Palestine : les associations interpellent les candidats à la présidentielle

Publié le 24/04/2012
Palestine
 

La plateforme des ONG françaises pour la Palestine, à laquelle appartient le Secours Catholique, a présenté un questionnaire aux candidats à l’élection présidentielle. Nous publions la réponse de François Hollande et de Nicolas Sarkozy.

Au-delà des réponses des deux candidats restés en lice pour le second tour de la présidentielle, la plateforme des ONG françaises pour la Palestine demande à tous les futurs candidats aux élections législatives de s’engager sur trois revendications essentielles concernant les relations entre la France et Israël.

« Nous dénonçons la politique d’occupation de la Palestine par les autorités israéliennes et ses conséquences pour les Palestiniens. Nous voulons voir cesser ces injustices et le droit respecté », expliquent les membres de la Plateforme.

Commission d’enquête parlementaire

C’est pourquoi ils demandent aux candidats de s’engager sur la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire « pour faire la lumière sur toutes les facettes de la coopération militaire et sécuritaire entre la France et Israël ».

Ils demandent également à la France d’adopter des mesures de traçabilité des produits des colonies israéliennes entrant en France, « voire des mesures restrictives sur le commerce avec les colonies ».

Enfin, ils demandent « la reconnaissance explicite par la France d’un État palestinien viable et indépendant » dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Sur ce dernier point, François Hollande et Nicolas Sarkozy ont répondu positivement.

 

© Nedal Eshtaya/Apaimages/Maxppp
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème