Apprentissage : l’art et l’histoire au secours des jeunes en difficulté

Publié le 19/09/2013
Géorgie
 

Caritas Géorgie propose un programme de réinsertion pour des jeunes. Ce projet soutenu par le Secours Catholique les forme aux métiers d’art liés à la tradition iconographique.

Le centre « Art Studio » de Caritas Géorgie, à Tbilissi, accueille chaque année 80 à 100 jeunes âgés de 8 à 17 ans, souvent en rupture familiale et déscolarisés. Dans ce centre de formation professionnelle pas comme les autres, les jeunes apprentis apprennent durant trois ans les techniques de gravure sur bois, gravure sur métal, émail cloisonné, peinture et iconographie.

« Art Studio veut leur faire prendre conscience qu’il y a une histoire derrière cet art », explique Armelle Rolland, chargée de projets au pôle Europe du Secours Catholique. Avec les cinq Master Class (cours de maître) organisés dans le prolongement des activités du centre, de septembre 2013 à juin 2015, les jeunes vont aller à la découverte, dans les régions, de ces techniques ancestrales.

Accompagner les jeunes déscolarisés

Ils vont rencontrer des professionnels heureux de transmettre leur savoir-faire et de montrer qu’ils parviennent à vivre de leur passion. Les jeunes, qui pourront participer à plusieurs classes de maître, apprendront les techniques de l’iconographie grecque, approfondiront leur connaissance de la sculpture sur bois ou de la gravure décorative sur métal. Ils y trouveront sans doute, selon la chargée de projets du Secours Catholique, la motivation et le goût pour perpétuer à leur tour ces traditions ancestrales.

Le Secours Catholique-Caritas France a donné 35 000 euros en 2013 au centre artistique, et la fondation d’entreprise Hermès 25 000 euros en 2012.

Yves Casalis
© Anaïs Pachabézian/Secours Catholique
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème