Haïti : Mgr Romélus exhorte son peuple à s’unir

Publié le 26/09/2012
Haïti
 

L’évêque émérite de Jérémie en Haïti, Mgr Romélus, était invité par le Secours Catholique le 25 septembre à présenter son nouveau livre, Espérer contre toute espérance.

À plus de 80 ans, Mgr Romélus se livre pour la première fois, dans Espérer contre toute espérance, un ouvrage en forme de mémoires. Pasteur infatigable, promoteur de nombreux programmes sociaux et de structures éducatives, l’évêque de Jérémie ne s’est pas économisé. « Je n’ai jamais cessé de travailler », sourit-il quand on l’interroge sur le secret de sa forme.

Témoin précieux de l’histoire contemporaine d’Haïti, l’homme n’a pas hésité, tout au long de son parcours, à prendre position contre les pouvoirs en place. Sans toutefois songer à s’engager en politique. « On m’a appelé plusieurs fois pour être président… Ce n’était pas ma mission », balaie-t-il d’un revers de main. « Je me suis toujours appliqué à faire le travail que faisait le Christ : libérer l’opprimé, ouvrir les yeux des aveugles, apporter la bonne nouvelle de la libération », explique Mgr Romélus.

Près de trois ans après le séisme qui a ravagé Haïti, Mgr Romélus exhorte son peuple, une fois de plus, à garder espoir. Le tableau est pourtant sombre : problèmes d’accès à l’eau potable, retard dans les programmes de reconstruction, tensions politiques… Interrogé sur la situation, l’évêque préfère mettre l’accent sur les « avancées » : « les Caritas nous ont aidés à la reconstruction des maisons, et la construction des édifices publics commence ».

Mais Mgr Romélus ne tombe pas pour autant dans l’angélisme. Convaincu que les Haïtiens doivent reprendre en main leur destin, il déplore les divisions qui minent son peuple. « Les Haïtiens font merveille quand ils s’unissent ! », insiste-t-il, en rappelant que la petite île a contribué à écrire la grande Histoire : « Haïti ne s’est pas contentée de prendre son indépendance [en 1804 ndlr], elle a montré la voie, notamment aux pays d’Amérique latine ».

Permettre à la jeune génération de connaître son passé pour retrouver confiance en l’avenir, c’est l’une des ambitions du livre de Mgr Romélus. « Ce travail de transmission de notre histoire n’est pas fait, mais il est pourtant capital », explique l’artiste haïtienne Elsie Haas, qui a poussé l’évêque à prendre la plume.

Au cours de cette vie de labeur au service des plus défavorisés – pour laquelle il a reçu le Prix européen des droits de l’homme et a été nommé plusieurs fois Prix Nobel de la paix –, Mgr Romélus a réchappé à pas moins de dix tentatives d’assassinat. Difficile de trouver meilleur témoin de l’espérance.

 

Notes:

[1] Monseigneur Willy Romélus, Espérer contre toute espérance, Les Éditions Nestor.

Marina Bellot
crédit : Mireille Nicolas
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème