FAQ

Comment associer ma famille ou mes proches à ma démarche ?

Réponse

Grâce à la Fondation Caritas France, il est possible de s’engager auprès des plus démunis en créant une fondation familiale appelée plus communément « fondation abritée ». Associez-vous à des membres de votre famille et engagez-vous, ensemble, pour défendre une cause qui vous est chère et construire un monde plus juste.

La Fondation Caritas France vous propose un accompagnement pour chaque étape de la création de votre fondation (choix du nom, de votre projet, du mode de financement, etc.). Nous vous proposons de participer à des formations, des conférences, des visites sur le terrain mais aussi de rencontrer d’autres fondateurs qui vous inspireront pour avancer dans votre chemin philanthropique.

Faites partie de notre grande famille en créant une fondation à l’image de votre histoire personnelle et de vos valeurs.

Comment choisir la meilleure façon de donner ?

Réponse

La philanthropie vous pousse à agir pour le bien-être des autres ? Vous souhaitez faire un acte de générosité auprès de notre fondation mais vous ne savez pas comment ? Une équipe experte en philanthropie est à votre écoute pour vous guider et trouver ensemble la meilleure façon de donner selon vos projets et votre patrimoine tout en vous proposant une fiscalité adaptée.

  • L’assurance-vie : Transmettez votre épargne en partie ou en totalité en faveur du Secours Catholique qui recevra ce capital à votre décès pour faire perdurer vos valeurs. Vous pouvez, dans tous les cas, bénéficier de cette épargne de votre vivant. Les démarches sont simples, il n’y a aucunement besoin de passer devant un notaire. Les démarches s’effectuent auprès d’une banque ou d’une assurance. Il vous suffit de souscrire à une assurance-vie et désigner notre association comme bénéficiaire. En tant qu’association reconnue d’utilité publique, le Secours Catholique est exonéré de droits de succession.
  • La donation de son vivant : Vous pouvez transmettre une partie de votre patrimoine de façon immédiate et irrévocable à notre association en passant devant un notaire. Agissez dès maintenant pour soutenir nos actions en faveur des plus démunis. Le Secours Catholique est, dans ce cas, exonéré de droits de mutation.
  • La donation temporaire d’usufruit : Il est possible de transmettre les revenus de vos loyers, dividendes, etc. à notre fondation en offrant l’usufruit pour une durée minimum de 3 ans. À la différence de la simple donation, la donation temporaire d’usufruit n’est pas irrévocable.
  • Le legs : C’est un don par testament dont le bénéficiaire jouira après votre décès. Pour désigner le Secours Catholique comme bénéficiaire d’une partie de votre patrimoine, il est obligatoire de rédiger un testament. Il faut toutefois respecter la réserve héréditaire qui correspond à la part obligatoirement destinée à vos héritiers (enfants et conjoint survivant). En faisant un legs à une association reconnue d’utilité publique, il n’y a pas de droits de succession.
  • La fondation abritée : Pour aider des millions de personnes en France et dans le monde, soutenez-nous en créant votre fondation dans le secteur qui vous anime. La philanthropie mène le monde et la société vers un avenir meilleur.

Comment devenir bénévole pour le Secours Catholique ?

Réponse

Pour devenir bénévole pour le Secours catholique, il suffit de contacter l’une de ses antennes ou directement l'association via le formulaire de présentation en ligne. Vous pourrez alors proposer de donner quelques heures de votre temps au profit des nombreuses causes soutenues par l’association, qu’il s’agisse d’une heure, d’une journée, d’une semaine, voire d’une année !

Mais l’engagement peut aussi prendre d’autres formes. Ainsi, vous pouvez aussi travailler au secours catholique en devenant salarié ou bien faire un service civique auprès du Secours Catholique. Près de 900 salariés et 59 000 bénévoles engagés et solidaires coopèrent chaque jour au sein de chaque antenne de l’organisation pour « Ensemble, construire un monde juste et fraternel ».

 

Comment faire un don ?

Réponse

Faire un don en ligne

Vous pouvez simplement faire un don en ligne : grâce à un formulaire efficace et rapide, le don permet de soutenir la cause de votre choix quand vous le souhaitez. Ce don d’argent ponctuel peut aussi s’inscrire de manière plus pérenne si vous le transformez en don régulier avec un prélèvement automatique. Vous accompagnez alors dans la durée les projets portés par notre des associations, reconnues d’intérêt général.

Faire un legs

La générosité peut prendre la forme d’un legs :  vous choisissez de nous transmettre une partie de votre patrimoine (biens immobiliers et/ou mobiliers) à votre décès. Vous êtes ainsi libre de léguer à notre association de votre choix tout ou partie la quotité disponible de vos biens, en prenant cette décision par voie de testament, de votre vivant. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre page transmettre mon patrimoine.

Faire un don en nature

La générosité n’est pas uniquement financière. Vous pouvez faire un don en nature qui sera, lui aussi, tout à fait utile à la communauté ; vos objets, vêtements, livres trouveront une seconde vie dans les nombreuses boutiques solidaires des associations caritatives. Vos objets plus précieux, tels que des bijoux ou des tableaux, peuvent, eux, être vendus aux enchères ; la somme récoltée participera à aider au quotidien les actions de l’association et vous recevrez un reçu fiscal.

Organiser une collecte

Vous voulez éveiller votre entourage à la charité ? Vous pouvez alors organiser une collecte sous la forme d’un projet sportif, d’un voyage, d’un rendez-vous familial (anniversaire, baptême, mariage...). Tout le monde peut être donateur. Vous fédérez ainsi autour d’une cause qui vous tient à cœur, à votre niveau vous participiez à la révolution fraternelle vous éveillez votre entourage à la charité et le tout, dans un cadre convivial.

Transmettre le fruit de son épargne

Vous pouvez faire don de votre assurance-vie à notre association. Il suffit de désigner comme bénéficiaire de votre contrat d’assurance-vie l’association de votre choix afin que le fruit de votre épargne, au moment de sa transmission, aide les plus démunis.

Comment faire un don à une association ?

Réponse

Faire un don à une association est simple. Les modalités sont néanmoins propres à chacune d’entre elles. Pour verser un don au Secours Catholique, vous pouvez choisir le don ponctuel par carte bancaire, Paypal et chèque ou le don par prélèvement automatique. Un formulaire de don en ligne est disponible ; rapide et efficace, il vous invite à transmettre vos coordonnées, votre RIB et le montant de votre don. Un accusé de réception vous parviendra en retour ainsi qu’un reçu fiscal au titre de votre don.

Comment faire un don finance des projets solidaires ?

Réponse

Faire un don au Secours Catholique, c’est s’engager auprès des sans-abri,  mal-logés et des personnes en situation de précarité, aider à l’accompagnement scolaire, à tisser du lien social, faciliter l’accès aux droits des personnes dans le besoin, plaider auprès des pouvoirs publics, nous donner des moyens face aux situations d’urgence… Les personnes qui subissent la pauvreté participent à ces actions, ce qui valorise ainsi la capacité de tous à agir pour que chacun accède à des conditions de vie dignes. Voici quelques exemples d’actions de solidarité déployées par le Secours Catholique.

La lutte contre la pauvreté

Le Secours catholique est une association qui lutte contre la pauvreté, en France et dans le monde entier. Faire preuve de solidarité et se mobiliser pour le bien commun sont les valeurs qui animent le Secours Catholique.

La lutte contre les inégalités

Favoriser l’accès aux droits de tous est un des enjeux majeurs du Secours Catholique : droit au logement, à la santé, à l’éducation, à la citoyenneté, à l’alimentation et à l’eau… sont des combats de tous les jours dans la lutte contre les inégalités.

La lutte contre l'exclusion

La lutte contre l’isolement social n’est pas uniquement matérielle. Maintenir le lien social, faire preuve d’entraide pour sortir de leur isolement les quelque 75 millions de personnes seules en France* est une cause que les équipes du Secours Catholique soutiennent en développant des réseaux de solidarité. Et parce que la pauvreté est un facteur supplémentaire d’isolement, il est urgent d’agir.

*Selon une enquête publiée en 2021 portée par Fondation de France.

Comment faire un don par SMS au secours catholique ?

Réponse

Il suffit d’envoyer « DON », « DON2 », « DON5 », « DON10 », par SMS, au 92900.
Suite à cet envoi, vous recevrez un SMS de confirmation.

Comment faire une donation à une association ?

Réponse

La donation immédiate et irrévocable nécessite la rédaction d’un acte notarié et l’acceptation du donataire. À l’inverse d’un don sur testament, le passage chez le notaire est obligatoire pour la donation sauf en cas d’exception. L’intervention d’un notaire n’est pas requise pour un don manuel (don de main à main d’une somme d’argent ou d’un bien mobilier) et le présent d’usage (somme de faible valeur transmise sous forme de cadeau pour un anniversaire par exemple). Une déclaration à l’administration doit, toutefois, être faite.

Nous vous conseillons de nous contacter pour discuter de votre projet de donation. Nous pourrons étudier ensemble la faisabilité du projet de donation. Il est également important d'en parler avec votre notaire, car c'est lui qui vous indiquera si votre projet est faisable d'un point de vue juridique pour ne pas léser vos éventuels héritiers réservataires. La donation se matérialise par la signature d'un acte notarié. 

Vous souhaitez soutenir notre combat pour la lutte contre la pauvreté et l’isolement ? 

Vous avez un projet de donation pour aider les plus vulnérables  et leur offrir une vie meilleure ?

Contactez-nous dès maintenant pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Comment mon don va-t-il m’être facturé ?

Réponse

Si vous êtes titulaire d’un abonnement mobile Orange (à l’exception d’un forfait bloqué) ou d’un abonnement mobile SFR (à l’exception des clients prépayés et forfait bloqué qui ne peuvent effectuer des dons par SMS), le montant de votre(vos) don(s) sera(ont) reporté(s) sur votre facture mensuelle que vous adresse mensuellement votre opérateur.
Le montant correspondant sera prélevé de manière cumulée et concomitamment au paiement des sommes dues au titre de l’offre mobile de votre opérateur.
Si vous êtes détenteur d’une offre prépayée ou d’un forfait bloqué Orange, le ou les don(s) fait(s) sera(ont) décompté(s) de votre crédit.

Comment soutenir une action qui me tient à cœur ?

Réponse

Avec le Secours Catholique, vous avez l’opportunité de soutenir un projet social qui vous tient à cœur pour lutter contre la pauvreté, les inégalités et l’exclusion. Notre équipe vous accompagne afin de définir ensemble le projet, les secteurs et les thématiques que vous souhaitez soutenir.

Comment verser mon assurance-vie à plusieurs bénéficiaires ?

Réponse

Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance-vie, vous serez amené à remplir la clause bénéficiaire. 

Cette clause détermine le ou les bénéficiaires de manière précise. Elle rassemble, pour les personnes physiques, les noms, prénoms, dates et lieux de naissance, adresses. Pour les personnes morales, la dénomination précise et l’adresse du siège social sont demandées. 

Ces informations permettent de ne pas laisser le doute sur la ou les personnes que vous avez choisies en tant que bénéficiaires. 

Mais cette clause vous permet aussi de désigner plusieurs bénéficiaires qui peuvent être à la fois des personnes physiques et morales

Si vous avez déjà souscrit à un contrat d’assurance-vie, il est possible d’ajouter de nouveaux bénéficiaires en adressant simplement un message ou un courrier à votre banquier ou assureur. 

Vous pourrez aussi déterminer avec votre interlocuteur les termes de la distribution de ce contrat aux différentes parties désignées comme bénéficiaires. 

Conditions génerales d’utilisation du service de don par SMS ?

Réponse

Cliquez sur le lien pour visualiser les CGU

Des droits de succession sur votre assurance-vie pour le Secours Catholique ?

Réponse

Il est légitime de se poser la question. Les droits de mutation font partie des droits de succession qui sont à payer par l’héritier ou le légataire désigné. Vous hésitez donc peut-être entre assurance-vie et legs.

Il est bon de savoir que fiscalement, tant que l’association bénéficiaire est un organisme d’utilité publique (selon l’article 795 du CGI), le don sera de toute manière exonéré des droits de mutation par décès.

Ainsi, nombreux sont les organismes qui sont exonérés et le Secours Catholique en fait partie.

En outre, les droits de succession ne sont pas acquittés si :

  • le souscripteur choisit d’opter pour un contrat d’assurance-vie avant ses 70 ans
  • le contrat est souscrit après 70 ans, mais le montant de l’ensemble des primes versées (tous contrats d’assurance-vie confondus) ne dépasse pas 30 500 €.

Devenir bénévole : quelles actions mener ?

Réponse

En devenant bénévole pour le Secours catholique, vous agissez avant tout pour l’intérêt général. Si la lutte contre la pauvreté en France et à l’étranger est la cause principale de l’association et de sa fondation Caritas France, il existe plusieurs manières d'agir. Chaque bénévole dispose d’une formation adaptée au secteur dans lequel il s’engage. Vous pouvez alors choisir de vous investir en fonction de votre sensibilité vers une ou des initiatives qui vous tiennent à cœur et pour lesquelles vous vous sentez aptes. Il peut s’agir d’apporter une écoute, un soutien moral et un accompagnement administratif aux familles et aux plus jeunes, d’animer des cours d’alphabétisation et de soutien scolaire pour les adultes et les enfants en difficulté, de participer activement au système d’économie durable sur le terrain en rejoignant une épicerie solidaire locale, de mener des actions en prison auprès des détenus ou encore d’agir pour l’insertion professionnelle des plus démunis. Mais il peut s’agir aussi de répondre à des situations d’urgence en accompagnant les sans-abris et les mal-logés qui ont le droit à un logement digne, en assurant la défense des migrants et des réfugiés, et de manière plus globale en vous battant aux côtés de l’association pour les droits humains pour tous.


La solidarité et la fraternité, maîtres-mots du Secours catholique, se développent à l’international. Il vous est également possible d’agir à ce niveau en accompagnant des projets concrets d’accès à l’eau potable (constructions de puits, de forages, de citernes…) qui impactent la santé de nombreuses populations à travers le monde.

 

Donation de son vivant : qui est concerné ?

Réponse

Pour faire une donation de son vivant, le donateur doit être majeur ou mineur anticipé. Il doit également avoir la capacité mentale et la capacité juridique de disposer de ses biens (être apte à exercer ses droits et ses obligations).
Le donateur peut faire une donation à ses enfants, ses petits-enfants, son conjoint, d’autres membres de la famille ou une tierce personne n’appartenant pas à sa famille tout en respectant la réserve héréditaire.

Dons aux associations et réduction d’impôts : que faut-il savoir ?

Réponse

L’un des avantages du don à une association est de pouvoir bénéficier en retour d’une réduction d’impôt sur le revenu. Cette dernière est encadrée par la loi française et ne peut dépasser 66 % du montant versé, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Cette réduction d’impôt est plus importante pour les dons faits aux organismes d'aide aux personnes en difficulté ou aux victimes de violences domestiques tel que le Secours Catholique : elle est de 75 % pour un don d’un montant égal ou inférieur à 1 000 euros. Au-delà de cette somme, la réduction correspond à 66 % du don et toujours dans la limite de 20 % du revenu imposable. Soyez donc vigilant au moment de remplir votre déclaration d’impôt.

D’autres types de dons sont également envisageables tels que le legs dont la nature administrative confère également des avantages fiscaux.

En quoi consiste le don à une association ?

Réponse

Les dons sont aujourd’hui les principales sources de financement des associations ; c’est grâce à la générosité des donateurs que les activités des associations se développent et surtout se pérennisent. Pour cela, les structures associatives organisent tout au long de l’année des collectes de dons qui offrent la possibilité aux donateurs de leur faire un don, ponctuel ou régulier. L’intérêt de ces dons est majeur. Il existe plusieurs types de dons et notamment : 

  • Le don ponctuel, qui peut se faire de manière sécurisée directement en ligne sur le site internet de l’association ou par chèque, du montant souhaité.
  • Le don régulier, qui permet d’apporter son soutien dans la durée. Il prend la forme d’un versement mensuel par prélèvement automatique. Cette formule est simple, sécurisé et surtout souple puisqu’à n’importe quel moment le donateur peut suspendre ou modifier son don par téléphone, courrier ou email.

Est-ce que l’assurance-vie est soumise à la règle de la réserve héréditaire ?

Réponse

Non, l'assurance-vie n’entre pas dans le patrimoine successoral est n’est donc pas concernée par la réserve héréditaire.

Faire un don en ligne

Réponse

Vous pouvez simplement faire un don en ligne : grâce à un formulaire efficace et rapide, le don permet de soutenir la cause de votre choix quand vous le souhaitez. Ce don d’argent ponctuel peut aussi s’inscrire de manière plus pérenne si vous le transformez en don régulier avec un prélèvement automatique. Vous accompagnez alors dans la durée les projets portés par notre des associations, reconnues d’intérêt général.

Faire un don en nature

Réponse

La générosité n’est pas uniquement financière. Vous pouvez faire un don en nature qui sera, lui aussi, tout à fait utile à la communauté ; vos objets, vêtements, livres trouveront une seconde vie dans les nombreuses boutiques solidaires des associations caritatives. Vos objets plus précieux, tels que des bijoux ou des tableaux, peuvent, eux, être vendus aux enchères ; la somme récoltée participera à aider au quotidien les actions de l’association et vous recevrez un reçu fiscal.

Faire un legs

Réponse

La générosité peut prendre la forme d’un legs :  vous choisissez de nous transmettre une partie de votre patrimoine (biens immobiliers et/ou mobiliers) à votre décès. Vous êtes ainsi libre de léguer à notre associationl’association de votre choix tout ou partie la quotité disponible de vos biens, en prenant cette décision par voie de testament, de votre vivant. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre page libéralités.

Faut-il être catholique pour venir au Secours Catholique ?

Réponse

 L’association est ouverte à tous. Chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes, athées… tout le monde est le bienvenu, aussi bien parmi les bénévoles que les personnes en difficulté. Ce qui nous rassemble, c’est le désir de fraternité et de solidarité. Par son appartenance à l’Église catholique, le Secours Catholique peut aider à la mobilisation des ressources spirituelles de tous. La dimension spirituelle de chaque personne – qu’elle s’exprime ou non dans le cadre d’une religion – est importante pour l’association. 

Le don fonctionne-t-il avec tous les opérateurs ?

Réponse

Le don par SMS est disponible uniquement en France métropolitaine pour les clients de Bouygues Télécom, Orange et SFR.

Le don par SMS est-il plafonné ?

Réponse

Vous pouvez faire un ou plusieurs dons au 92900 dans la limite de 50 € par mois. Chaque don par SMS ne peut être supérieur à 20 euros.

Le Secours Catholique doit-il s’acquitter des droits de succession lorsqu’il reçoit une assurance-vie ?

Réponse

Le Secours Catholique est une association reconnue d’utilité publique. À ce titre, nous sommes habilités à recevoir des assurances-vie, sans avoir aucun droit à verser à l’État. Les biens ou les sommes transmis sont ainsi intégralement destinés à la lutte contre la pauvreté.

 

Le versement de l’assurance-vie à plusieurs bénéficiaires

Réponse

Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance-vie, vous serez amené à remplir la clause bénéficiaire

Cette clause détermine le ou les bénéficiaires de manière précise. Elle rassemble, pour les personnes physiques, les noms, prénoms, dates et lieux de naissance, adresses. Pour les personnes morales, la dénomination précise et l’adresse du siège social sont demandées. 

Ces informations permettent de ne pas laisser le doute sur la ou les personnes que vous avez choisies en tant que bénéficiaires. 

Mais cette clause vous permet aussi de désigner plusieurs bénéficiaires qui peuvent être à la fois des personnes physiques et morales

Si vous avez déjà souscrit à un contrat d’assurance-vie, il est possible d’ajouter de nouveaux bénéficiaires en adressant simplement un message ou un courrier à votre banquier ou assureur. 

