Allemagne : les Églises, premières actrices de l’hébergement

Publié le 04/02/2015
Allemagne
Allemagne : les Églises, premières actrices de l’hébergement
 

Outre-Rhin, la mission sociale de l’État est en partie assumée par les institutions religieuses.

En Allemagne, les foyers pour sans-abri – de même que les maisons de retraite et les crèches – sont en partie gérés par les Églises. Outre-Rhin, l’État délègue en effet sa mission sociale aux institutions, religieuses ou non, qui prennent en charge des activités qu’il n’assume pas, principalement dans les domaines social et éducatif.

À Munich, par exemple, où une grave crise du logement plonge les plus vulnérables dans la grande précarité et où nombre de personnes sont contraintes de vivre dans des foyers, Caritas gère un centre qui permet à environ 180 hommes sans abri d’avoir un toit, le temps de retrouver leur autonomie. Le centre compte une dizaine de travailleurs sociaux rémunérés par la ville.

Les œuvres sociales des Églises sont financées à hauteur de 30 % par les pouvoirs publics – des sommes qui ne sont pas considérées comme des subventions, mais bien comme la contrepartie du transfert de ces missions de l’État aux Églises. Les deux associations caritatives les plus puissantes du pays sont Diakonie, protestante, et Caritas, catholique.

Marina Bellot
Crédits photos : ©Patrick Delapierre / Secours Catholique
Logement
Plus d'informations
Sans-abri et mal logés
# sur le même thème