FIFDH : une promotion dans toute la France

Publié le 28/01/2014
Gard
 

Le Festival international du film des droits de l’homme offre depuis 2003, pendant au moins une semaine, un panorama  du cinéma documentaire  sur ce thème, avec l’appui du Secours Catholique. En janvier et février, il s’installe dans plusieurs régions de France. Illustration dans le Gard.

« C’est un vrai bonheur de travailler ensemble, Secours Catholique, Ligue internationale des droits de l’homme, Observatoire international des prisons, Actions des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), et Amnesty International, s’émerveille Angelina Lucazeau. C’est comme une famille ! » L’initiative à l’origine du « bonheur » ressenti par l’animatrice du Secours Catholique du Gard, c’est le Festival international du film des droits de l’homme, proposé du 20 au 30 janvier dans le département.

Angelina Lucazeau prépare depuis une année, avec ses partenaires, ce second rendez-vous local du cinéma documentaire (six films sont à l’affiche actuellement à Nîmes, Alès, Saint-Hippolyte du Fort et Bagnols-sur-Ceze). Dans cette aventure, elle a pu compter, dès le départ il y a deux ans, sur l’équipe internationale de la délégation du Secours Catholique formée d’une dizaine de membres.

Un travail qui porte ses fruits

Elle peut compter à présent sur un total de trente bénévoles et personnes accueillies, mobilisables au moins ponctuellement – le jour de l’inauguration du Festival, ils ont animé un apéritif dînatoire – voire régulièrement : dix d’entre eux ont défriché le terrain en dénichant une salle de cinéma (ou deux) à Nîmes et dans les villes voisines, contacté des professeurs dans les lycées pour qu’ils organisent des programmations de films sur les droits de l’homme, cherché des responsables de la société civile pour débattre avec les spectateurs après la projection des films en salles, interpellé les médias locaux.

Un travail qui porte ses fruits : Bernard Flichy, bénévole au pôle Moyen-Orient/Afrique du Nord du Secours Catholique, intervient à Alès ce 28 janvier après la diffusion du film Dans l’ombre d’un homme, qui traite de l’émancipation des femmes en Égypte. Patrice Bellescize, membre du même pôle, a été interrogé sur le conflit israélo-palestinien, le 23 janvier à Bagnols-sur-Ceze, après la diffusion de One day after peace (un Israélien dont le fils a été tué par un Palestinien tente de nouer un dialogue avec celui-ci en allant le voir en prison).

Si Angelina Lucazeau est heureuse de travailler avec les partenaires du Secours Catholique dans cette aventure, elle l’est tout autant à la perspective de « creuser la sensibilisation à l’action internationale en mettant en place, pour l’édition 2015 du Festival, un événement. Pourquoi pas un concert ? »

Pour participer au FIFDH dans le Gard, retrouvez le programme sur le site internet de la délégation locale du Secours Catholique.

 
Yves Casalis
Homme levant les bras
Plus d'informations
Droits humains
# sur le même thème