Visuel principal
Femmes commerçantes en Inde

Europe / Asie

Chapô
Le Secours Catholique agit dans une dizaine de pays d’Asie et d’Europe orientale, autour d'une même cause : garantir l’accès aux droits des plus précaires.
Favoriser des villes durables et inclusives
Faire valoir les droits des migrants
Garantir l’accès à l’emploi
Protéger l’environnement
Sections
Texte

Le Secours Catholique agit dans une dizaine de pays d’Asie et d’Europe orientale, aussi bien au Vietnam, au Cambodge, en Inde, au Bangladesh, qu’en Arménie ou encore dans les Balkans. Alors que le continent eurasiatique fait face à une explosion de ses zones urbaines, à des aléas climatiques de plus en plus intenses et fréquents, et à d’importants mouvements migratoires de travailleurs, les partenaires du Secours Catholique agissent autour d’une même cause : garantir l’accès aux droits des plus précaires. 

Texte

Favoriser des villes durables et inclusives

Les villes asiatiques explosent. Les changements climatiques et ses effets comme les inondations ou la sécheresse, poussent les habitants des zones rurales sur la route de l’exil vers les zones urbaines et aggravent les vulnérabilités de ces populations. Les partenaires du Secours Catholique, par exemple IGSSS en Inde, Caritas Bangladesh, et STT au Cambodge, luttent pour garantir l’accès à l’eau et à l’assainissement des plus précaires. Ils défendent aussi les droits des communautés urbaines les plus pauvres en soutenant des actions de plaidoyer menées pour et par elles, et en documentant leur situation. A terme, le Secours Catholique vise à construire des villes durables et inclusives c’est-à-dire dans lesquelles les populations marginalisées participent aux décisions qui les concernent et vivent dans des conditions décentes. Via ses partenaires, l’association alerte aussi les autorités locales sur les impacts de la dégradation environnementale dans les zones urbaines.

Texte

Faire valoir les droits des migrants

Les migrations de travailleurs sont fréquentes entre les pays de l’espace post-soviétique. L’Asie centrale notamment est un vivier de main d’œuvre qui part travailler en Russie. Les partenaires du Secours Catholique veillent à faire respecter les droits de ces travailleurs migrants - qui vivent très souvent dans la précarité - et travaillent aussi à la sensibilisation des candidats au départ par exemple en Arménie ou au Kirghizstan. En Asie aussi, les candidats à la migration économique sont nombreux. De plus en plus souvent, ce sont également les catastrophes environnementales qui poussent les habitants à l’exil. Les partenaires du Secours Catholique, OKUP au Bangladesh et ADHOC au Cambodge, aident les candidats à la migration et les sensibilisent sur les risques du départ. OKUP accompagne également les Bangladais qui reviennent des pays du Golfe et interpelle les pouvoirs publics pour qu’ils soient mieux protégés à leur retour.

Chiffres clés
Chiffre
13
Description
pays
Chiffre
26
Description
partenaires
Chiffre
47
Description
projets
Chiffre
940 000
Description
bénéficiaires
Texte

Garantir l’accès à l’emploi

Entre un et deux jeunes sur trois sont au chômage dans la région des Balkans. Et ils sont nombreux à quitter leur pays pour trouver un travail en Europe occidentale. C’est pourquoi les Caritas des Balkans, partenaires du Secours Catholique, ont créé une plateforme régionale, YourJob (par exemple Your Job Kosovo), pour aider les jeunes à s’insérer dans le marché du travail de leurs pays. Formations professionnelles, stages en entreprises, bourses pour créer leur entreprise : les outils sont nombreux pour leur permettre d’accéder au marché du travail. Le Secours Catholique accompagne ainsi quelques milliers de jeunes en Albanie et au Kosovo. Les Caritas s’attachent à aider les minorités (notamment les Roms) et les femmes, pour qui il est particulièrement difficile de mettre un pied à l’étrier de l’emploi. Elles veillent aussi à travailler avec des entreprises qui respectent l’environnement.

Texte

Protéger l’environnement

Les paysans des zones rurales asiatiques subissent de plein fouet les effets des changements climatiques. Pour leur permettre de préserver l’environnement tout en s’assurant un revenu juste, le Secours Catholique les encourage à pratiquer l’agroécologie, une agriculture résiliente et respectueuse de la nature. Au Bangladesh, la Caritas nationale, soutenue par le Secours Catholique et par l’Agence Française de Développement (AFD), accompagne ainsi les paysans pour s’adapter aux inondations ou aux sécheresses. Elle lutte également aux côtés des communautés autochtones pour les aider à défendre leurs droits fonciers. Car les peuples autochtones ont des pratiques agricoles qui permettent de protéger l’environnement. Sur place, des « cliniques mobiles » d’avocats se déplacent dans les communautés autochtones pour les informer et les aider à accéder à leurs droits. De même au Vietnam, Speri, et en Birmanie, KMSS la Caritas nationale, partenaires du Secours Catholique, défendent les peuples autochtones pour leur permettre de protéger au mieux les forêts.