Irak : engagé auprès des chrétiens persécutés

Publié le 13/10/2014
Irak
Irak : engagé auprès des chrétiens persécutés
 

Le pape François a décidé vendredi 8 août 2014 d’envoyer le cardinal Fernando Filoni, ancien nonce en Irak, auprès des populations du nord du pays, qui fuient l’avancée des jihadistes de l’État islamique. Depuis début juillet, c’est en effet un exil forcé que doivent affronter des milliers de familles irakiennes, en particulier chrétiennes.

Mossoul, deuxième ville d’Irak au nord du pays, ne compte désormais plus aucun chrétien. Cette ville, qui abritait jusqu’alors l’une des plus vieilles communautés chrétiennes au monde, est sous le contrôle des islamistes depuis le 10 juin dernier. L’ultimatum lancé aux chrétiens était clair : se convertir à l’islam, payer un impôt, fuir les mains vides… ou mourir.

« Ils ont dû quitter leur maison en laissant tout derrière eux, indique Nabil Nissan, le directeur de Caritas Irak. Des groupes armés ont constitué des checkpoints sur les routes principales et leur ont pris de force tout ce qu’ils avaient réussi à emporter, leur laissant seulement les vêtements qu’ils portaient. » Pillages, menaces de mort... Les histoires que relatent ces familles déplacées se ressemblent toutes.

Depuis le début de la crise, Caritas Irak est à leurs côtés – quelles que soient leur religion et leur origine – dans un contexte que les fortes chaleurs et le manque d’eau potable rendent encore plus difficile.

Dans le nord du pays, un projet financé en partie par le Secours Catholique fournit une aide d’urgence complète, incluant des colis alimentaires (riz, farine, huile, pâtes, viande en boîte...), des kits d’hygiène (savon, détergeant...) et de la literie. 2 550 familles ont déjà été aidées. Nombre d’entre elles vivaient à Qaraqosh, la plus grande ville chaldéenne d’Irak, tombée aux mains des islamistes.

Mais l’aide apportée par Caritas est aussi psychologique : « Nos assistantes sociales et nos bénévoles vont à la rencontre des familles pour les rassurer car elles craignent de nouvelles attaques », indique Nabil Nissan.

Caritas Irak continue de suivre l’évolution de la situation, en lien avec les églises et les autres organisations sur place, pour répondre au mieux aux besoins croissants des déplacés, avec le soutien de plusieurs partenaires.

« Nous portons dans notre prière tous les hommes, femmes et enfants qui souffrent de la barbarie et de la violence perpétrées depuis plusieurs mois par les terroristes en Irak, et cherchons à leur porter concrètement secours par tous les moyens à notre disposition, a affirmé Bernard Thibaud, le secrétaire général du Secours Catholique. La Caritas Irak, partenaire privilégié de l’Église et du Secours Catholique sur place, se mobilise aujourd’hui aux côtés des déplacés de Mossoul et Qaraqosh, avec l’aide de nombreuses autres Caritas de notre réseau mondial, en particulier celles des États-Unis et d’Allemagne. »

Depuis 2003, la population chrétienne d’Irak est passée de 1,5 million à 400 000 personnes.

Marina Bellot


Les réactions à la situation en Irak

Le président américain Barack Obama a autorisé des frappes aériennes ciblées contre les djihadistes de l’État islmaique (EI) en Irak pour éviter un « génocide ». Début août, les États-Unis ont bombardé des positions d’artillerie de l’État islamique qui menaçaient les personnels américains basés à Erbil, dans le Kurdistan irakien.

François Hollande, de son côté, a promis son soutien aux forces engagées en Irak dans le combat contre les djihadistes.

Par ailleurs, la France s’est dite prête à favoriser l’accueil des chrétiens d’Irak.

Une délégation de la Conférence des évêques de France (CEF) s’est rendue en Irak fin juillet. Le Cardinal Barbarin, Mgr Dubost et Mgr Gollnisch ont manifesté aux chrétiens d’Irak leur soutien au nom de l’Église catholique.

Mgr Casmoussa, l’auxiliaire du patriarche syro-catholique, dresse le bilan provisoire d’une situation dramatique tant sur le plan humain que patrimonial, et appelle à la mobilisation de la communauté internationale.

Le recteur de la grande mosquée de Lyon et le président du Conseil régional du culte musulman ont exprimé « leur solidarité et leur fraternité avec les chrétiens d’Orient » et dénoncé « la situation (…) inacceptable et condamnable, sévèrement et sans équivoque ».

Pour soutenir l’action du Secours Catholique en Irak, vous pouvez faire parvenir vos dons par chèque au 106 rue du Bac, 75327 PARIS Cedex 07

© Matt Cetti-Roberts/LNP/MAXPPP
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème