le long terme.

 

Comment voyez-vous les prochains mois ?

 

Nous allons continuer de soutenir nos partenaires. Nous avons notamment prévu de leur rendre visite début juillet. Mais nous réfléchissons déjà à la suite : vu que le conflit s’enlise, nous pensons déjà à 2023. Et puis, même lorsque la guerre s’arrêtera, il faudra être présent pour la reconstruction du pays et les besoins en santé des populations.

 

Les Caritas ukrainiennes sur le front
Le réseau Caritas est mobilisé et soutient Caritas Ukraine et Caritas Spes Ukraine très présentes sur place. À elles deux, les Caritas ukrainiennes avaient aidé pas moins d’1,4 million de personnes fin mai. Au moins un million de civils ont reçu de l’aide alimentaire. Caritas Europa a mis en place une cellule de crise, permettant de coordonner l’aide apportée.

 

Lire aussi : Auprès des victimes du conflit

Cécile Leclerc-Laurent
Crédits photos : @ Caritas Ukraine
Caritas Jerusalem en soutien à Gaza
Plus d'informations
Situations d'urgence internationale
# sur le même thème