Célia Monnet : « Un lien de confiance réciproque se crée »

Publié le 16/09/2014
Aix-en-Provence
 

Célia Monnet est animatrice à Aix-en-Provence, l’une des délégations du Secours Catholique très engagées auprès des personnes détenues.

« Depuis trois ans, l’équipe prison du diocèse s’est fixé pour objectif principal d’accompagner les personnes détenues dans leur sortie de prison, le plus en amont possible. Cela nécessite un travail de longue haleine avec l’établissement et le service pénitentiaire d’insertion et de probation (spip, chargé notamment de favoriser la réinsertion sociale des détenus, ndlr).

La circonscription d’Aix-en-Provence compte quatre prisons : une maison d’arrêt, deux centres de détention et une centrale. À la maison d’arrêt de Luynes, des bénévoles assurent des permanences au Centre pour peines aménagées (CPA) qui aide les personnes détenues à effectuer leurs démarches en matière de logement, de travail et de citoyenneté. Par ailleurs, nous avons passé une convention avec une psychologue pour animer des ateliers sur le thème de l’image de soi.

Pour les bénévoles, c’est une richesse de pouvoir rencontrer les personnes bien en amont de leur libération, un lien de confiance réciproque se crée. C’est beaucoup plus gratifiant et utile que de gérer une sortie sèche où l’on doit intervenir dans l’urgence. On fait tous un bien meilleur travail sur le long terme. »

Pour en savoir plus sur les actions du Secours Catholique d’Aix-en-Provence, rendez-vous sur le site internet www.bdr-aixenprovence.secours-catholique.org.

 
Marina Bellot
Crédits photos: © DR
Les barreaux d'une prison donnant sur un espace vert
Plus d'informations
Prisons et personnes détenues
# sur le même thème