Trois hommes admirent leur récolte de salade

Économie solidaire et durable

 

Le Secours Catholique-Caritas France s’engage en faveur d’une économie au service de l’humanité, à la fois respectueuse des hommes et de l’environnement.
 

 « Le grand défi qui se présente à nous, qui ressort des problématiques du développement en cette période de mondialisation (...) est celui de montrer (...) que non seulement les principes traditionnels de l’éthique sociale - tels que la transparence, l’honnêteté et la responsabilité - ne peuvent être négligés ou sous-évalués, mais aussi que dans les relations marchandes le principe de gratuité et la logique du don, comme expression de la fraternité, peuvent et doivent trouver leur place à l’intérieur de l’activité économique normale. C’est une exigence de l’homme de ce temps, mais aussi une exigence de la raison économique elle-même. »

Extrait de Caritas in Veritate, Benoît XVI, n°36.
 

Les Tiers lieux solidaires

Même démuni matériellement, chacun possède un savoir, une compétence qu’il peut mettre en oeuvre pour produire et partager avec d’autres, dans des logiques de réciprocité.

C’est ce qui se passe dans les réseaux d’échanges de savoirs tels que les Accorderies ou encore les Repair cafés (où l’on répare ensemble les objets du quotidien), des ateliers d’auto-fabrication et les jardins solidaires.

Autant de lieux où l’on produit individuellement et collectivement une autre forme richesse - humaine, sociale et culturelle - et qui permettent à chacun de regagner en autonomie.

 
Économie solidaire et durable
Au Fabrik Café d'Angers
 

Les Services solidaires

En misant sur l’économie circulaire et la solidarité, le Secours Catholique veut permettre aux ménages en précarité d’accéder dignement à des biens et services de qualité.

Ainsi des boutiques et épiceries solidaires, ouvertes à tous, proposent des vêtements de seconde main ou des produits alimentaires à des prix réduits ou à des tarifs différenciés selon le niveau de revenu.

De même, des réseaux de taxis solidaires, constitués de chauffeurs bénévoles, assurent à un prix accessible pour les personnes précaires un service indispensable dans des zones rurales désertées par les transports publics.

 

Accompagnement fraternel et projet territorial d’économie solidaire

Lorsque le Secours Catholique ne peut pas directement répondre aux demandes des personnes qui se rendent dans ses accueils, il les oriente, en fonction des besoins qui sont identifiés, tout en poursuivant son accompagnement fraternel.

C’est pourquoi, aux niveaux local comme national, l’association a tissé des partenariats avec d’autres acteurs de solidarité - tels Solidarauto ou les Jardins de Cocagne - qu'il soutient et avec qui il coopère. 

 

L'investissement solidaire

Dans certains domaines, comme l’insertion professionnelle ou la lutte contre la précarité énergétique, le Secours Catholique va choisir de soutenir des acteurs de l’économie sociale et solidaire spécialisés dans ces thématiques, à l’image de Bis boutique solidaire ( insertion par l’activité économique), Ma P’tite Échoppe (épicerie coopérative) ou du Réseau Éco-Habitat (rénovation énergétique des bâtiments). En participant à la gouvernance de ces structures et en investissant financièrement dans leur capital, l’association leur permet de se développer et à leur action de gagner de l’ampleur.

C’est aussi dans cette optique d’investissement solidaire, que le Secours Catholique favorise l’accès au micro-crédit pour les personnes à faibles ressources, qui n’arrivent pas à avoir de prêts des banques. L’association les accompagne de cette manière dans la réalisation de projets qui ont vocation à transformer leur vie (formation professionnelle, achat d’un véhicule, soins…)

Plus d'informations sur nos actions de microcrédit

 

À l’international

Le Secours Catholique-Caritas France s’engage pour une économie plus équitable et écologique à l’échelle planétaire, qui permette aux populations de subvenir à leurs besoins et de se développer, dans le respect de l’environnement.

Sécurité alimentaire et agriculture durable

Dans un monde qui produit assez pour nourrir l’ensemble de la population mondiale, 805 millions de personnes souffrent de la faim, alors qu’elles sont majoritairement issues de familles paysannes. En cause : le non respect des droits fonciers, le manque d’infrastructures, le manque d’informations et de formation, les aléas climatiques (sécheresses, inondations), l’épuisement des sols, les troubles politiques ou encore la fluctuation des prix sur les marchés internationaux.

Assurer des revenus décents en préservant les ressources naturelles

Le Secours Catholique-Caritas France se mobilise pour que ces populations aient un accès sûr à l'alimentation par des pratiques agricoles durables, qui assurent leurs revenus et préservent les ressources. L'association favorise ainsi les agricultures familiales et l’agroécologie, une agriculture qui part des savoirs locaux, qui améliore les rendements et qui répond au défit climatique en émettant peu de gaz à effet de serre.

En Mongolie, le Secours Catholique et la Caritas nationale ont permis la construction de serres solaires et de celliers, améliorant la production et le stockage des aliments pour 1 000 familles.

Voir notre diaporama sonore : Mongolie, de la steppe à la serre

Au Sénégal, Caritas Kaolack, appuyé par le Secours Catholique, lance des chantiers multiples : amélioration de la productivité des sols, professionnalisation des organisations paysannes, meilleure maîtrise de l’eau.

En Bolivie amazonienne, le Secours Catholique soutient le Centre de recherche et de promotion des paysans (CIPCA) qui renforce la production agroécologique de 990 familles grâce à de la formation et de l’appui technique.

En Indonésie, l’association Sunspirit, soutenue par le Secours Catholique, forme à l’agriculture durable des paysans de la région de Manggaraï, l’une des plus pauvres du pays et qui est confrontée à la sécheresse et à la déforestation.

En Palestine, le Secours Catholique soutient l'association Adel qui développe un réseau local de commerce équitable de produits agricoles.

 

Togo, Éthiopie, Mauritanie : répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire

Togo, Éthiopie, Mauritanie : répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire
Togo, Éthiopie, Mauritanie :

répondre aux enjeux de la sécurité alimentaire

 

Justice fiscale et responsabilité des entreprises

Le Secours Catholique-Caritas France prône une meilleure répartition des ressources à l’échelle planétaire et se mobilise en faveur de la justice fiscale et de l’encadrement des entreprises.

Membre de la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires (PJF), il alerte les pouvoirs publics et l’opinion sur la nécessité de mettre fin à l’évasion fiscale. Il dénonce les abus des multinationales en matière de droit des travailleurs, d’accaparement des terres et pointe les problèmes environnementaux qu’elles génèrent sans avoir à rendre de comptes.

Le Secours Catholique milite pour une finance au service des citoyens. Tandis qu’il agit en France pour que chacun ait accès à un compte en banque, il se bat au niveau international pour que les banques renoncent à la spéculation financière sans lien avec l'économie réelle et en se servant de l’argent déposé par leurs clients.

Voir nos prises de position pour une économie au service du citoyen

Sur le terrain, le Secours Catholique agit pour faire progresser les droits des travailleurs, comme au Sud de l’Inde où il a mené avec son partenaire local Fedina un projet de sensibilisation au droit du travail de populations urbaines marginalisées : femmes, dalits (ou intouchables), musulmans...

Dans les pays où les revenus générés par l’exploitation des ressources minières, gazières ou pétrolières sont confisqués en toute opacité par l’élite dirigeante, le Secours Catholique plaide, aux côtés des populations locales, pour la transparence et une redistribution des richesses. C’est le cas au Congo Brazzaville où la commission Justice et Paix de l’Eglise catholique, soutenue par le Secours Catholique, fait un travail de plaidoyer et de terrain afin que la population bénéficie des revenus du pétrole.

 

"Le baril ou la vie"

Le rapport publié par le Secours Catholique-Caritas France, le CCFD-Terre Solidaire et deux associations de la société civile péruvienne : le Centre Amazonien d’Anthropologie et d’Application Pratique (CAAAP) et CooperAccion qui dénoncent les impacts en Amazonie péruvienne des activités de Maurel & Prom et Perenco, deux entreprises pétrolières françaises.
Téléchargez le rapport
Crédits photos : ©Xavier Schwebel / Secours Catholique-Caritas France
# actualités liées