Somalie : l’assistance internationale reste nécessaire

Publié le 30/01/2012
Somalie
 

L’automne dernier, la saison des pluies a été normale en Somalie. Les récoltes escomptées ne seront pas pour autant suffisantes. Le Secours Catholique et plusieurs autres Caritas poursuivent leur aide.

Le dernier rapport de situation de Caritas Somalie dénombre 1,356 million de personnes déplacées ou réfugiées, dont un demi-million au sud de Mogadiscio, dans le couloir d’Afgoye.

La Somalie fortement dépendante de l’aide humanitaire

« Du fait des restrictions d’accès imposées aux agences humanitaires dans le sud de la Somalie, la grave crise alimentaire se poursuivra, malgré une bonne saison des pluies deyr », affirme le rapport. Les pluies deyr (opposées aux pluies gu printanières) tombent d’octobre à novembre, mais même abondantes elles ne permettent pas de produire plus que 30 % de la nourriture de l’année, ce qui ne suffit pas à répondre aux immenses besoins actuels.

Si les pluies d’automne ont amélioré le rendement des cultures et la reproduction du bétail, la Somalie reste fortement dépendante de l’aide humanitaire, surtout en ce qui concerne l’assistance sanitaire, l’eau et la nutrition.

Stocks très limités

Avec l’expulsion en novembre dernier de 16 agences et ONG décrétée par les shebab (insurgés islamistes radicaux) et la suspension de la distribution de nourriture à 1,1 million de personnes dans le sud de la Somalie, les Caritas craignent fortement le retour de la famine.

Les récoltes de céréales favorisées par la dernière pluie devraient permettre aux régions de Bay et du Bas Shabelle (au sud et à l’ouest de la capitale) de nourrir leurs populations jusqu’aux récoltes d’août, là encore si les pluies d’avril-mai sont suffisantes. Toutefois, certaines zones touchées par les inondations de la fin d’année dernière disposeront de stocks très limités au cours des trois prochains mois.

Conditions de sécurité mauvaises

Enfin, les conditions de sécurité sont toujours aussi mauvaises. Mogadiscio et d’autres villes du pays continuent de subir des combats et des attentats à la bombe. Sept humanitaires ont été tués ce dernier mois et un humanitaire américain a été pris en otage. Une récente attaque contre un camp de réfugiés à Mogadiscio a fait six morts.

Le Secours Catholique soutient les programmes des Caritas en Somalie, en Érythrée, en Éthiopie et au Kenya grâce aux 2,7 millions d’euros collectés.

crédit : Sparrow/CI
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème