À Janzé, on donne la paroles aux parents

Publié le 06/01/2014
Ille-et-Vilaine
À Janzé, on donne la paroles aux parents
 

À Janzé, près de Rennes, un groupe de parole, organisé par le Secours Catholique et destiné aux parents, favorise le partage d’expérience entre les familles qu’il accompagne.

“Yallah” – en avant : voilà comment se nomment les réunions mensuelles qui ont lieu à Janzé et dont l’objectif est de permettre à des parents souvent démunis d’aller de l’avant.

En ce mercredi de décembre, le thème du mois est tout trouvé : la fête. Autour de la table, ils sont huit à échanger tout en confectionnant des décorations de Noël qui serviront à décorer le sapin. « À quoi pensez-vous quand on dit fête ? Cherchez des images dans votre vécu… », propose en souriant Christine Nourrit, formatrice et animatrice du groupe. « La famille ! » La réponse, quasi unanime, ne s’est pas fait attendre. « Les enfants, c’est la joie de vivre, l’innocence, l’insouciance… Ils savent vivre l’instant présent », commente Isabelle.

Partage

Ce jour-là, pourtant, évoquer la fête fait remonter des sentiments contradictoires. « Je suis fille unique, raconte cette institutrice d’une quarantaine d’années. Mon fils de 18 ans va faire la fête chez son père. Je risque de me retrouver seule… Il faut avoir une famille pour partager. » « Je t’invite chez moi ! » propose immédiatement sa voisine à Isabelle, émue.

Cédric, le seul homme du groupe, sort de son silence. « La semaine dernière, j’ai fait le sapin avec ma fille, mais je me demande à quoi ça sert parce qu’elle ne sera pas avec moi à Noël. L’esprit festif se transforme en cauchemar, c’est quasi invivable », raconte ce père marqué par la séparation d’avec sa compagne il y a deux ans.

La mélancolie submerge peu à peu le groupe. Gaëlle, jeune femme aux traits tirés par la douleur, doit s’éclipser pour sécher ses larmes à l’écart. Comme pour insuffler un peu de joie, on entend par moments les cris des enfants qui, dans la salle voisine, fabriquent eux aussi des décorations, accompagnés par une jeune bénévole.

Conjuguer parentalité et insertion professionnelle

Les parents qui se retrouvent tous les mercredis dans le local du Secours Catholique, au pied de l’impressionnante église de la coquette ville de Janzé, sont des personnes accueillies par l’association, souvent en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle, bien que le groupe soit ouvert à tous.

« Ces groupes de parole sont nés en 2010 d’une réflexion sur la manière de conjuguer parentalité et insertion professionnelle, explique Christine Nourrit. Ils permettent d’aborder des thèmes liés à la vie de famille, essentielle à l’épanouissement. Il ne s’agit pas de donner des leçons de parentalité, mais bien d’être dans l’échange, de valoriser l’expérience de chacun et de redonner confiance. »

À la fin de la “séance”, Gaëlle, entourée de sa fille Lillou et de son fils Shawn, a retrouvé un peu de gaieté, tandis que petits et grands partagent café et gâteaux maison. « Je ne viens pas tous les mois car j’ai du mal à parler de certains sujets, explique cette mère qui a été séparée de ses enfants pendant six ans. Mais chaque fois que je reviens, je me rends compte que tout le monde m’accueille avec plaisir. C’est un grand réconfort. »

Marina Bellot
Crédits photos : ©Lionel Charrier/Secours Catholique
Portrait de famille
Plus d'informations
Soutien aux familles et à l'enfance
# sur le même thème