Japon : un an après la triple catastrophe

Publié le 12/03/2012
Japon
 

Le séisme de magnitude 9,0 sur l’échelle de Richter qui a provoqué en cascade le tsunami et le désastre nucléaire de Fukushima a bouleversé le nord-est du Japon. Un an après, la Caritas nationale et les catholiques japonais continuent d’aider les sinistrés à recouvrer au plus vite une vie normale.

Ce 11 mars 2012, le monde commémorait le premier anniversaire du triple désastre (séisme, tsunami, catastrophe nucléaire) qui a endeuillé le nord-est du Japon. Le pays comptabilise à ce jour 15 844 morts, 3 393 personnes toujours portées disparues, près de 6 000 blessés et plus d’un million de bâtiments détruits, totalement ou en partie.

Juste après le désastre, il a fallu venir en aide à près de 400 000 rescapés hébergés dans 2 182 centres d’urgence.

Caritas Japon et les évêques des diocèses de Sendai et de Saitama (qui couvrent les préfectures les plus touchées par les catastrophes) ont mis sur pied un centre de secours (SDSC) qui a été le quartier général de toutes les opérations de collecte et de communication. SDSC s’est fixé quatre buts :
-  reconstruire les activités et les vies des personnes sinistrées ;
-  accompagner les personnes traumatisées et les encourager à reconstruire leur vie ;
-  apporter un soutien aux professions sinistrées telles que celles des pêcheurs et des commerçants ;
-  recréer un environnement scolaire propice pour les élèves touchés par le séisme ou affectés par les radiations nucléaires.

Les premiers secours de SDSC se sont traduits par la distribution de nourriture, de chauffages d’appoint, d’équipements nécessaires pour affronter les rudes hivers du nord-est nippon. Caritas Japon a accéléré la rénovation des commerces et des services de soins détruits en partie par le séisme ou le tsunami. Un soutien particulier a été apporté aux personnes traumatisées, notamment aux enfants. Les bénévoles de Caritas Japon ont également nettoyé les zones dévastées pour retirer de la terre limoneuse les éléments dangereux.

Concernant la réhabilitation du système scolaire, Caritas Japon a permis de reconstruire et de rééquiper 16 écoles partiellement détruites (12 maternelles, trois universités et un collège) accueillant plus de 4 500 enfants.

Un an après, les programmes de soutien psychologique et de réhabilitation se poursuivent.

Les dons collectés spontanément par le Secours du Catholique s’élevaient à 291 125 euros et ont été versés à Caritas Japon.

© Kyodo/Maxppp
Écolière Haïtienne souriante dans sa classe
Plus d'informations
Solidarité internationale et développement
# sur le même thème