Migrants : Caritas Europa demande le droit effectif à la réunification familiale

Publié le 24/05/2012
Europe
 

Caritas Europa demande à la Commission européenne de lancer des procédures d’infraction contre les États membres qui n’appliquent pas la directive sur la réunification familiale. Le réseau européen des Caritas rappelle la valeur essentielle de la vie familiale pour la dignité de la personne.

Caritas Europa, réseau des 49 Caritas européennes, dont fait partie le Secours Catholique, lance un appel à la Commission européenne et aux États membres de l’Union européenne pour le droit effectif à la vie familiale. Le réseau européen demande l’application du principe de réunification à tous les migrants, notamment ceux bénéficiant du droit d’asile. Dix-neuf autres ONG se joignent à cet appel.

La déclaration affirme qu’il est inacceptable que la Commission européenne ferme les yeux sur la non-transposition de la directive « Réunification » dans le droit interne d’un certain nombre d’États membres.

Procédures d’infraction

Le réseau européen des Caritas demande à la Commission de lancer des procédures d’infraction contre les États membres qui n’appliquent pas les règles européennes, en particulier lorsqu’ils restreignent les visas ou imposent des taxes excessives à la réunification familiale.

Aux yeux de Caritas Europa, la famille est une valeur inaliénable fondée sur les besoins essentiels et la dignité des personnes. De plus, c’est un droit protégé par la Convention européenne des droits de l’homme et la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Obstacles à la réunification

« Les obstacles pratiques à la réunification familiale doivent être abolis », conclut le réseau européen des Caritas, qui exige aussi la clarification de la définition des membres de la famille admis à la réunification et le raccourcissement des procédures de réunification.

Caritas élargit ses revendications à la garantie de l’âge de la majorité comme âge minimum du mariage pour les épouses et à la redéfinition des moyens de lutte contre les mariages forcés.

 

François Tcherkessoff
© Lino Arrigo Azzopardi/EPA/MAXPPP
Deux femmes discutent
Plus d'informations
Migrants
# sur le même thème