Vous pourrez aussi déterminer avec votre interlocuteur les termes de la distribution de ce contrat aux différentes parties désignées comme bénéficiaires.

Les avantages de souscrire une assurance-vie en faveur du Secours Catholique

Réponse

Il y a de nombreux avantages au fait de souscrire une assurance-vie en faveur du secours catholique. 

  • Vous continuez à faire vivre vos valeurs et vos engagements bien après votre décès, en permettant le financement de programmes d’envergure en faveur des plus démunis.
  • Votre vie durant, vous continuez de profiter de votre capital et pouvez en disposer à tout moment, selon vos besoins.
  • Vous bénéficiez de tous les avantages du contrat d’assurance-vie : taux de rémunération, fiscalité…
  • Simple à mettre en place pour vous, la transmission est aussi simple à réaliser pour le Secours Catholique : pas de notaire, pas de frais annexes et des fonds rapidement disponibles.
  • Le Secours Catholique reçoit l’intégralité des fonds qu’il pourra utiliser pour mener à bien ses actions de lutte contre la pauvreté, puisqu’en tant qu’association reconnue d’utilité publique, il est exonéré de droits de succession.

Sachez qu’il est possible de réserver son assurance-vie à un proche, tout en inscrivant le Secours Catholique comme second bénéficiaire. Cela permet de faciliter la transmission en cas de refus ou de décès du premier bénéficiaire.

L’envoi d’un SMS pour envoyer un don est-il payant ?

Réponse

Le coût d’envoi du SMS au 92900 n'est pas surtaxé, mais selon votre forfait, l'envoi d'un SMS peut être payant ; le montant correspondant au mot clé sera facturé par votre opérateur, qui le transmettra au Secours Catholique.

Mécénat aux associations : qu’est-ce qu’un organisme d’intérêt général ?

Réponse

Un organisme ou une association d’intérêt général est une organisation qui peut émettre des reçus fiscaux à ses donateurs, afin qu’ils puissent obtenir une réduction d’impôt. Cette définition peut paraître purement économique. 

Pour aller plus loin, on dit aussi que les associations d’intérêt général doivent : 

  • Ne pas profiter à un groupe restreint de personnes, mais à un cercle étendu de bénéficiaires ;
  • Avoir une gestion désintéressée ;
  • Mener des activités non lucratives

Mener une démarche de mécénat et faire un don à un organisme d’intérêt général, c’est participer à une cause philanthropique, dans la générosité, la solidarité et le partage. 
On retrouve les définitions et les conditions fixées vis à vis de cette reconnaissance dans l’article 238 bis du Code général des impôts (CGI).

Mes dons sont-ils déductibles d’impôts ?

Réponse

Chaque don effectué auprès d’une association ou d’une fondation reconnue d’intérêt général peut faire l’objet d’une réduction d’impôts de 75% du montant du don, dans la limite de 1 000€. Au-delà, la réduction d’impôts est de 66 %, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable, et vous pouvez reporter l’excédent durant 5 ans. Concrètement, un don de 200 euros vous donne droit à une réduction d’impôt de 150 euros. Votre don vous revient donc à 50 euros. Vous recevrez votre reçu fiscal pour déduire votre don de vos impôts.

Organiser une collecte

Réponse

Vous voulez éveiller votre entourage à la charité ? Vous pouvez alors organiser une collecte sous la forme d’un projet sportif, d’un voyage, d’un rendez-vous familial (anniversaire, baptême, mariage...). Tout le monde peut être donateur. Vous fédérez ainsi autour d’une cause qui vous tient à cœur, à votre niveau vous participiez à la révolution fraternellevous éveillez votre entourage à la charité et le tout, dans un cadre convivial.

Pourquoi faire du bénévolat au Secours Catholique ? 

Réponse

Il existe plusieurs raisons de faire du bénévolat, qui sont propres à chacun : 

  • l’envie de se sentir utile en mettant à profit le temps libre dont on dispose et jouir en retour d’un sentiment d’accomplissement ;
  • aider une cause honorable par la mise à disposition de ses compétences qui sont alors valorisées et que l’on a plaisir à transmettre ;
  • élargir son cercle social en faisant de nouvelles rencontres au sein d’une équipe de bénévoles ; cela permet de se sentir moins seul et de créer du lien social dans un groupe.
  • Faire du bénévolat, c’est avant tout participer à une expérience humaine enrichissante.

 

Pourquoi faire preuve de générosité en faisant un don à une association caritative ?

Réponse

Faire un don à une association est avant tout un acte fort de générosité et d’altruisme. En soutenant des associations caritatives comme le Secours Catholique, vous participez au bien commun. Vous permettez à ces structures de développer des actions concrètes sur le terrain, en France ou à l’international, de manière pérenne. Faire un don, c’est être solidaire envers ceux qui traversent des difficultés que chacun peut vivre un jour dans sa vie. Faire un don, c’est participer activement, à son niveau, à faire bouger les lignes et à agir pour un monde plus juste et fraternel.

Pourquoi faire un don me rend acteur du changement ?

Réponse

Pour permettre aux associations humanitaires d’agir au quotidien, il faut des moyens, à la fois humains et financiers. L’action est possible grâce aux dons du grand public. Faire un don, c’est ainsi devenir soi-même acteur du changement auprès des nombreux bénévoles qui œuvrent chaque jour pour les plus démunis. Votre don va permettre de financer des projets concrets qui viennent en aide aux plus vulnérables, qu’il s’agisse de personnes sans-abri ou de familles et d’enfants en grande précarité. Pour encourager les dons, l’administration fiscale offre la possibilité de déduire jusqu'à 75% son don de son impôt sur le revenu.

Pourquoi faire un don régulier à une association ?

Réponse

Participer aux actions du Secours Catholique

Si les associations reçoivent des aides de l’État et des subventions des collectivités, cela ne suffit malheureusement pas à financer entièrement leurs missions. Les dons sont aujourd’hui vitaux pour assurer la pérennité des actions menées par les associations et leur survie. Un don, c’est une action. C’est le cas pour le Secours Catholique qui, depuis plus de 70 ans, œuvre auprès des plus démunis, en France et dans le monde, grâce à la générosité de ses bienfaiteurs. 

Par ce type de donation, les bienfaiteurs participent à combler les inégalités, à faire avancer la société… Ce geste contribue aussi au bien-être du donateur. En effet, il a été prouvé scientifiquement que la générosité a des effets psychologiques, physiques et sociologiques bénéfiques.

