« Contrat engagement jeune » : Nouveau renoncement du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté

France
Prise de position
Insertion
Lien social
Posté le 04/11/2021

La garantie d’un revenu pour les jeunes précaires, la tranche d’âge la plus durement frappée par la pauvreté, aurait pu constituer une réelle avancée en matière de lutte contre la pauvreté. Elle était au cœur des discussions sur le « Revenu universel d’activité » avant que le chantier ne soit abandonné

Le « contrat d’engagement jeune », dévoilé aujourd’hui sur Facebook par le président de la République puis détaillé par Jean Castex lors d’un déplacement symbolique dans une mission locale à Vitry-sur-Seine, apparaît très en-deçà de la « garantie jeune universelle », évoquée à l’origine par Elisabeth Borne, et même du revenu d’engagement annoncé par Emmanuel Macron le 12 juillet dernier pour tous les jeunes sans emploi ou formation. Toute amélioration reste bienvenue pour les jeunes les plus précaires dans le contexte actuel, mais les associations de solidarité réunies au sein du Collectif ALERTE regrettent les renoncements à répétition et le choix d’un accompagnement des jeunes limité dans la durée.