Les changements climatiques sont le résultat d’une gouvernance injuste, indifférente au sort des plus faibles

Droits humains
Solidarité internationale
Posté le 18/06/2015

L’encyclique « Laudato Sii » publiée ce 18 juin 2015 par le pape François interpelle les femmes et les hommes de bonne volonté : « L’encyclique qualifie le climat de bien commun ; elle réaffirme la responsabilité de l’homme et de ses activités dans les changements en cours. Les impacts climatiques touchent en premier lieu les plus pauvres, dont les moyens de subsistance reposent sur les réserves naturelles et qui n’ont pas, ou peu, de ressources pour s’adapter. Car nous pouvons l’affirmer : les changements climatiques sont le résultat d’une gouvernance injuste, indifférente au sort des plus faible,» explique Véronique Fayet, présidente du SC-CF