Calais : avec les migrants, dans la nouvelle «jungle»

Publié le 25/07/2015
Pas-de-Calais
 

De 1 600 personnes à la fin de l’été 2014, ils sont aujourd’hui 3 000 exilés à s’entasser dans un camp toléré par les autorités, à 7 km du centre ville. Dans cette nouvelle « jungle », le Secours Catholique-Caritas France est présent aux côtés d’autres associations : des repas, de l’eau, des douches et des soins sont délivrés quotidiennement aux plus démunis.

 
Calais : avec les migrants, dans la nouvelle «jungle»

Le Secours Catholique dans le bidonville de Calais

 

La situation d’urgence humanitaire demeure à Calais. Des abris doivent notamment être construits pour prévenir l’hiver, et les conditions d’hygiène doivent à tout prix être renforcées.

Vincent de Coninck, chargé de mission « Migrants » au Secours Catholique Pas-de-Calais, et Pierre Gobled, chargé de mission au département urgences France Dom-Tom, présents sur place, nous expliquent comment s’organise progressivement le bidonville. D’un côté, les associations continuent leur mission de médiation pour faciliter la cohabitation des personnes sur place ; de l’autre, les réfugiés font preuve d’une entraide déterminante.

Deux femmes discutent
Plus d'informations
Migrants
# sur le même thème