CALAIS : la protection des personnes avant tout

Pas-de-Calais
Prise de position
Migrants
Droits humains
Posté le 13/10/2016

Le 11 octobre, au cours de la réunion convoquée par les deux ministres, Mme Cosse et M Cazeneuve n’ont pas apporté de garanties nouvelles, ni sur la réalisation du diagnostic, ni sur les conditions même du démantèlement, et encore moins sur les modalités et la pérennisation d’un dispositif d’accueil provisoire et d’orientation des migrants qui continueront à venir à Calais dans les mois et les années à venir.

Dans ces conditions, le Secours Catholique réaffirme ses positions