Campements, loterie, service payant: le système d’asile ne répond plus

France
Migrants
Droits humains
Posté le 11/02/2019

10 personnes exilées et 10 associations venant en aide aux demandeurs d’asile en Île-de- France demandent au juge du tribunal administratif de Paris (TA) de prendre des mesures d’urgence pour garantir un véritable accès à la demande d’asile, dans le respect du délai légal d’enregistrement de 3 jours. Il est aujourd’hui impossible pour une personne souhaitant déposer une demande d’asile en Île-de-France d’accéder aux services de la préfecture sans attendre plusieurs semaines.