Incendies en Gironde : le Secours Catholique mobilisé

Publié le 22/07/2022
Gironde
Incendies en Gironde : le Secours Catholique mobilisé
 

Les incendies qui ravagent la forêt des Landes de Gascogne mi-juillet ont poussé 34 000 personnes à quitter les lieux. Sur place le Secours Catholique s’est mobilisé pour leur venir en aide.

Les images des feux de la forêt des Landes de Gascogne sont impressionnantes : le 19 juillet, près de 20 000 hectares de forêt étaient partis en fumée, plusieurs campings et maisons ont été détruits. Ce sont au total 34 000 personnes, habitants ou surtout vacanciers, qui ont dû quitter leurs habitations pour se mettre à l’abri.
 

L'élan de générosité a été grand.

Emmanuel Delfino, animateur au Secours Catholique sur le bassin d'Arcachon

Des bénévoles du Secours Catholique se sont aussitôt organisés pour leurs servir des repas. « À la Teste-de-Buch, l’élan de générosité a été grand : des boulangers ont donné du pain et nos bénévoles ont composé des sandwichs à distribuer aux sinistrés et aux pompiers mobilisés sur place », raconte Emmanuel Delfino, animateur sur le bassin d’Arcachon.

« Et à Landiras, dans le sud Gironde, les équipes du Secours Catholique ont fourni des draps, des vêtements de la boutique solidaire et des produits d’hygiène aux sinistrés qui ont été hébergés par les pouvoirs publics ».

Être là À l’heure de la reconstruction

D’après les pompiers, il pourrait encore se passer plusieurs semaines avant que le feu ne soit complétement éteint. Les dommages risquent d’être colossaux : « L’économie touristique a été touchée en son cœur ! Les saisonniers ont perdu leur job, les campings ont été brûlés, les habitants s’inquiètent déjà pour les saisons estivales à venir », précise Emmanuel Delfino.

Le Secours Catholique sera là pour écouter les sinistrés et panser les plaies. « Avec notre Fraternibus, nous irons de nouveau à la rencontre des quartiers à la Teste-de-Buch où il y a aussi beaucoup de précarité. De nouveaux problèmes vont apparaitre, c’est certain », note encore l’animateur.  

« Nous en saurons plus, également, grâce à notre présence au sein des centres communaux d'action sociale (CCAS) qui pourront nous alerter sur les éventuelles victimes (sous quelle forme, cela reste encore à découvrir…) qui nécessiteront une aide de notre part », ajoute Christophe Vénien, délégué du Secours Catholique en Gironde.

L’association sera là lorsque sonnera l’heure de la reconstruction dans les prochains mois.

Cécile Leclerc-Laurent
Crédit photo : ©Jean-Baptiste Lenne / La Dépêche du Bassin.
Caritas Jerusalem en soutien à Gaza
Plus d'informations
Situations d'urgence en France
# sur le même thème