Des jeunes Kosovars albanais, serbes et bosniaques mettent la paix sur les rails

Publié le 03/03/2015
Kosovo
 

Le Kosovo est toujours le théâtre de tensions inter ethniques (Serbes, Albanais, Bosniaques), notamment au nord. Caritas s’appuie sur des jeunes, en particulier à Mitrovica, pour tenter de mettre la paix et la réconciliation sur les rails.

Caritas Kosovo a organisé un camp de vacances pendant l’été 2013. Souhaitant « faire prendre conscience à des jeunes de l’importance de la tolérance et de la coopération inter ethnique à travers des activités ludiques, culturelles et sportives », elle a permis à 40 enfants de 9 à 14 ans, Albanais, Serbes, Bosniaques et Roms, de se retrouver pendant une semaine au bord de la mer.

Le relationnel a sauté les obstacles

Les vacanciers ont vite communiqué, malgré les barrières linguistiques. « Nous participions à des activités avec des amis d’autres communautés, a expliqué un enfant. Nous rigolions quand quelqu’un faisait une erreur de langage, bien sûr ce n’était pas par manque de respect pour l’autre langue, c’était juste pour s’amuser. »

Dans leur mémoire pour toujours

Un des animateurs a témoigné : « Je pense que ce camp restera dans la mémoire de ces enfants pour toujours parce que nous sentons leur amitié se renforcer jour après jour. » Avant même la fin du camp, ils avaient déjà commencé à échanger leurs coordonnées : téléphone, Facebook...

Cette initiative illustre la volonté de Caritas Kosovo de promouvoir, dans ses programmes, la participation des jeunes dans la société kosovar et de renforcer les capacités nationales de réconciliation.

Crédits photos: © Patrick Delapierre / Secours Catholique
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème