Crise Sahel : 18 millions de personnes luttent contre la faim

Publié le 29/06/2012
Sahel
Crise Sahel : 18 millions de personnes luttent contre la faim
 

Alors que le Sahel est entré en campagne agricole et en période de soudure, plus de 18 millions de personnes sont affectées par la crise alimentaire et nutritionnelle. Le réseau Caritas intervient auprès d’eux. Le Secours Catholique les soutient.

D’après un récent rapport du Programme alimentaire mondial (PAM), publié le 23 juin, la crise alimentaire frappe désormais plus de 18 millions de personnes au Sahel. Le PAM prévoit d’assister plus de 10 millions de personnes à travers de l’aide alimentaire et financière. Alors que les populations font face à une période de soudure plus difficile que jamais, un fléau supplémentaire vient s’ajouter à leurs difficultés : l’invasion de criquets. D’après l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), des pluies inhabituelles au début de 2012 ont provoqué des infestations de criquets pèlerins dans le sud-ouest de la Libye et le sud-est de l’Algérie. Avec le dessèchement, les criquets ont migré vers le sud à partir de fin mai, en direction des zones de pluies récentes au Niger, au Mali et au Tchad – à ce moment-là en période de semis et de cultures pluviales – menaçant ainsi les cultures dans ces pays. « En l’absence de lutte, de nombreux essaims pourraient se former à la fin de l’été et envahir la Libye, l’Algérie et la Mauritanie, affirme la FAO. Une disponibilité immédiate des financements est indispensable pour conduire des opérations de prospection et de lutte au Niger et au Mali, et dans une moindre mesure au Tchad, contre les essaims qui arrivent et la prochaine génération, en juillet et août. »

Soutenir au Tchad

Au Tchad, le déficit céréalier s’élève à 455 000 tonnes et l’on observe une augmentation significative de la malnutrition. Le réseau Caritas apporte un soutien à la population. Caritas Tchad a mis en place un programme d’urgence pour répondre aux besoins des populations en situation d’insécurité alimentaire. Depuis le mois de mai, des vivres sont distribués gratuitement aux ménages les plus vulnérables. Par ailleurs, des semences améliorées et des semences de contre-saison sont mises à disposition à des prix subventionnés et un appui technique sur le long terme est fourni aux agriculteurs. Des intrants vétérinaires sont également vendus à des prix symboliques afin de protéger les troupeaux de petits ruminants et la volaille des principales épidémies. Enfin, Caritas Tchad vise à mettre en place un système d’information et de collecte de données sur les risques d’insécurité alimentaire afin de mieux appréhender les prochaines crises. Le Secours Catholique soutient à hauteur de plus de 300 000 euros ce programme qui durera jusqu’en mai 2013.

Aider en Mauritanie

En Mauritanie, pays qui accumule cette année un déficit céréalier record de 50 % par rapport à l’année dernière, et de 40 % par rapport à la moyenne quinquennale, le Secours Catholique soutient également les actions d’aide à la population de la Caritas locale. Dans les régions du Gorgol et du Brakna, au sud du pays, à la frontière avec le Sénégal, les taux de malnutrition aiguë dépassaient déjà le seuil d’alarme fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – 10 % – en décembre. Ils s’élevaient à 11,7 % au Gorgol et à 12,5 % au Brakna. Caritas Mauritanie a donc lancé le 7 juin dernier, avec le soutien d’un expert du Secours Catholique, un appel d’urgence au réseau Caritas afin de mettre en œuvre un programme d’urgence pour les populations en situation d’insécurité alimentaire dans ces deux régions.

L’association prévoit de favoriser l’accès à l’alimentation des ménages les plus pauvres en faisant des transferts monétaires à 500 d’entre eux et en dotant 300 autres ménages de produits alimentaires à prix subventionné. Par ailleurs, elle fournira un appui à la production agropastorale, par la distribution de semences de cultures traditionnelles, la dotation de ménages en petits ruminants et la création ou le renforcement de postes de santé animale. Enfin, treize localités se verront doter d’un point d’eau ; s’il en existe déjà un, il sera réhabilité. Plus de 1 600 ménages seront aidés dans l’amélioration de leurs aménagements hydro-agricoles et sept localités bénéficieront de création de boutiques communautaires.

Le Secours Catholique soutient également les autres Caritas du Sahel dans leurs réponses à la crise alimentaire, comme au Mali et au Burkina Faso.

Clémence Richard
crédit : CI/Flickr
Homme levant les bras
Plus d'informations
Droits humains
# sur le même thème