Les avantages de la mensualisation des dons

Faire un don mensuel revêt plusieurs avantages :

  • Tout d’abord, cela permet de lisser son don en plusieurs versements, sur plusieurs mois ou une année, pour ne pas avoir une trop grande sortie d’argent en une seule fois.
  • Ensuite, la mensualisation des dons a un intérêt certain puisqu’elle permet d’apporter une aide plus soutenue en accompagnant les associations dans la durée, pour faire un travail de fond.

Pourquoi faire un legs au Secours Catholique ?

Réponse

Choisir de faire un legs en faveur du Secours Catholique, c’est donner un moyen concret à l’association de poursuivre et de développer ses actions fraternelles pour les causes qui lui sont chères : la lutte contre la grande pauvreté et l’exclusion, en France comme à l’international. Cela passe par des mesures en faveur de l’enfance et de la famille, par le combat du mal logement et l’aide aux sans-abri, tout en favorisant l’emploi et l’insertion pour tous. Enfin, le Secours Catholique veille aussi au bien-être et à l’entraide en développant le lien social et en luttant contre l’isolement des plus fragiles.

Transmettre son patrimoine au Secours Catholique, c’est une façon concrète et sûre de faire perdurer ses propres valeurs et sa vision du monde.

Le Secours Catholique est une association reconnue d'utilité publique dont les ressources sont affectées à l'aide aux personnes en situation de précarité. À ce titre, nous sommes habilités à recevoir des legs, assurances-vie et donations, sans avoir aucun droit à verser à l'État. Ainsi, les biens ou les sommes qui nous sont transmis sont intégralement destinés à la lutte contre la pauvreté.

Pourquoi faire une donation de son vivant à une association ?

Réponse

Donner une partie de son héritage à une association lui permet de pérenniser ses actions pour la lutte contre la précarité alimentaire et la lutte contre l’isolement social. Grâce à cet acte de générosité, vous soutenez notre combat pour venir en aide aux familles en difficulté. Vous donnez à votre patrimoine le pouvoir de changer les choses et faites perdurer vos valeurs et vos engagements auprès de millions de personnes en France et dans le monde. Ce don immédiat vous permet, en prime, de découvrir comment le Secours Catholique l’utilise et son impact sur ces causes qui vous tiennent à cœur. 

Pourquoi se lancer dans le mécénat ?

Réponse

S'engager dans un partenariat de mécénat avec le Secours Catholique, c’est s'ouvrir vers l'extérieur, donner une nouvelle dimension à son entreprise, et générer de nombreux bénéfices : 

  • Un moyen pour l’entreprise de concrétiser ses valeurs de partage et de solidarité à travers des actions concrètes.
  • Un engagement mobilisateur pour les salariés désireux de s’impliquer dans des actions « solidaires ».
  • Un engagement fédérateur autour d’événements internes ou externes, en lien direct avec le projet retenu. Le mécénat offre ainsi aux salariés impliqués une ouverture sur de nouvelles expériences, des responsabilités…
  • Une occasion d’enrichir l’image d’une entreprise citoyenne, responsable vis-à-vis de la société. Votre engagement constitue une opportunité forte de communication et permet de créer des relations nouvelles avec les partenaires acquis ou potentiels de votre entreprise (collectivités locales, associations…).

Pourquoi transmettre son patrimoine ?

Réponse

Transmettre son patrimoine à une association en faisant un legs ou une donation, c’est donner un sens à son héritage. Au travers de ce don, vous faites vivre vos valeurs et vos engagements. Ce geste généreux nous permet de poursuivre nos actions sur le terrain et de nous investir dans de nouveaux projets pour venir en aide à ces hommes, ces femmes et ces enfants dans le besoin. Ils ont besoin de nous pour fuir la pauvreté et l’isolement.

Votre amour de l’humanité caractérisé par la philanthropie vous pousse à vous soucier du bien-être des autres. Les entreprises s’engagent, elles aussi. Leur aide, au travers le mécénat est un soutien matériel et financier. Tous ces actes de générosité nous aident, chaque jour, à avancer vers un monde meilleur et nous vous en remercions.

Mais, comment transmettre son patrimoine ? La transmission du patrimoine peut se faire de différentes façons. Selon votre situation, vos projets et vos envies, vous pouvez faire le choix de donner par succession après votre décès ou faire une donation de votre vivant.

Puis-je obtenir un reçu fiscal pour un don par SMS ?

Réponse

Tout don que vous effectuez vous permet d’obtenir une déduction de votre impôt sur le revenu.
Si vous êtes imposable, le reçu fiscal vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts de 75 % du montant de vos dons au Secours Catholique dans la limite de 537 €, et au-delà, d’une réduction d’impôts de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.
Pour obtenir votre reçu fiscal, merci d’en faire la demande en cliquant sur le lien contenu dans le SMS de confirmation qui vous est envoyé pour tout don supérieur ou égal à 5 €.
A tout moment, vous pouvez demander votre reçu fiscal par simple appel téléphonique au 01 45 49 73 50 (de 9h à 12h et de 13h à 17h30 du lundi au vendredi, prix d’un appel local) ou par mail à l’adresse service.donateurs@secours-catholique.org, en précisant la date d’envoi de votre SMS et votre N° de portable.
Vous recevrez votre reçu fiscal, une fois par an au début de l’année suivant l’envoi de votre(vos) don(s) par SMS.

Que devient votre don ?

Réponse

Au Secours Catholique, nous avons à cœur d’être le plus transparent possible sur l’usage des fonds reçus. Depuis plus de 70 ans, nous œuvrons en faveur des plus fragiles. En nous soutenant, vous contribuez à agir pour faire reculer la pauvreté et les inégalités. Nous aidons plus de 3 millions de personnes partout à travers la France et à l’international avec l’aide de notre réseau de 58 900 bénévoles. Notre action est rendue possible grâce à la générosité des donateurs qui représentent 83 % de nos ressources financières. Nous avons pour ambition de lutter contre toutes les causes de pauvreté, d’inégalité et d’exclusion, sans distinction d’origine ou de religion. Pour ce faire, nous intervenons sur un large champ d’action. N’hésitez pas à consulter notre page dédiée : Que deviennent vos dons ?

Quel est le montant de la réduction d’impôt pour l’entreprise ?

Réponse

Les dons aux associations d’utilité publique permettent aux entreprises de bénéficier d’une réduction d’impôts

Si l’entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu, elle peut obtenir un taux de réduction. La déduction se fait sur le montant des impôts dû.

Ce taux est calculé en fonction de la nature et la finalité du don. Pour les dons versés à une association oeuvrant dans le soutien des plus pauvres, comme le Secours Catholique Caritas France le taux est de 60%.

