Ginette, investie sur tous les fronts

Publié le 19/09/2014
Hauts-de-Seine
 

Bénévole depuis plusieurs années au Secours Catholique, Ginette est aujourd’hui responsable d’une équipe d’environ quinze bénévoles. Ensemble, ils accueillent toutes les personnes qui se présentent et apportent un soutien particulier aux mères isolées et aux migrants. De cet engagement naissent des marques d’attention qui font plaisir. « On aide plein de gens, et on a toujours un petit bonjour dans la rue. Ça, ça réchauffe le cœur ! », raconte Ginette avec enthousiasme.

De plus, le jeudi soir, elle participe aux tournées de l’équipe maraude. Elle va à la rencontre des personnes sans domicile fixe avec qui le Secours Catholique maintient des contacts réguliers.

Développement social de la commune

Ginette est également membre du conseil d’administration du Centre communal d’action sociale (CCAS). Au sein de cette structure, elle participe au développement social dans la commune, en lien avec les partenaires et institutions locales. Récemment, elle a voté en faveur d’un service de portage de repas pour les personnes âgées.

« En tant qu’association caritative de la ville, on doit avoir un pied dans la mairie pour défendre les gens qui en ont besoin », explique Ginette.

Pour que toutes les voix de sa commune comptent, et pour faire le point, Ginette aimerait réunir les différentes associations au moins une fois par trimestre au CCAS.

Porte-parole auprès des candidats à la mairie

Dans le cadre des élections municipales, Ginette a envoyé une lettre aux candidats pour les sensibiliser au rôle du CCAS. À la suite de cette action, avant le premier tour des élections, trois candidats se sont rendus dans le local du Secours Catholique pour rencontrer des bénévoles et des accueillis. Ces réunions ont permis aux personnes présentes d’énoncer leurs problématiques. Tous les candidats ont insisté sur leur volonté d’augmenter le budget alloué au CCAS et de favoriser les échanges entre les associations.

Parmi les sujets évoqués, les mamans présentes ont soulevé le problème pour les personnes sans emploi des tarifs de cantine scolaire majorés, ainsi que l’amplitude horaire d’ouverture des crèches, trop faible pour certaines personnes en poste. Les candidats se sont montrés à l’écoute et l’un d’entre eux s’est même déplacé chez une personne accueillie.

Il est maintenant important de rester vigilant à ce que les belles idées de la campagne soient effectivement menées par la nouvelle équipe municipale.

Rejoignez l’équipe des bénévoles ou soutenez le Secours Catholique des Hauts-de-Seine.

Marthe Orsel
Crédits photos: ©Sébastien Le Clézio/Secours Catholique
Notre organisation
Plus d'informations
Notre organisation
# sur le même thème