Tchad : Les deux activistes torturés pendant leur détention en secret doivent être immédiatement libérés

Tchad
Solidarité internationale
Droits humains
Posté le 03/05/2017

Nadjo Kaïna Palmer et Bertrand Solloh Gandere, figures de proue du mouvement de jeunes « Iyina » et membres de la campagne internationale « Tournons la page », ont été torturés avec des sacs de piment sur la tête et des jets d’eau à forte pression. Le 26 avril dernier, le procureur de la République les a inculpés pour « tentative de complot » et « provocation à l’attroupement » et a requis le lendemain une peine de cinq ans de prison ferme. Cette décision est significative d’un régime agissant dans l’impunité la plus totale et souhaitant faire taire toute voix dissidente Nous, exigeons leur libération immédiate et sans condition.