La limite est de 20 000 € ou 5 ‰ du chiffre d'affaires annuel hors taxe de l’entreprise ou de 20 000€ (montant 2022, susceptible d’être réactualisé chaque année via la loi de finances) si ce chiffre d’affaire est inférieur à 4 Millions d’Euros.

Dans le cas du mécénat de compétence, il existe également un plafond du montant défiscalisable pour les entreprises concernées. Nos spécialistes sont à votre disposition pour échanger là dessus..

Si le plafond fixé est dépassé, il est aussi possible de bénéficier d’un report sur les 5 exercices suivants.

Quel type de projet puis-je soutenir ?

Réponse

Vous pouvez venir en aide aux personnes vulnérables dans votre région, partout en France et dans le monde entier. Mettez votre philanthropie en action pour apporter votre soutien au service de nos bénévoles pour offrir à tous une place dans la société. Définissez avec nos équipes la thématique qui correspond à vos valeurs et la cause que vous souhaitez défendre.

Offrir aux plus fragiles la possibilité de se nourrir, se vêtir, se loger, s’insérer dans la vie sociale et professionnelle, avoir un soutien psychologique... nombreuses sont les actions à soutenir pour leur venir en aide.

Quelle est la différence entre legs et donation ?

Réponse

Attention à ne pas confondre legs et donation. En effet, si ces procédés permettent tous les deux d’organiser la transmission de son patrimoine, il existe une subtilité majeure :

  • la donation est un acte immédiat qui s’effectue du vivant de la personne ; cet acte de générosité peut concerner aussi bien une somme d’argent que plusieurs biens, meubles et immeubles. 
  • le legs, lui, prend effet uniquement au décès. De votre vivant, vous disposez librement de tous vos biens. Vos volontés de transmission s’effectueront post-mortem selon les dispositions testamentaires que vous aurez prises préalablement.

Quelles associations sont habilitées à recevoir des dons ?

Réponse

Vous souhaitez faire un don à une association ; oui, mais quelles associations sont réellement habilitées à recevoir votre don ? Avant de se lancer dans un acte de générosité, il convient d’identifier les conditions auxquelles les associations doivent impérativement répondre pour recevoir votre don. Qu’il s’agisse de fondations, d’organismes publics ou privés, de fonds de dotation, tous doivent remplir trois conditions incontournables encadrées par la loi

  • avoir un but non lucratif
  • avoir un objet social et une gestion désintéressée
  • ne pas fonctionner au profit d'un cercle restreint de personnes

Le Secours Catholique remplit ces conditions et est donc habilité à recevoir des dons.

Quelles formalités administratives pour le mécénat d’entreprise ?

Réponse

Les formalités administratives encadrant un mécénat d’entreprise dépendant du statut juridique de l’entreprise. Ce ne sont pas les mêmes obligations pour un entrepreneur individuel, une société soumise à l’impôt sur le revenu, ou une société soumise à l’impôt sur les sociétés. 

En tout cas, à partir de 10 000 € de dons versés au cours d'un même exercice, le donateur doit réaliser une déclaration supplémentaire pour obtenir le droit à une réduction d’impôt

Pour ce faire, l’entreprise mécène doit remplir l’annexe du formulaire 2069 RCI-SD, contenant dans les 3 mois suivant la clôture de l’exercice : 

  • la déclaration du montant et de la date du don ;
  • l’identité du bénéficiaire ;
  • les contreparties accordées. 

Pour prouver la valeur et la véracité des dons effectués, l’organisme bénéficiaire délivre un reçu fiscal. Ce dernier devra être présenté sur demande à l’administration fiscale lors d’éventuels contrôles portés sur la fiscalité du mécénat

Quel que soit le type de mécénat des entreprises, le don est une nouvelle manière de créer de la fierté chez les salariés. Les opérations de mécénat permettent de créer un sentiment d’appartenance et de motivation pour les salariés, car le travail revêt une nouvelle facette : celle de la solidarité et de l’entraide.

Quelles sont les associations pouvant recevoir un legs ?

Réponse

Les legs peuvent être reçus par toutes les personnes physiques mais aussi par les personnes dites morales, dont les associations, qui doivent impérativement être reconnues d'utilité publique comme c’est le cas du Secours Catholique-Caritas France, association reconnue d’utilité publique. Elles bénéficient alors d’une exonération des droits de succession prévue au code général des impôts : la totalité du legs est ainsi consacrée aux missions d’intérêt général de l’association apte à recevoir des legs.

Quelles sont les avantages de souscrire une assurance-vie en faveur du Secours Catholique ?

Réponse

Il y a de nombreux avantages au fait de souscrire une assurance-vie en faveur du secours catholique. 

  • Vous continuez à faire vivre vos valeurs et vos engagements bien après votre décès, en permettant le financement de programmes d’envergure en faveur des plus démunis.
  • Votre vie durant, vous continuez de profiter de votre capital et pouvez en disposer à tout moment, selon vos besoins.
  • Vous bénéficiez de tous les avantages du contrat d’assurance-vie : taux de rémunération, fiscalité…
  • Simple à mettre en place pour vous, la transmission est aussi simple à réaliser pour le Secours Catholique : pas de notaire, pas de frais annexes et des fonds rapidement disponibles.
  • Le Secours Catholique reçoit l’intégralité des fonds qu’il pourra utiliser pour mener à bien ses actions de lutte contre la pauvreté, puisqu’en tant qu’association reconnue d’utilité publique, il est exonéré de droits de succession.

Sachez qu’il est possible de réserver son assurance-vie à un proche, tout en inscrivant le Secours Catholique comme second bénéficiaire. Cela permet de faciliter la transmission en cas de refus ou de décès du premier bénéficiaire. 

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Réponse

Si vous souhaitez nous soutenir sur l’un de nos projets, ou simplement nous faire un don à l’échelle nationale, contactez le responsable mécénat.

Si vous souhaitez soutenir des projets locaux, ou simplement faire un don sur votre département, contactez votre délégation. En cas de doute le responsable mécénat pourra vous orienter.

Nous vous indiquerons les démarches à suivre, qui pourront donner lieu à une convention. Le versement donnera lieu à un reçu fiscal, envoyé par nos soins. Nous déterminerons ensuite avec vous le type de lien de partenariat que nous pourrions construire.

Quelles sont les engagements du Secours Catholique concernant le mécénat ?

Réponse

Le Secours Catholique-Caritas France s’engage à vous informer, étape après étape, du déroulement du projet, du respect des objectifs fixés et de son efficacité. Si vous le souhaitez, nous nous engageons à :

  • Vous communiquer régulièrement un rapport exhaustif sur l’avancement de l’action conduite.
  • Établir un bilan final de l’opération, de ses résultats, de son impact.
  • Organiser un événement et communiquer au sein de votre entreprise et/ou auprès du grand public, en fonction du sujet concerné.

