Frédérique, sans emploi : « J’ai repris confiance en moi »

Publié le 25/02/2014
Val-de-Marne
 

Sans emploi, Frédérique a poussé la porte de la délégation du Secours Catholique du Val-de-Marne à Créteil avec l’idée d’acquérir de l’expérience en devenant bénévole. Elle en est ressortie épanouie, avec une confiance en elle renouvelée. Bénévoles, salariés, personnes accueillies… Régulièrement, des acteurs du Secours Catholique prennent la plume et témoignent de leurs histoires, passées ou présentes.

« En recherche d’emploi depuis plus de deux mois, je passais mon temps devant mon ordinateur, à explorer les sites d’une cinquantaine d’entreprises à la recherche d’une offre d’emploi… sans succès. C’est après avoir regardé une vidéo que je me suis dit : « Pourquoi ne pas faire du bénévolat pour développer mon expérience professionnelle ? » Deux semaines plus tard, Sandrine me recevait en entretien à la délégation de Créteil pour me présenter la mission d’accueil des futurs bénévoles. L’aventure a alors commencé !

En guise d’intégration, Sandrine m’a fait découvrir certaines activités du Secours Catholique dans le département : le groupe des femmes à Villeneuve-Saint-Georges, l’accueil de jour à Saint-Maur et Créteil, l’accueil logement, l’activité référent migrants à Sucy.

En écoutant les bénévoles, les accueillis, j’ai alors pris conscience de la diversité des missions d’une association qui lutte contre la pauvreté. C’était aussi pour moi une très belle occasion de découvrir le département : ses villes, ses difficultés, les actions entreprises.

Maraude dans le bois de Vincennes

Peu à peu, accompagnée par Marie-Chantal, j’ai alors commencé à recevoir moi-même les personnes qui souhaitaient faire du bénévolat. Temps d’écoute et de découverte de mon interlocuteur, temps de présentation de l’association, de témoignage de mon expérience, et temps de choix des activités et/ou des équipes qui correspondraient à ce nouveau bénévole en lien avec les besoins de l’association.

Parallèlement, j’ai intégré l’équipe de maraude dans le bois de Vincennes. Dans cette forêt, tantôt accueillante par sa fraîcheur, ses couleurs, ses sons, et odeurs, tantôt menaçante avec son froid, et son humidité, avec Alseny, Günther, Liliane, Paul, Pierre et Philippe, nous allions à la rencontre des “habitants du bois”, sous des abris de fortune, pour apporter une présence, une écoute bienveillante, parfois des conseils d’orientation vers des services sociaux, médicaux, etc., aux personnes qui le souhaitaient. Partage de moments conviviaux, de désespoirs… le bois de Vincennes, c’est un monde à part entière !

Communication non violente

Le Secours Catholique, cela a été aussi l’initiation à la communication non violente, grâce à des formations. Cela a profondément changé mon regard, sur moi-même et sur les autres. Cette grille de lecture m’accompagne aujourd’hui encore au quotidien. Elle facilite d’une façon radicale les relations. Je recommande !

En l’espace d’un an, je me suis sentie appartenir à une communauté qui a du sens, j’ai pu développer mes compétences, j’ai peu à peu retrouvé confiance et osé repenser complètement mon projet professionnel… avec succès ! »

Retrouvez toutes les actions du Secours Catholique du Val-de-Marne sur son site web et devenez, à votre tour, bénévole aux côtés de Frédérique.

© Christophe Hargoues/Secours Catholique
Logement
Plus d'informations
Sans-abri et mal logés
# sur le même thème