Visuel principal
Femmes en formation devant un ordinateur

Moyen-Orient et Nord de l'Afrique

Chapô
Le Secours Catholique est présent dans une dizaine de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord où il travaille notamment à protéger les droits des femmes et des personnes migrantes.
Protéger les droits des femmes
Accéder à un travail décent
Accueillir les personnes migrantes
Renforcer les partenaires
Notre action
Sections
Texte

Le Secours Catholique est présent dans une dizaine de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord : Palestine, Israël, Jordanie, Liban, Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Egypte. L’association travaille notamment à protéger les droits des femmes et l’accès à un travail décent. Alors que le nord de l’Afrique est une route migratoire importante, le Secours Catholique veille également à accompagner et informer les migrants, et à défendre leurs droits.

Texte

Protéger les droits des femmes

Tandis qu’une femme sur trois est victime de violences dans le monde, le Secours Catholique travaille à ce que les femmes aient accès à leurs droits au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. En Palestine, avec son partenaire TAM, l’association agit pour un changement des mentalités sur la place et les droits des femmes dans la société. En Mauritanie, avec la Caritas, le Secours Catholique soutient des projets qui sensibilisent les communautés sur les droits des femmes et des jeunes filles. Au Liban, avec Hope, il s’appuie sur les femmes pour travailler à la paix et au dialogue intercommunautaire. Enfin, en Egypte avec Etijah, il travaille à l’employabilité des femmes pour leur permettre d’accéder à l’autonomie financière.

Texte

Accéder à un travail décent

Les femmes, mais aussi les jeunes, les personnes déscolarisées ou qui vivent dans des zones reculées n’ont pas accès au monde du travail et souffrent de la pauvreté. C’est pourquoi, via ses partenaires au Liban, en Egypte, en Israël et en Palestine, le Secours Catholique s’attache à améliorer l’accès à l’emploi de ces populations et donc leurs moyens de subsistance. Soucieuse de soutenir l’entrepreneuriat au Moyen-Orient, l’association favorise la mise en réseau de ses partenaires et le développement d’outils numériques à travers le projet Mosharka. Il a pour objectif de former les personnes éloignées de l’emploi à l’entrepreneuriat social afin qu’elles puissent lancer leur propre entreprise.

Chiffres clés
Chiffre
9
Description
pays
Chiffre
21
Description
partenaires
Chiffre
41
Description
projets
Chiffre
690 000
Description
bénéficiaires
Texte

Accueillir les personnes migrantes

Les routes migratoires qui passent par le nord de l’Afrique sont parmi les plus importantes et les plus dangereuses, les droits des migrants, souvent en transit, n’y sont pas toujours respectés. En Algérie, en Mauritanie ou encore en Egypte, via ses partenaires, le Secours Catholique mène des projets d’accompagnement des personnes migrantes en vue d’améliorer leurs conditions de vie. En Egypte, StARS, association administrée par les réfugiés eux-mêmes, accompagne la structuration des organisations communautaires de réfugiés. Par ailleurs, le Secours Catholique participe au Réseau Afrique Europe pour la Mobilité Humaine (RAEMH), une initiative interrégionale qui rassemble 11 partenaires des Caritas nord-africaines et européennes. Le partage d’expériences et les échanges entre ses membres permet d’améliorer l’accompagnement des personnes dans leur parcours migratoire sur les plans social, sanitaire ou psychologique.

Texte

Renforcer les partenaires

Le Secours Catholique renforce et agit en commun avec ses partenaires pour participer au développement du pouvoir d’agir des communautés locales. L’association accompagne notamment Caritas Mauritanie en la formant à la recherche de financements et au dépôt de projets auprès des institutions internationales.  Avec pour but, que les partenaires gagnent en autonomie et puissent mobiliser les communautés locales pour un changement social profond et ancré dans les besoins des communautés. Le Secours Catholique souhaite à terme renforcer tous ses partenaires et développer un travail en réseau pour partager les connaissances et se soutenir les uns les autres.