Quels sont les avantages d’une donation de son vivant ?

Réponse

Donation et réduction fiscale

Lors d’une donation en faveur d’une association, le donateur bénéficie d’avantages fiscaux. Le montant de la réduction des impôts diffère selon le type d’association :

  • Organisme d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique : Le donateur bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu de 66 % du montant du don (dans la limite de 20 % du revenu imposable).
  • Organisme d’aide aux personnes en difficulté ou aux victimes de violences domestiques : Le taux de la réduction est, dans ce cas, de 75 % pour un don inférieur ou égal à 1000 €. Au-delà, le taux est de 66 %. Cette réduction de 75 % a été appliquée à titre exceptionnel en 2020 et 2021 La loi de finances (Article 77) prolonge cet abattement jusqu’au 31 décembre 2023.

Une exonération de droits sur les donations pour les associations ?

En France, lorsque le donataire est une fondation ou une association reconnue d’utilité publique, il y a une exonération des droits de mutation. Si vous faites le choix de soutenir les actions Secours Catholique en faisant une donation d’une part de votre patrimoine, 100 % de la somme sera reversée à l’association pour venir en aide aux plus démunis.

Qui peut faire du bénévolat ?

Réponse

Tout le monde peut s’engager dans une mission de bénévolat. Tous les profils sont les bienvenus : salarié, retraité, étudiant, demandeur d’emploi, chef d’entreprise, profession libérale… Le bénévolat s’exerce généralement en complément d’une activité principale quotidienne ; l’essentiel étant qu’il n’y ait aucun conflits d’intérêts entre l’activité professionnelle exercée et le domaine dans lequel on déploie son action de bénévolat. 

Les mineurs sont même de plus en plus nombreux à s’engager dans le bénévolat et participent à des missions qui leur sont dédiées telles que l’aide aux devoirs, les visites aux personnes âgées ou encore l’animation d’ateliers. Au secours catholique, nos offres de bénévolat sont variées et s’adaptent à tous les profils. Qu’il s’agisse de missions bénévoles ponctuelles ou de missions bénévoles longues durées, chacun peut trouver chaussures à son pied, en fonction de ses envies et de son temps libre.

 

Qui puis-je contacter pour avoir des renseignements complementaires pour le don par SMS ?

Réponse

Vous pouvez contacter le service donateur par téléphone au 01 45 49 73 50 (de 9h à 12h et de 13h à 17h30 du lundi au vendredi, prix d’un appel local) ou par mail à l’adresse service.donateurs@secours-catholique.org.

Qu’est-ce que la philanthropie ?

Réponse

La philanthropie se traduit par la bienfaisance, un amour de l’humanité et une tendance à vouloir le bien-être des autres. Ce sentiment, souvent issu d’une histoire personnelle, entraîne les Hommes à effectuer des actes de générosité pour venir en aide aux plus démunis. Le Secours Catholique accueille les philanthropes afin de soutenir, ensemble, des actions et contribuer à faire émerger des initiatives et des projets innovants et expérimentaux pour améliorer les conditions matérielles et sociales des Hommes.

Qu’est-ce que le mécénat aux associations ?

Réponse

Un mécénat, pour une entreprise, c’est le fait de verser un don à une association pour soutenir une œuvre d’intérêt général. Le soutien matériel se fait sans contrepartie en retour.

On entend parfois parler du terme de parrainage, dans les relations entre les entreprises et les organismes associatifs. Pourtant, ce n’est pas tout à fait la même chose. Le parrainage implique qu’une contrepartie directe ou un bénéfice peut être retiré de ce don par l’entreprise. En anglais, le parrainage correspond d’ailleurs plutôt au terme “sponsoring”. Le parrainage ne peut pas être défiscalisé, et ses bénéfices font partie du secteur lucratif de l’association.

Le mécénat permet de faire un don à une association, comme pourrait le faire une personne physique, mais au nom d’une personne morale.

Qu’est-ce que le mécénat de compétences ?

Réponse

Le mécénat de compétences  est une forme de don en nature, que tout le monde oublie, bien souvent. Seule 1 entreprise mécène sur 5 développe ce type de mécénat.

Pourtant, il reste un formidable moyen pour les entreprises de s’investir auprès d’associations

Les compétences des collaborateurs de l’entreprise peuvent être valorisées et mises à disposition pour les différents projets d’une œuvre d’intérêt général. 
Les différents acteurs pouvant s’investir directement au cœur des projets, le partage de valeurs est ressenti de manière encore plus intense avec ce type de mécénat.

Qu’est-ce que le mécénat en nature ?

Réponse

Les entreprises peuvent mettre des produits ou du matériel à disposition des associations directement. C’est ce qu’on appelle un mécénat en nature. L’entreprise répond ainsi à un besoin précis évoqué par le bénéficiaire

Environ 39% des entreprises mécènes utilisent le don en nature. À titre d’exemple, il est possible de fournir : 

  • des marchandises ;
  • du matériel ;
  • des locaux

Plusieurs types de biens peuvent être distribués, par ailleurs. Cela permet aussi aux différents projets d’intérêt général de pouvoir avancer sur le terrain

Le gros avantage de ce type de don, c’est qu’il peut permettre non seulement : 

  • à l’entreprise, de montrer son savoir-faire sans impacter sa trésorerie ;
  • à l’association, de répondre à un besoin précis par les moyens matériels directement, sans avoir à passer par une phase d’achat.

A noter qu’il appartient à l’entreprise de communiquer le prix de revient (et non pas le prix de vente) et le détail des matériels donnés à l’association, base du reçu fiscal qui peut ainsi être délivré.

Qu’est-ce que le mécénat financier ?

Réponse

Le mécénat financier se fait par le versement d’une somme d’argent, un don pécuniaire. Cela permet aux associations d’investir dans de nouveaux projets

C’est le type de don qui est le plus souvent privilégié par les entreprises, même s’il existe d’autres moyens de devenir mécène. Le baromètre Admical (portail du mécénat) de 2018 indique que :

  • 92% des entreprises mécènes passent par ce type de don ;
  • il représente 84% du budget total du mécénat français.

Qu’est-ce qu’un bénévole ?

Réponse

Si aucune loi ne définit précisément le bénévolat, il existe néanmoins une définition globale de ce concept qui place au cœur de cette action la liberté et la générosité. Le bénévole choisit en effet de s’engager librement et gratuitement pour une cause auprès d’une structure associative, en direction d’autrui et sans aucune forme de salariat. Le bénévolat s’inscrit donc en dehors du temps professionnel mais aussi du temps de vie familial.

Qu’est-ce qu’une donation ?

