Roms : un moratoire pour les reconduites à la frontière

Publié le 05/07/2012
France
 

Le collectif Romeurope, dont est membre le Secours Catholique, a demandé un moratoire sur les reconduites à la frontière des Roms dans une lettre au Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Romeurope « demande au gouvernement l’arrêt de toute évacuation de lieux de vie sans proposition d’hébergement ou de relogement, l’instauration d’un moratoire sur les expulsions du territoire français de ces ressortissants européens et l’accès effectif au droit commun : droit à la protection sociale, droit à l’éducation, accès aux soins et à la protection de la santé ».

Levée des mesures transitoires

Le collectif Romeurope demande aussi « la levée des mesures transitoires qui limitent l’accès au marché du travail français des ressortissants roumains et bulgares, véritable frein à l’insertion de ces citoyens européens ».

Le levée de ces mesures, qui ferment jusqu’à la fin de 2013 le marché du travail aux ressortissants roumains et bulgares, fait l’objet d’une proposition de résolution de la sénatrice Aline Archimbaud, élue de Seine-Saint-Denis.

Le texte demande que les « employeurs des ressortissants roumains et bulgares soient exemptés de la taxe versée à l’OFII » (Office français de l’immigration et de l’intégration) et que ces ressortissants aient les mêmes droits à la formation et à l’insertion que ceux des autres États communautaires.

9 000 Roumains et Bulgares reconduits à la frontière

Selon le dernier rapport de l’OFII près de 9 000 Roumains et Bulgares ont été reconduits dans leur pays en 2011 après avoir accepté une aide au « retour volontaire ». À ce chiffre, il faudra ajouter celui non publié des « retours contraints ».

Dans une lettre à Romeurope datée du 27 mars, le candidat François Hollande avait jugé que « les Roumains et Bulgares, quelle que soit leur origine, sont citoyens européens ».

« Les mesures transitoires qui limitent encore leurs droits feront l’objet d’un examen objectif », avait-il écrit en estimant que « la politique de Nicolas Sarkozy est responsable de la précarité intolérable dans laquelle se trouvent ces familles ».

15 000 Roms en France depuis vingt ans

Environ 15 000 Roms vivent en France depuis une vingtaine d’années, un chiffre constant qui signifie que les personnes expulsées reviennent systématiquement dans le pays où les Bulgares et les Roumains n’ont pas le droit de séjourner plus de trois mois.

Le Secours Catholique accompagne les populations roms un peu partout en France en s’efforçant d’améliorer leurs conditions de vie quotidienne, et en veillant à la scolarisation des enfants. À Toulon, la délégation accompagne également des communautés pour un retour viable dans leur pays d’origine. À travers le collectif Romeurope, le Secours Catholique défend les droits et la dignité des personnes roms.

 

(Avec AFP)
© PhotoPQR/Le Progrès/Philipp Juste/Maxppp
Deux femmes discutent
Plus d'informations
Migrants
# sur le même thème