Course Paris-Versailles : la Caritas Team sur la ligne de départ

Publié le 27/09/2013
France
 

Sybille Marchand est animatrice à l’accueil de jour du Secours Catholique de Versailles. Joggeuse, elle a proposé à des personnes accueillies par l’association de participer avec elle, dimanche 29 septembre, à la course Paris-Versailles. Avec d’autres, ils vont former une “Caritas Team”.

Combien de personnes constituent la “Caritas Team” créée pour participer à la course Paris-Versailles ce dimanche 29 septembre ?

Nous serons une cinquantaine de personnes portant le maillot du Secours Catholique. Nous nous retrouvons le matin à 9 heures sur la zone de départ, afin de faire tous connaissance. Nous allons essayer de partir ensemble. Un groupe de supporters a prévu de venir nous encourager à mi chemin (sur la côte des gardes) : c’est l’endroit le plus difficile du parcours !

Durant la course, chacun ira à son rythme, l’idée étant de se retrouver après la ligne d’arrivée. Les coureurs et les personnes venues nous soutenir partageront un repas dans la tente réservée au nom du Secours Catholique dans l’espace Entreprises.

L’ensemble de ces coureurs forment ce qu’on appelle au sein du Secours Catholique la “Caritas Team”, comment ce projet est-il né ?

Cela a commencé en 2009 : plusieurs femmes salariées et bénévoles du Secours Catholique ont été sollicitées par l’association pour courir en son nom lors de la Parisienne, une course réservée aux femmes. L’idée était d’offrir une visibilité au Secours Catholique dans ce genre d’événements.

Petit à petit, l’équipe est devenue mixte et s’est inscrite dans d’autres épreuves sportives de la région parisienne comme le Running Tour de Versailles ou le Paris-Versailles. D’autres délégations en France, à Tours notamment, ont – elles aussi – investi des rencontres sportives conviviales sous l’étiquette Caritas Team.

Pour ma part, en tant que pratiquante régulière de la course à pied, j’ai eu à cœur de défendre “les couleurs” du Secours Catholique. Je voulais combattre les images et les clichés parfois associés à cette ONG, que l’on dit être un “truc d’Église un peu vieux et poussiéreux”. Par notre participation, l’association se place à la portée de tous, au cœur d’événements festifs et populaires. Sans compter le bonheur d’entendre dans la foule des « Allez le Secours Cath ! ».

La particularité de cette Caritas Team est que bénévoles, salariés et personnes accueillies de l’association courent ensemble. Comment cela s’est-il mis en place ?

Au Secours Catholique de Versailles, là où je travaille, nous parlions régulièrement de nos entraînements lors des permanences à l’accueil de jour de l’association. L’idée de proposer aux personnes accueillies de courir avec nous n’est pas venue tout de suite : on les voyait cassés par la vie, vivant dans une grande précarité et souvent avec des difficultés physiques.

À l’occasion du Go Sport Running Tour à Versailles, j’ai finalement suggéré à certains de me rejoindre. J’ai obtenu beaucoup de réponses positives. Malheureusement, quand nous avons mis en place l’entraînement, et que l’on a exposé les démarches obligatoires pour s’inscrire – voir un médecin, faire des examens de santé – tous ont abandonné l’idée… sauf deux personnes !

Habitant en Centre d’hébergement et de réinsertion sociale depuis quelque temps, un ancien militaire a décidé de s’inscrire. Il tenait une bonne forme : il avait continué régulièrement à faire du sport. Ce n’était pas le cas de notre deuxième coureur, ancien alcoolique ayant vécu dans la rue.

Il est venu un matin en disant : « Inscris moi, je veux courir. » Les différentes démarches ne l’ont pas rebuté. Il a passé les tests, le médecin l’a traité de fou. Participer à cette épreuve représentait un véritable défi pour lui. C’était une manière de montrer sa volonté de reprise en main. Et il a couru les 15 km de la course.

Qu’apporte cette mobilisation collective ?

Pour tenir face à l’effort physique, les personnes accueillies doivent s’astreindre à une certaine discipline. Ils doivent s’entraîner. C’est un défi pour eux, ils souhaitent montrer qu’ils sont capables de courir comme tout le monde. Terminer une telle course les aide à se revaloriser, à changer le regard qu’ils portent sur eux-mêmes, et celui des autres. Ils sont également heureux de courir au nom du Secours Catholique, ils “redonnent” un peu à cette association qui les a aidés.

C’est important également pour les bénévoles et les salariés. La volonté du Secours Catholique est de former une communauté où chacun progresse et aide les autres à progresser. Le fait de courir sous les mêmes couleurs permet un lien de fraternité important entre les membres de l’équipe. On vit cette épreuve ensemble, on s’encourage mutuellement !

Mais la Caritas Team inclut aussi les supporters. Lors de la dernière course de l’équipe, des bénéficiaires de l’accueil de jour nous ont encouragés sur le parcours. Nous espérons qu’il en sera de même dimanche prochain.

Gautier Demouveaux
© Elodie Perriot/Secours Catholique
Notre organisation
Plus d'informations
Notre organisation
# sur le même thème