Réponse

La donation est un acte par lequel une personne (le donateur) transmet, de son vivant, la propriété d’un bien à une personne (le donataire) sans contrepartie. La donation est à ne pas confondre avec un legs qui est une transmission de patrimoine dont le bénéficiaire jouira au décès du testateur. 

Ce don peut être fait en faveur d’une personne physique ou morale autre que les héritiers réservataires. Il est possible, par exemple, de faire un don à une association. Cet acte authentique doit être établi devant un notaire. La donation de son vivant est un don immédiat et irrévocable, le donateur n’a pas la possibilité de revenir sur sa décision (sauf exception).

Transmettre le fruit de son épargne

Réponse

Vous pouvez faire don de votre assurance-vie à notre association. Il suffit de désigner comme bénéficiaire de votre contrat d’assurance-vie l’association de votre choix afin que le fruit de votre épargne, au moment de sa transmission, aide les plus démunis.

Transmettre son patrimoine par la donation

Réponse

La donation permet de transmettre un bien (immobilier ou mobilier) ou une somme d'argent, de son vivant, de manière immédiate, irrévocable et définitive. Elle est établie chez un notaire grâce à un acte notarié sauf exceptions (don manuel et présent d’usage).

Le don de son vivant (en pleine propriété ou l’usufruit) peut être fait à une association en respectant, au préalable, les parts de succession revenant aux héritiers (enfants, petits-enfants en cas de prédécès et, à défaut, le conjoint survivant).

Votre générosité représente la majeure partie de nos ressources. C’est donc grâce à vous, en tant que donateur, que le Secours Catholique peut poursuivre son combat pour faire reculer la pauvreté. Cette transmission de patrimoine au travers d’une donation nous offre le pouvoir de changer les choses en France et dans le monde.

Transmettre son patrimoine par la donation de l’assurance-vie

Réponse

L’assurance vie est un moyen d’épargne que vous souscrivez auprès d’une banque ou d’une assurance. En tant que donateur, vous avez la possibilité de souscrire un contrat d’assurance-vie au profit du Secours Catholique en nous désignant tout simplement comme bénéficiaire et en nous informant de votre donation. Aucune autre démarche n’est requise. Léguer une assurance-vie à une association après votre décès, c’est faire don de votre épargne pour faire perdurer votre engagement auprès des plus démunis afin de construire, ensemble, l’avenir de chacun.

Transmettre son patrimoine par le legs

Réponse

Le legs est un don sur testament d’une partie ou de l’entièreté de vos biens et dont le bénéficiaire jouira après votre décès. De votre vivant, vous restez propriétaire de vos biens et vous pouvez en disposer librement. Pour exprimer votre dernière volonté, préparer votre succession et organiser la transmission de votre patrimoine, il est indispensable de rédiger un testament qu’il soit olographe (rédigé à la main) ou authentique (rédigé par un notaire en présence de deux témoins). Il existe plus types de legs :

  • Le legs universel : Le donateur fait don de la totalité de son patrimoine à une ou plusieurs personnes en préservant la part destinée aux héritiers réservataires (enfants, petits-enfants en cas de prédécès et à défaut, le conjoint survivant). 
  • Le legs à titre universel : Le donateur transmet par succession une partie ou une quote-part de ses biens à un ou plusieurs donataires, sous réserve des droits des héritiers réservataires.
  • Le legs particulier : Lors de la succession, le donateur lègue à un ou plusieurs bénéficiaires des biens précis (bien immobilier, bien mobilier, titres, etc.) tout en respectant la réserve héréditaire et le montant de la quotité disponible.

Grâce à la transmission de votre patrimoine en faveur de notre association, vous poursuivez votre combat pour la lutte contre la pauvreté, l’isolement et les inégalités qui touchent des millions de personnes chaque année.

Transmission de patrimoine : une exonération totale des droits de successions ?

Réponse

Étant une association reconnue d’utilité publique, le Secours Catholique bénéficie d’un avantage fiscal qui se traduit par une exonération totale des droits de succession lorsqu’il reçoit un legs, une assurance-vie ou une donation et ainsi, de s’assurer une certaine pérennité. En effet, le Secours Catholique est une association reconnue d'utilité publique dont les ressources sont affectées à l'aide aux personnes en situation de précarité. À ce titre, nous sommes habilités à recevoir des legs, assurances-vie et donations, sans avoir aucun droit de mutation à verser à l'État. Nous percevons 100 % du montant de vos dons. Ainsi, les biens ou les sommes d’argent qui nous sont transmis sont intégralement destinés à la lutte contre la pauvreté.

Faire un don à une association vous tient à cœur pour venir en aide aux personnes en situation de précarité et faire valoir leurs droits ? Vous souhaitez faire une donation de votre vivant ou anticiper votre succession en faisant un legs ? Nos équipes sont à votre écoute et vous proposent un accompagnement dans votre projet philanthropique. Nous veillons au respect de vos droits, des droits de vos héritiers, de vos souhaits et de vos dernières volontés. Vos legs et donations nous sont chers ! Trouvons le don qui vous correspond pour agir ensemble et voir, chaque jour, le bonheur dans les yeux des plus démunis.

Vais-je recevoir d’autres sollicitations par SMS ?

Réponse

Vous êtes susceptible de recevoir des sollicitations de la part du Secours Catholique, mais vous pouvez vous y opposez facilement. Il vous suffit d’envoyer STOP par SMS au 92900, et c’est gratuit.

Vous hésitez à devenir bénévole au Secours Catholique ?

Réponse

Il y a longtemps que vous avez envie de devenir bénévole pour une cause qui vous tient à cœur, sans pour autant avoir franchi le cap. Aurais-je assez de temps ? Serais-je à la hauteur ? Serais-je vraiment utile ? Autant de questions qui vous freinent. Pourtant, devenir bénévole est une belle action de générosité, simple et très accessible. Comme en témoigne le bénévolat au sein du Secours Catholique. 

Y a-t-il des droits de succession sur mon assurance-vie pour le Secours Catholique ?

Réponse

Il est légitime de se poser la question. Les droits de mutation font partie des droits de succession qui sont à payer par l’héritier ou le légataire désigné. Vous hésitez donc peut-être entre assurance-vie et legs

Il est bon de savoir que fiscalement, tant que l’association bénéficiaire est un organisme d’utilité publique (selon l’article 795 du CGI), le don sera de toute manière exonéré des droits de mutation par décès.  

Ainsi, nombreux sont les organismes qui sont exonérés et le Secours Catholique en fait partie.

En outre, les droits de succession ne sont pas acquittés si : 

  • le souscripteur choisit d’opter pour un contrat d’assurance-vie avant ses 70 ans
  • le contrat est souscrit après 70 ans, mais le montant de l’ensemble des primes versées (tous contrats d’assurance-vie confondus) ne dépasse pas 30 500 €.