En France, les changements climatiques, vecteurs de fracture sociale

Publié le 18/11/2019
France
En France, les changements climatiques, vecteurs de fracture sociale
 

En France aussi, les dérèglements climatiques non seulement frappent les plus pauvres, mais encore accroissent les inégalités entre ceux qui sont capables de s’adapter et ceux qui ne le peuvent pas. Comment mettre fin à cette double injustice sociale et climatique ?

Christian et sa femme ont tout perdu lors des inondations survenues dans l’Aude en octobre 2018 : la maison construite avec leurs économies, le mobilier, leur énergie. « Avec 1 200 euros de revenus mensuels à nous deux, c’est difficile de se reconstruire. Du coup, on se prive : pas de dessert, pas de vacances, pas de déplacements », dit Christian.

« Nombre de personnes sur le fil tombent dans la précarité après des inondations », explique Anne Greff, bénévole aux Urgences France du Secours Catholique. « Et je remarque que notre nombre d’interventions augmente : les pluies tombent plus fortement depuis quelques années et la terre n’absorbe plus. »

Nord comme Sud

Fortes pluies, tempêtes, sécheresses, canicules : « Le Nord n’est pas moins concerné que le Sud », estime Frédéric Durand, géographe. Les nappes phréatiques se renouvelant moins bien, la France est aussi touchée par une baisse des rendements agricoles qui devrait être de 10 % d’ici quelques décennies. Là aussi ce sont les petits agriculteurs, disposant de faibles ressources, qui sont les plus menacés.

« Les personnes les plus précaires sont plus exposées aux changements climatiques. Leur vulnérabilité socio-économique se cumule avec une vulnérabilité aux risques climatiques », analyse Agnès Michelot, maître de conférences en droit public à l’université de La Rochelle et co-rapporteur d’un avis de 2016 du Conseil économique, social et environnemental (CESE)  “Justice climatique : enjeux et perspectives pour la France”.

De fait, qui habite dans des zones inondables donc moins chères ? Qui loge près des autoroutes et inhale des particules fines ? Qui vit dans des banlieues bétonnées et peu végétalisées, des zones qui sont de véritables “îlots de chaleur urbains” en cas de fortes températures ? Et cela risque d’empirer quand on sait qu’un été sur deux sera caniculaire en 2050.

 
En France, les changements climatiques, vecteurs de fracture sociale
Dans le village d'Aragon, dans l'Aude, suite aux inondations dévastatrices d'octobre 2018.
 

Lors de la canicule de 2003, la Seine-Saint-Denis, l’un des départements les plus pauvres de France, a été le deuxième département le plus touché en termes de surmortalité. « La pauvreté augmente les risques de décès liés à la chaleur et au froid », selon l’Institut national de veille sanitaire.

Les plus précaires n’ont pas les mêmes capacités d’adaptation aux changements climatiques que les plus aisés. Un SDF n’a par exemple pas d’endroit pour s’abriter en cas de canicule. Et une personne âgée en zone reculée n’aura peut-être pas accès aux soins.

Une nouvelle fiscalité

C’est pourquoi le réseau Action climat, auquel appartient le Secours Catholique, appelle à la mise en place d’une nouvelle fiscalité carbone et énergétique plus juste. Au-delà des ménages, elle taxerait aussi les plus pollueurs, notamment avec une taxe sur les billets d’avion. Et ses recettes seraient redistribuées aux plus pauvres et investies dans la transition écologique (rénovation des passoires énergétiques, aide au changement de véhicule des ménages, relance du transport ferroviaire…).

« Les politiques climatiques doivent intégrer les politiques de lutte contre la pauvreté », conclut aussi Agnès Michelot. « Il faut protéger les plus vulnérables face au climat. Sinon on va vers la fracture sociale. » Avec le risque de laisser les changements climatiques créer de nouvelles poches de pauvreté – même dans les pays les plus riches.

Pour aller plus loin : 
 

Notre enquête « Les changements climatiques, catalyseurs de pauvreté »

+
 

Grand entretien avec Valérie Masson-Delmotte, climatologue et co-présidente du groupe de travail n° 1 du Giec

 

 

Ré-solutions septembre 2019

Retrouvez cette enquête sur le changement climatique dans Ré-solutions, le nouveau magazine du Secours Catholique.
Lire la version numérique de Ré-solutions
Cécile Leclerc-Laurent
Crédits photos : ©Sébastien Le Clézio / Secours Catholique ; ©Elodie Perriot /Secours Catholique
La Délégation de Lille revendique les droits des plus fragiles
Plus d'informations
Prises de position et expertises
# sur le même thème